Qu’est ce qu’une SCPI de rendement, ses avantages et sa fiscalité ?

videoimg

Qu’est ce qu’une SCPI de rendement, ses avantages et sa fiscalité ?

17 lecteurs
Sommaire de l'article

Ces derniers temps, les taux d’intérêt ainsi que les rendements des SCPI ont été extrêmement élevés. Quels sont les avantages d’une SCPI, notamment au regard de son régime fiscal ? Pourquoi investir dans une SCPI ?

Comprendre le concept de rendement réel des SCPI

Une SCPI est un acronyme pour Société Civile de Placement Immobilier. C’est un véhicule d’investissement financier qui permet l’achat et la gestion de biens immobiliers (aussi appelé  » stock immobilier « ) conformément à l’article L214-50 du code financier.

La SCPI investit dans l’immobilier, et devient propriétaire du bien à usage professionnel. Une SCPI achète donc des biens et des immeubles qu’elle loue à d’autres professionnels.

De cette manière, les SCPI génèrent des rendements qui sont rendus possibles par les coûts qui sont facturés pour la location des locaux professionnels.

Le fonctionnement de la SCPI est très simple. Elle est gérée par une société de gestion, qui est agréée par l’Etat. Elle va ensuite prendre des capitaux auprès de différents investisseurs, ce qui permet l’achat de biens immobiliers en fonction du secteur de choix comme le commerce, les bureaux, la santé, l’éducation, les logements pour personnes âgées…. Les locataires qui signent les baux sont des professionnels, et des entreprises.

La SCPI est chargée de l’administration de l’investissement. Il existe des SCPI à capital fixe ainsi que d’autres qui ont un capital variable. Dans les deux cas, les investisseurs reçoivent des parts sociales. Elles ne sont pas cotées en bourse.

Quels sont les avantages d’acheter une SCPI ?

Faire un pari dans une SCPI présente de nombreux avantages.

Tout d’abord , il faut noter que l’investisseur mutualise son risque sur de nombreux biens immobiliers ainsi que sur des locataires. La SCPI vous permet d’investir dans un large éventail de biens, contrairement à l’immobilier classique. Les revenus générés proviennent de l’immobilier professionnel (commerces bureaux, locaux et autres.). C’est un marché « sain » qui sera rentable sur le long terme.

De plus, ce marché n’est pas soumis aux mêmes fluctuations que le marché de l’immobilier résidentiel, ce qui réduit d’autant le risque pris par les investisseurs. C’est pourquoi, en SCPI, on parle de  » risque mutualisé« . Le risque est transféré à une grande variété de locataires.

Nous avons également un bénéfice permanent de 5,2 % par an, net de frais. Une société de gestion agréée est chargée de superviser le portefeuille de biens immobiliers.

D’autre part, la SCPI permet à l’investisseur de disposer d’une certaine souplesse en ce qui concerne la taille des investissements, qui peut être adaptée au budget d’investissement.

En outre, la SCPI n’exige pas de disposer d’un flux de revenus. La société de gestion s’occupe de tout, y compris des travaux de taxe foncière, de l’entretien…

Quelle est la fiscalité appliquée aux investissements en SCPI ?

La SCPI verse des loyers très élevés pour ses investisseurs cependant il est important de considérer les spécificités fiscales de ces revenus.

En France, la fiscalité qui est qui est appliquée aux revenus générés par les investissements réalisés en SCPI est assez simple. Ce n’est pas la structure qui est imposée, mais les participants de la SCPI qui sont responsables du paiement des impôts .

Le gouvernement considère les revenus de la SCPI comme des revenus de pleine propriété, ce qui signifie qu’ils font partie de l’assiette fiscale qui est déclarée aux autorités fiscales.

Les revenus de la SCPI sont imposés en fonction des déductions pour la sécurité sociale ainsi que de la tranche marginale d’imposition.

Pour déterminer cette dernière, il faut diviser le revenu déductible par le numéro de la part fiscale.

Ensuite, les résultats sont ensuite reportés sur le barème qui est progressif des différentes tranches d’imposition. L’investisseur a la possibilité de choisir entre deux options pour percevoir des revenus fonciers. Il peut choisir le modèle du micro-foncier (avec des limites de revenus) ou le régime réel.

De plus, les plus-values réalisées lors de la cession d’un bien immobilier sont déductibles des impôts.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page