Combien de temps allez vous être indemnisé par Pôle Emploi ?

duree-indemnite-chomage.png
duree-indemnite-chomage.png

Combien de temps allez vous être indemnisé par Pôle Emploi ?

68 lecteurs
Sommaire de l'article

Quelle que soit la raison, quelle que soit la raison, la perte d’un emploi vous place généralement dans une situation financière difficile. Les allocations de chômage peuvent vous aider à gérer cette situation.

La durée d’affiliation est un premier calcul essentiel

D’une manière générale, la durée de l’assurance chômage est corrélée à la durée de votre affiliation au régime d’assurance chômage.

Vous devez donc connaître cette durée afin de déterminer la durée pendant laquelle vous pourrez bénéficier des allocations de chômage….

Vous ne pouvez prétendre à des allocations de chômage que dans certaines circonstances. Vous devez fréquemment (tous les mois) mettre à jour vos informations en contactant Pole Emploi.

Le plus important est que vous ayez travaillé auparavant pour une entreprise. Vous devez avoir occupé ce poste pendant une période déterminée.

Il s’agit de la durée de votre affiliation, qui est calculée en fonction de votre âge. L’âge est calculé à partir de la date d’expiration du contrat.

Pour les demandeurs d’emploi âgés de moins de 53 ans

Si vous avez moins de 53 ans, vous devez être affilié au régime pendant au moins quatre mois (88 jours de travail).

Cette durée est calculée sur la base de vos contrats de travail des 28 mois précédents. Sinon, vous n’êtes pas éligible à l’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE).

Pour les demandeurs d’emploi âgés de plus de 53 ans (53 ans inclus)

Si vous avez 53 ans ou plus Le calcul de votre durée d’affiliation dépend des 36 derniers mois.

N’oubliez pas que seuls les jours effectivement utilisés par semaine civile sont pris en compte. De même, les week-ends et les jours fériés ne sont pas comptés.

La durée de l’allocation de chômage La situation générale

combien de temps êtes vous indemnisé par le chômage

Lorsque la durée d’affiliation est déterminée, le montant de l’indemnisation peut être déterminé par un calcul mathématique simple.

Il faut ensuite le multiplier par 1,4 pour obtenir la seconde. Cette opération permet de passer de 5 jours par semaine à 7 jours par semaine.

L’objectif est d’intégrer les week-ends qui ne sont pas pris en compte dans le calcul de la durée d’affiliation. Une semaine de cinq jours de travail au moment de l’affiliation équivaut à une semaine de sept jours d’assurance chômage.

Par exemple, 10 jours de travail (2 semaines de cinq jours) vous donnent droit à 14 jours (2 semaines de 7 jours) d’indemnisation.

Il y a des limites à la durée pendant laquelle vous pouvez recevoir des prestations en fonction de votre âge.

Cette limite peut changer en fonction de l’âge que vous atteignez à la date de la résiliation ou de l’expiration de votre contrat.

Si vous avez plus de 55 ans au moment de votre cessation d’emploi, vous aurez droit aux prestations pendant 1095 jours ou trois années consécutives.

Les demandeurs d’emploi qui ont entre 53 et 54 ans en cas de cessation de leur travail peuvent bénéficier d’une ARE de 913 jours.

Le délai est de 730 jours pour les personnes sans emploi âgées de moins de 53 ans.

Quel que soit votre âge, vous aurez droit à un minimum de 122 jours d’ARE.

Les cas particuliers d’indemnisation du chômage qui durent longtemps

Les chômeurs de plus de 62 ans

Le premier cas concerne les personnes qui ont atteint au minimum soixante-deux ans et qui n’ont pas encore atteint l’âge de la retraite à taux plein.

Dans ce cas, vous pouvez obtenir une prolongation du montant de l’indemnité sous certaines conditions. Les conditions à remplir sont les mêmes :

  • vous devez avoir perçu une indemnité pendant au moins un an.
  • vous devez avoir acquis au moins 12 années de cotisations sans emploi, ce qui comprend l’année civile complète de cotisations, ou deux années de cotisations continues au cours des cinq dernières années.
  • vous devez justifier d’au moins 100 trimestres de cotisation à la retraite.

Les versements s’arrêtent lorsque vous atteignez une retraite à taux plein.

Demandeurs d’emploi âgés de 54 à 55 ans qui poursuivent des études

La deuxième concerne les personnes sans emploi entre 54 et 55 ans .

Si vous avez entre 54 et 55 ans au moment de votre contrat final, vous pouvez bénéficier de six mois d’indemnisation supplémentaires.

Cette prolongation n’est accessible qu’aux personnes qui ont choisi de suivre une formation dans le cadre des directives de l’ARE.

La formation doit être vérifiée dans votre projet personnel pour accéder au travail.

Chômage partiel

Si vous êtes dans le cas d’un chômage partiel, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation du chômage pour une durée maximale de 182 jours (environ 6 mois).

Cette période est prolongée jusqu’à ce que l’entreprise puisse reprendre ses activités dans le cas où elle aurait été contrainte de cesser ses activités en raison d’une catastrophe naturelle ou d’un incident.

Annonce de réformes des allocations de chômage

Le gouvernement a annoncé son intention de modifier la loi sur le chômage.

Le 1er novembre 2019, certaines modifications devraient être apportées au mode de calcul de la durée d’indemnisation du chômage.

Par le décret numéro 2019-797 , qui a été publié le 26 juillet 2019 concernant le régime d’assurance chômage le gouvernement a établi de nouvelles conditions et la durée pendant laquelle vous pouvez bénéficier de l’ARE.

Modification de la durée d’affiliation

Nous pouvons voir dans ce décret que les bénéficiaires doivent justifier de 130 jours de travail comme période d’affiliation sur les 24 mois précédant l’expiration de leur période de préavis ou de contrat de travail.

La durée minimale d’affiliation doit être prise en compte sur les 36 derniers mois pour les personnes âgées de 53 ans et plus.

Les réformes annoncées sur la durée de la sont

Parallèlement aux conditions permettant de bénéficier de l’ARE, le délai d’indemnisation sera également révisé.

La durée minimale d’indemnisation sera augmentée de 182 jours calendaires.

La durée maximale restera liée à l’âge que vous avez atteint à l’expiration de votre contrat. Il n’y aura pas de changement majeur.

Il reste 730 jours pour les demandeurs d’emploi de moins de 53 ans, 913 jours pour ceux qui ont entre 53 et 55 ans et 1095 jours pour les personnes de plus de 55 ans.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page