7 infos essentielles sur la Garantie des Accidents de la Vie (GAV)

pourquoi-souscription-gav.jpg
pourquoi-souscription-gav.jpg

7 infos essentielles sur la Garantie des Accidents de la Vie (GAV)

24 lecteurs
Sommaire de l'article

Dans notre vie quotidienne, nous sommes exposés à des situations dangereuses qui peuvent conduire à des « accidents de la vie ».

Qu’est-ce que la Garantie des Accidents de la Vie ?

La GAV, également appelée  » assurance contre les risques d’accidents de la vie privée « , nous permet d’être couverts pour les accidents de la vie courante.

Moyennant une mensualité payée par l’assuré, la GAV couvre les dépenses financières et matérielles qui résultent d’un accident de la vie courante. Par exemple, les accidents domestiques et de jardinage…

A quoi sert la GAV ?

pourquoi souscrire à une garantie des accidents de la vie est important ?

Chaque année, les accidents de la vie courante touchent plus de 10 millions d’individus en France et 20 000 d’entre eux entraînent le décès...

En général, la sécurité sociale prend en charge une partie des frais et l’assurance maladie peut également être prise en charge selon les termes du contrat.

Cependant, en cas d’effets graves, comme la paralysie ou l’invalidité, les structures précédentes n’ont plus aucune fonction à jouer.

Ainsi, le rôle de l’assurance vie est de combler ce vide pour apporter l’aide prévue aux victimes.

Évaluation des effets d’un accident mortel

Les conséquences d’un accident peuvent entraîner une invalidité partielle permanente (IPP) ou une incapacité temporaire de travail (ITT).

Le pourcentage d’invalidité permanente est un montant qui indique l’impact des séquelles qui persistent longtemps et limitent les capacités physiques d’une personne après un accident.

Une garantie personnelle

Contrairement à l’assurance traditionnelle qui couvre les dommages causés au tiers, la GAV assure les dommages qui sont causés par l’assuré lui-même.

Le contrat relatif à la Garantie des Accidents de la Vie est identifié afin de donner une garantie minimale d’assurance.

Cette solution répond au besoin de protéger les individus en cas d’accidents de la vie sans qu’aucun tiers ne soit tenu pour responsable.

Quand dois-je souscrire mon assurance personnelle contre les accidents ?

Des limites d’âge à prendre en considération

Malheureusement, les accidents de la vie sont imprévisibles. C’est pourquoi il est essentiel de s’y préparer, surtout si vous êtes parent d’enfants.

Ils sont les premiers à être victimes de ces accidents. À leur âge, ce ne sont pas eux qui s’assurent le mieux.

Le mieux est de commencer à s’assurer plus tôt, surtout pour les enfants, et de continuer tout au long de sa vie, car il ne faut pas attendre d’avoir atteint un certain âge pour s’assurer.

En fait, certaines compagnies ne veulent pas couvrir les octogénaires, car l’âge peut avoir une incidence sur le coût des primes.

Savoir se préparer pour se protéger

C’est généralement lorsque le mal est fait que l’on regrette de ne pas l’avoir anticipé.

Les formules proposées par les compagnies d’assurance peuvent être modifiées pour couvrir tous les membres de la famille à un coût raisonnable.

Si vous ne disposez pas de ce type d’assurance, en cas d’accident grave et de ses conséquences, vous serez le seul à assumer la charge financière à long terme.

Qui bénéficiera de la GAV ?

Des formules qui s’adaptent aux besoins de la famille

L’assurance non-vie peut être adaptée à toute situation familiale.

Il existe une variété d’options disponibles, que vous soyez une personne seule ou un couple avec des enfants. Des tarifs et des choix flexibles vous permettent d’être pleinement assuré.

La mensualité se situe entre 10 EUR et 15 EUR pour une personne seule et entre 20 EUR et 25 EUR pour les familles.

Les facteurs à prendre en compte pour décider du coût d’une assurance vie

Pour vous aider à prendre votre décision, il existe trois facteurs clés à prendre en compte afin de choisir la meilleure protection

  • le nombre de personnes couvertes par le contrat
  • la limite des indemnités
  • le seuil d’intervention de l’assureur, le seuil d’intervention de l’assureur...

Le nombre de personnes qui seront couvertes par la GAV

Pour la première, il existe plusieurs options en fonction de la situation de votre famille.

Il s’agit d’une formule « solo » destinée aux célibataires ou d’une formule « duo » pour ceux qui vivent en couple ou d’une formule « famille » lorsque vous avez des enfants.

Toutefois, l’âge des bénéficiaires est également pris en considération. Après l’âge de 75 ans, il peut devenir plus difficile d’obtenir une police d’assurance, selon certaines compagnies d’assurance.

L’âge influence également le coût de l’assurance ainsi que le montant de la couverture que vous pouvez obtenir pour vos enfants mineurs.

Certains assureurs proposent des contrats offrant une protection supplémentaire spécifique aux enfants (couverture scolaire et extra-scolaire, etc.).

Le plafond d’indemnisation de la GAV

Concernant le deuxième aspect Il est crucial de savoir que le montant du plafond d’indemnisation est généralement de 1 million d’euros par personne.

Il pourrait être plus élevé en fonction de la compagnie d’assurance.

Le seuil d’intervention

Le seuil d’intervention de l’assureur est le seuil qui détermine le moment où les garanties interviennent.

Il est déterminé par le pourcentage d’IPP consécutif à l’accident. Il est ensuite répertorié dans une grille avec des valeurs.

En général, la garantie intervient dans le cas où le taux d’IPP est à 5%.

Cependant il est vrai que la GAV ne s’applique pas aux blessures légères (entorse ou jambe cassée) ou bras…). Il faut qu’il y ait une répercussion qui est une atteinte permanente suite à l’accident.

C’est grâce à l’assistance d’un professionnel de santé expérimenté que l’IPP est évaluée sur une échelle de zéro à 100 %.

Le médecin interviendra une fois le traitement de l’accident terminé et l’état de santé du patient amélioré.

Quels sont les risques potentiels qui sont couverts par la garantie des accidents de la vie ?

la prise en charge de la GAV

Lorsque vous souscrivez une assurance accidents privée, il est essentiel de comprendre ce qu’elle couvre.

En effet, cela peut varier des erreurs médicales.

Le label GAV

Il existe une méthode standardisée appelée  » le label GAV  » qui aide les futurs assurés à prendre les bonnes décisions en matière d’assurance.

Cela signifie que sont protégés tous les accidents jugés « soudains et imprévisibles, individuels ou collectifs, survenus en dehors du domaine professionnel et dus à des causes extérieures ».

Ces accidents peuvent être de tout type, survenir à tout moment et en tout lieu.

Une assurance pour tous les types de risques

Le contrat pour votre assurance contre les risques de la vie couvre les répercussions en cas d’attentat et les risques médicaux (erreur de diagnostic et accidents opératoires ou infections nosocomiales…).

L’avantage d’utiliser GAV pour ce type d’incidents est que vous n’avez pas besoin d’attendre l’indemnisation des parties responsables de ces actes car les délais d’enquête sur les responsabilités peuvent être extrêmement longs.

GAV couvre le coût instantanément et ne nécessite pas d’attendre la conclusion d’une enquête.

Protection en cas de décès

Le fait est que les accidents de la vie peuvent causer la mort.

La GAV couvre la perte d’êtres chers en indemnisant les ayants droit légitimes comme le conjoint, les enfants ou les parents de l’assuré, pour le préjudice moral et financier subi.

Le coût de la souffrance causée par la perte d’un être cher, également appelé  » pretium doloris  » ou  » quantum doloris « , peut être attribué à une valeur monétaire.

Pour examiner le  » pretium doloris« , on choisit un médecin qualifié, car l’évaluation peut différer selon le patient.

Le médecin connaît bien la situation et prendra en compte tous les aspects de l’accident, ainsi que ses conséquences, pour évaluer les blessures aussi précisément que possible.

Le calcul du pretium doloris est crucial pour connaître le montant de l’indemnisation. L’échelle varie entre 1 et 7 .

  • 1 correspond à une indemnisation comprise entre 1000 et 1500 EUR,
  • 2 entre 2 000 et 3 500 EUR ,
  • 3 entre 3 500 et 6 000 EUR ,
  • 4 entre 5 000-12 000 EUR ,
  • 5 entre 15000 à 30000 EUR ,
  • 6 entre 35 000 et 40 000 EUR ,
  • 7 pour un versement qui dépasse 55 000 EUR.

Toutefois, ce montant est calculé en fonction de la possibilité de versement d’une pension de retraite de réversion au conjoint de la victime.

Le préjudice des enfants dépend en partie de l’âge de ces derniers et de l’âge de leurs parents.

La garantie des frais d’obsèques

L’intérêt de la GAV est qu’elle prend en compte les frais d’obsèques.

Ces frais peuvent atteindre des milliers d’euros et seront remboursés sur présentation de la facture.

Toutefois, si la victime décède pendant une période d’incapacité couverte, l’indemnisation sera prélevée sur le montant versé au bénéficiaire.

Le montant total de l’indemnisation versée à la victime ainsi qu’aux ayants droit ne doit pas être supérieur à l’indemnisation maximale autorisée. Celui-ci est d’environ 1 million d’euros selon la compagnie d’assurance.

Les garanties varient en fonction du contrat

Conformément au contrat fondamental appelé aussi GAV, la couverture sera accordée au moment où le montant de l’IPP est égal ou supérieur à 30 %.

Selon la compagnie d’assurance, certains assureurs peuvent commencer l’indemnisation à 10 % ou 5 % du PPI.

Le montant de l’indemnisation versée à l’assuré est proportionnel au montant des dommages subis. Le contrat peut également prévoir que l’assuré bénéficie d’une aide matérielle en cas de besoin.

Quels sont les risques qui ne sont pas exclus ?

Les risques qui ne sont pas couverts par la GAV

Lors de la signature du contrat de garantie des accidents de la vie, certains domaines ne sont pas couverts par la définition de la garantie.

En effet, la GAV ne couvre pas les dommages liés aux activités professionnelles ou causés par des accidents de la route .

Cependant, certaines assurances pourraient la prendre en charge dans le cas où l’assuré prendrait un montant supplémentaire. La pratique de sports dangereux n’est pas couverte par les assurances.

Le fait de savoir que certains risques ne sont pas couverts par la garantie doit vous alerter sur la possibilité d’un risque et vous faire réfléchir à la couverture complète des garanties du contrat.

La GAV comporte des avantages supplémentaires qui vont de pair avec la GAV

Il existe des prestations supplémentaires qui sont mises à la disposition de l’assuré.

Ces services peuvent aller de l’aide aux tâches ménagères à la garde d’enfants en passant par la livraison de médicaments à domicile.

En outre, en cas d’accident survenu loin du domicile, il est possible de bénéficier d’une assurance des soins médicaux, du rapatriement sanitaire ou du corps en cas de décès.

Dans certains contrats, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge des frais des professionnels de santé qui vous accompagnent suite à l’accident : psychologue, ergothérapeute, etc.

Quelle est la meilleure façon d’être indemnisé par l’Assurance Vie Garantie ?

L’indemnisation qui est liée à la GAV est soumise à différentes règles en fonction du contrat spécifique.

Il est donc recommandé de souscrire à un contrat d’indemnisation afin d’être traité avec respect.

Les distinctions entre les contrats

Il est possible que, même si vous avez souscrit un contrat à prime, vous ne soyez pas certain d’être protégé des pertes que vous subissez.

Le contrat indemnitaire est une solution à ce problème puisque vous êtes régi par les règles de droit commun.

Vous pouvez donc obtenir une estimation qui correspond à votre situation professionnelle et personnelle.

Dans le cadre d’une police simple, certains dommages peuvent être considérés comme n’ayant qu’un faible impact, mais dans le cadre d’une police indemnitaire, le dommage est considéré comme important et sera entièrement protégé.

Le temps d’attente sera compensé par la GAV

Il peut s’écouler quelques mois entre la survenue d’un accident et l’octroi d’une indemnisation.

Après la déclaration de l’accident à votre compagnie d’assurance Vous devez attendre que le temps de traitement soit terminé pour évaluer les effets qui se sont produits. À ce stade, que le délai d’indemnisation peut être extrêmement long.

En réalité, l’état de santé de la victime doit être maintenu et sans risque d’évolution.

C’est après cela que le médecin expert détermine le montant de l’IPP. Si le taux dépasse le seuil fixé par la convention, la compagnie d’assurance dispose de cinq mois pour préparer une offre d’indemnisation.

Si l’offre ne satisfait pas l’assuré, une procédure de conciliation est engagée. Toutefois, cette procédure peut durer plusieurs mois avant que les deux parties ne parviennent à un accord.

Les dangers de la vie suggèrent qu’il est essentiel de s’équiper de méthodes efficaces pour être assisté lorsqu’on est confronté à une situation stressante.

La seule possibilité d’éviter les risques des accidents de la vie est de choisir la meilleure garantie pour ne pas se retrouver dans une situation tendue, voire dramatique, sans soutien financier.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page