Frais sur CDD en anomalie, comment se les faire rembourser ?

videoimg

Frais sur CDD en anomalie, comment se les faire rembourser ?

41 lecteurs
Sommaire de l'article

Lorsque vous ouvrez votre compte bancaire, un accord est conclu entre la banque et vous, qui définit les frais bancaires qui seront facturés sur les biens et services que la banque vous propose.

Frais pour un CDD inhabituel et la règle

Il est essentiel de savoir que le montant des frais en cas de problème de paiement estsoumis à des limites.

Par exemple, dans le cas d’un chèque rejeté pour cause de provision insuffisante ou pour d’autres raisons, les frais sur le CDD en anomalie ne dépasseront pas 30 euros pour un chèque dont le montant est inférieur ou égal à 50 euros.

Le maximum pour un chèque de plus de 50 euros est également de 50 euros. Enfin, un même chèque rejeté plusieurs fois en 30 jours est considéré comme un seul incident de paiement.

En cas de rejet d’ un prélèvement ou d’échec d’un virement en raison d’un manque de fonds, la banque ne peut pas être facturée plus de 20 euros.

Pour contrôler le respect de ces règles, le client peut examiner les relevés de son compte. Ceux-ci doivent comprendre un aperçu des frais que la banque a évalués dans le cadre de la gestion du compte.

Il peut alors déterminer l’éventualité de frais injustifiés.

Remboursement des frais de CDD en cas d’anomalie

Si l’institution ne respecte pas les règles régissant les frais bancaires et vous facture des frais CDD injustes sans justification valable, il est préférable de demander un remboursement.

Dans le cas où la somme demandée est importante, la meilleure option est de faire appel à un avocat et la meilleure stratégie est d’intenter un procès.

La médiation est une alternative mais le résultat n’est pas toujours certain.

Si vous avez un montant raisonnable à réclamer, c’est-à-dire moins de 1 000 euros, vous pouvez décider d’introduire un recours informel qui pourrait vous permettre d’obtenir un élargissement des frais injustifiés que la banque vous a imposés.

En tout état de cause, si le remboursement des frais de CDD dans le cadre d’une anomalie nécessite un effort, la possibilité de déductions excessives est susceptible d’être minimisée en raison de la tendance de la loi à protéger le consommateur contre les abus en limitant les frais encourus par les banques en tant que telles et en mettant en place des dispositifs visant à sauvegarder les clients les plus faibles économiquement.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page