4 choses à connaître d’urgence avant de rembourser son prêt immobilier

remboursement-credit-immo.jpg
remboursement-credit-immo.jpg

4 choses à connaître d’urgence avant de rembourser son prêt immobilier

49 lecteurs
Sommaire de l'article

Comme de nombreux propriétaires aujourd’hui, vous avez financé l’achat de votre première maison en contractant un prêt immobilier auprès de votre banque.

Remboursement anticipé de la totalité ou d’une partie du prêt

Le remboursement partiel d’un prêt immobilier consiste à ne rembourser qu’une partie du prêt que vous avez contracté pour un bien immobilier.

Vous aurez alors la possibilité de :

  1. Réduire le paiement du prêt et maintenir le même montant. Cela peut être une option si vous cherchez à réduire votre budget pour le mois.
  2. Maintenir la première mensualité, mais réduire la durée du prêt. Cette solution vous permet de terminer votre prêt immobilier plus tôt et de réduire considérablement le taux d’intérêt.

Le remboursement intégral de l’hypothèque sur votre bien immobilier est le processus qui consiste à rembourser intégralement votre hypothèque sur votre bien, et à vous débarrasser de la dette que vous avez empruntée à votre banque pour financer l’achat de votre maison.

Adressez-vous à votre gestionnaire pour obtenir des informations sur les indemnités de remboursement anticipé (I RA) demandées.

Placements d’épargne et indemnités de remboursement anticipé

Avant de rembourser partiellement ou totalement le prêt immobilier, vérifiez auprès de votre conseiller financier le montant des pénalités de remboursement anticipé et la date à laquelle vous pourrez rembourser votre prêt.

Les indemnités de remboursement anticipé qui accompagnent le prêt immobilier, également appelées « IRA », sont des amendes que la banque exige en échange pour vous dédommager d’un éventuel manque à gagner lorsque vous êtes en mesure de rembourser une partie ou la totalité du prêt.

Si le prêt immobilier dont vous disposez n’a pas dépassé la moitié de sa première échéance, la majorité des intérêts ont été payés.

Il serait peut-être plus avantageux de placer cet argent sur un compte d’épargne ou un PEL, ou encore une assurance-vie.

Leur taux de rendement pourrait être plus élevé et vous n’aurez pas à payer de pénalités de remboursement anticipé pour votre banque.

Le calcul des pénalités du remboursement anticipé

Les pénalités de remboursement anticipé sont en substance équivalentes à 3 % du capital restant dû dans la limite de six mois d’intérêts.

Par exemple :

Vous avez acheté votre logement en 2010 pour un montant de 200 000 euros. La durée du prêt est de 20 ans, avec un taux d’intérêt de 4 %.

En février 2020, vous souhaitez rembourser l’intégralité de votre prêt. Le capital restant dû est de 178 000 euros.

  1. 3,3% du capital soit 178 000 x 3% = 5 340 euros
  2. 6 mois d’intérêts sur le montant à rembourser soit 178 000 x 6 x 4% / 12 = 3 560 euros

La valeur de l’IRA sera la plus faible des deux, c’est-à-dire 3 560 euros.

Exclusions de l’IRA : Dans quels cas ne serai-je pas redevable de la pénalité de remboursement ?

Certaines circonstances vous permettent d’éviter les frais de remboursement anticipé de votre prêt immobilier :

  1. Le transfert d’emploi permet d’annuler les pénalités de remboursement du prêt. Il suffit d’envoyer un courrier contenant un accusé de réception à la banque et de joindre un document officiel de votre employeur.
  2. Un décès chez l’un des preneurs de crédit
  3. Le refus de l’un des preneurs de crédit
Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page