SCPI, explications !

videoimg

SCPI, explications !

52 lecteurs
Sommaire de l'article

La crise actuelle n’a pas empêché les Sociétés Civiles de Placement dans le domaine de l’immobilier (SCPI) de pérenniser leurs gains. Les meilleures d’entre elles peuvent être en mesure de réitérer leur succès.

Les SCPI sont des placements à but lucratif

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) achètent des immeubles et les gèrent pour le compte d’investisseurs.

Les investisseurs profitent donc des gains et de la valorisation de leur patrimoine.

Les SCPI devraient avoir un rendement d’environ 5 % avec une valeur qui est stable.

Bien que cela ne soit pas loin de la performance de 10% sur la période 2000-2009 cependant, c’est nettement supérieur aux autres investissements ayant un profil de risque similaire.

SCPI, attentes

Les professionnels n’attendent pas de miracles en raison de la conjoncture économique, car beaucoup s’inquiètent d’une baisse du taux d’occupation qui pourrait se traduire par une diminution des loyers perçus.

Au final, les rendements pourraient rester inchangés ou diminuer légèrement.

Pour éviter que ces gains ne soient taxés (car ils sont imposés comme d’autres revenus), il est recommandé de les investir dans une police d’assurance appelée assurance-vie avec une durée de placement d’au moins 10 ans pour rembourser les importants droits d’entrée, qui représentent environ 10% du coût de l’action.

La  » pierre papier  » est extrêmement coûteuse en frais entre 8 et 10 % pour les souscriptions, ainsi que des frais de gestion annuels qui varient entre 0,6 % et 1,1 %.

Mode d’emploi des SCPI

Le souscripteur de SCPI se constitue un capital qu’il peut transmettre par la suite.

Ce produit permet d’investir dans limmobilier d ‘entreprise auquel il est difficile d’accéder en direct. La gestion des baux commerciaux demande une certaine expertise et s’adresse à des investisseurs expérimentés.

Le coût d’un investissement en SCPI peut être accessible à partir de quelques milliers d’euros, voire moins. Il peut donc être personnalisé en fonction des besoins des clients ; par exemple, une somme comprise entre 150 000 et 200 000 euros est nécessaire pour un immeuble de placement qui est loué.

Les SCPI et les dangers

Les investissements immobiliers au sein des SCPI nécessiteront une période de détention prolongée notamment pour les achats à crédit. En ce qui concerne les reventes, les avis sont variés.

Pour quelques-uns, depuis quatre ou cinq ans, les SCPI dédiées à l’immobilier secondaire affichent de bons résultats et accumulent des lots. Il s’agit d’un phénomène inflationniste.

Le marché est cyclique, et les SCPI ne sont pas à l’abri des effets d’une certaine tension. Cela pourrait rendre les reventes plus incertaines à court terme.

Il est donc primordial de ne pas être lié à un produit spécifique, alors qu’avec les achats directs en général, l’acheteur peut vendre le bien quand il le souhaite.

Par ailleurs, en cas de besoin, les SCPI peuvent être vendues plus facilement qu’un bien locatif, et de manière progressive, et souvent au prix du marché, alors que ce n’est pas le cas pour un
; ce n’est pas le cas pour une maison en cas d’urgence.

Un aspect important est l’absence de signature chez le notaire, ce qui est une efficacité en termes de temps et d’argent.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page