Pourquoi ma banque prélève des frais de succession ?

frais-de-succession.jpeg
frais-de-succession.jpeg

Pourquoi ma banque prélève des frais de succession ?

74 lecteurs
Sommaire de l'article

Lorsqu’il s’agit de régler une succession, c’est toujours un moment très difficile et les émotions sont fortes car, d’une part, vous venez de perdre un être cher, un oncle, un père, une sœur, un fils ou l’Oncle Sam et, d’autre part, vous êtes impatient de connaître le montant que vous recevrez de la succession.

Pourquoi ma banque doit-elle facturer des droits de succession ? A-t-elle le droit de les facturer ?

Que sont les frais de succession ? Par définition, les banques facturent des frais pour un service demandé.

Lorsqu’il est temps de clôturer les comptes d’une personne décédée dans les deux mois qui suivent, la banque, par l’intermédiaire de ses services de succession, avertit le notaire et l’informe de tout ce que le défunt a pu garder en sa possession.

La somme de tous les comptes chèques joints ou personnels, tous les livrets d’épargne, pel ….

La banque doit également clôturer le compte et transférer les fonds au notaire pour lui permettre de distribuer les fonds aux bénéficiaires de manière équitable et conformément aux lois.

Il s’agit d’un processus long, qui prend du temps pour rendre un service et qui est ensuite tarifé selon les conditions tarifaires.

Le coût du règlement de la succession diffère selon les banques. Le coût de la succession est une variable.

Avant la clôture des comptes, la banque prélève les frais de traitement de la succession et verse au notaire les fonds restants sur le compte.

Important à savoir : Les sommes détenues sur l’assurance-vie sont versées par la banque qui les détient et non par le notaire.

La banque est en charge du règlement de l’assurance-vie. Le travail de la banque consiste à informer le bénéficiaire de l’assurance-vie (et non les héritiers) du contrat d’assurance-vie dont le compte de la personne décédée faisait partie, puis à effectuer le règlement sur le compte de chaque personne.

Dans le mois qui suit le décès, la banque contacte les bénéficiaires pour organiser le règlement.

A

Conseil :

Le notaire fixe son tarif en fonction du pourcentage de ce que la personne a reçu.

Le notaire devrait vous informer qu’il ne s’agit que des actifs détenus sur les comptes d’épargne et les comptes chèques, et non de l’assurance-vie, car le notaire pourrait être incité à augmenter ses honoraires en incorporant les polices d’assurance-vie, même si ce n’est pas lui qui s’occupe du règlement des polices dans le partage de la succession.

Les héritiers n’ont pas à connaître la valeur de l’assurance-vie qu’ils détiennent car, par définition, l’assurance-vie permet le versement à tout bénéficiaire de leur choix.

Le défunt peut avoir désigné une personne comme bénéficiaire de son assurance-vie. Ce voisin n’est pas un héritier.

Les frais de dossier pour les ventes de succession font partie des conditions de la vente

Chaque année, généralement le 1er janvier, la banque ajuste ses tarifs.

Tout est expliqué, y compris la cotisation annuelle d’une carte de crédit, ainsi que le coût des remboursements anticipés sur les prêts, ou le coût d’un virement international. Chaque opération bancaire est décrite.

#Les « frais de traitement de la succession » sontégalement indiqués.

La banque est légalement tenue de divulguer par tous les moyens à sa disposition les conditions de vente, y compris le tarif, pendant toute l’année.

La banque est en mesure de vous fournir ces informations via Internet, après que vous vous soyez connecté à votre compte client. Cependant, elle fournit également des brochures en libre-service dans lesquelles le coût est indiqué lorsque vous réglez votre succession.

En outre, des encarts sont affichés dans les agences.

Toutefois, la solution la plus efficace est de demander à votre conseiller financier ou à votre banque de se renseigner sur les frais occasionnés par le décès d’un proche.

Rembourser les frais de succession déduits

Comme pour tous les frais imposés, vous pouvez demander une réduction sur les frais de succession. Vous pouvez demander cette réduction, mais elle n’est pas due.

Il n’est pas certain que la banque accepte de vous transférer les frais de succession.

Sauf si vous êtes client depuis longtemps ou si vous détenez déjà des avoirs dans cette banque, ou si vous vous engagez à laisser l’argent dans cette banque pour faire fructifier les avoirs.

Si vous n’êtes pas d’accord avec le montant qui a été déduit Vous pouvez envoyer une lettre au service des relations avec la clientèle de votre banque, qui vous répondra. Si vous n’êtes pas satisfait de la réponse, vous pouvez alors saisir un médiateur en exposant les raisons de votre désaccord.

L’adresse est disponible dans la région pour les clients, ou vous pouvez vous rendre dans n’importe quelle agence et demander l’adresse du gestionnaire de votre compte qui est en personne.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page