Quelles différences entre emprunter à taux fixe et emprunter à taux variable ?

choisir-emprunt-taux-fixe-taux-variable.jpg
choisir-emprunt-taux-fixe-taux-variable.jpg

Quelles différences entre emprunter à taux fixe et emprunter à taux variable ?

81 lecteurs
Sommaire de l'article

Vous avez pris la décision d’acheter votre maison. Vous avez fait vos calculs pour évaluer votre ratio dette/revenu et vous savez précisément ce que vous pouvez vous permettre d’y mettre.

Un prêt à taux fixe

Ce taux est fixé dans votre contrat de crédit à la signature. Le taux restera le même pour la période suivante, jusqu’à ce que le prêt soit remboursé.

Si vous optez pour un taux fixe, le contrat de prêt contient un tableau d’amortissement qui indique la répartition exacte du remboursement du capital, des intérêts et du coût de l’assurance invalidité et décès.

Ce tableau vous permet également de vérifier le capital restant après chaque versement.

Au fil du temps, vous constaterez que la prime DTI reste stable, mais que la répartition des paiements mensuels change.

Ainsi, chaque mois, le montant remboursé augmente, tandis que le taux d’intérêt diminue.

Emprunter à taux révisable

Comme son nom l’indique, un taux variable est susceptible d’être modifié en fonction d’un indice de référence.

Le taux qui est pris en considération au moment de la signature du contrat de prêt est valable jusqu’à ce que l’indice choisi change.

L’indice peut augmenter et dans ce cas, votre taux peut également augmenter. S’il baisse, c’est l’inverse qui se produit. Le taux de référence utilisé par les banques s’appelle l’Euribor (Euro Interbank Offered Rate).

Il s’agit de l’Euribor 3 mois ou 12 mois. Il s’agit du taux d’intérêt standard proposé par les banques européennes lorsqu’elles accordent aux autres banques des prêts en euros (taux interbancaire moyen).

Actuellement, ces taux sont extrêmement bas en France ; cependant, ce n’est pas le cas pour la majorité des pays européens.

Cet aspect doit être pris en compte dans le cas où les banques françaises pourraient également être incitées à l’avenir à contracter des prêts à des conditions moins favorables, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le taux variable des prêts.

En outre, il existe des institutions financières qui utilisent d’autres taux de référence comme l’Eonia (Euro OverNight Index Average).

Il existe des différences entre l’Euribor et l’Eonia. Le premier taux de référence est calculé sur une période allant d’une semaine à un an, et sur 15 types de taux différents, alors que le second est calculé sur une base journalière.

Il est donc plus proche des taux réels que l’Euribor.

L’un des avantages d’un prêt à taux variable est que vous n’avez pas à payer d’indemnité en cas de remboursement anticipé.

Si vous décidez de céder votre logement, vous n’aurez à payer au prêteur que le capital restant le jour de la signature de l’acte.

Quelle est la meilleure façon de choisir entre un taux fixe et un taux variable ?

L’obtention d’un prêt à taux fixe est une option fantastique pour ceux qui souhaitent éviter l’incertitude du marché et disposer d’un paiement annuel qui n’est pas susceptible de changer au fil du temps.

Il s’agit d’une police d’assurance pour les ménages ayant un taux d’endettement acceptable et qui pourraient avoir des difficultés à faire face à leurs mensualités si les taux commençaient à augmenter rapidement.

Le taux fixe peut être légèrement plus cher que le taux variable; cependant, c’est le prix à payer pour la tranquillité d’esprit.

La possibilité d’emprunter à un taux variable vous permet d’obtenir des taux d’intérêt plus bas que les taux fixes.

Toutefois, les experts financiers suggèrent généralement de n’utiliser le taux variable que lorsque la différence est importante.

Un taux variable est très intéressant lorsqu’il y a au moins 100 points de base de variation.

Exemple :

Par exemple, si vous recevez un taux d’intérêt fixé à 2,10 pour cent, le taux variable n’est avantageux que s’il y a une différence de 1,10 pour cent.

Étant donné que les taux d’intérêt des prêts se situent à un niveau bas, il est peu probable qu’ils baissent de façon spectaculaire comme ils l’ont fait récemment.

Il est toutefois possible qu’ils augmentent à nouveau. C’est pourquoi il est recommandé, si vous décidez de choisir l’option du taux variable, de choisir un prêt à taux variable assuré (prêt à taux plafonné).

C’est la meilleure méthode pour minimiser l’impact d’une augmentation, qui pourrait être dévastatrice.

Il s’agit d’un taux variable non réglementé dont le taux de variation est contrôlé par les banques. Si la limite est comprise entre +1% et -1%, on parle de prêt à taux variable Cap 1.

Ainsi, un taux de départ de 1,25 % pourrait descendre à 0,25 %, puis atteindre son point culminant de 2,25 % au maximum.

Si le taux se situe entre +2 % et -2 %, il s’agit alors d’un prêt à taux variable Cape 2.

Un taux variable garanti sera légèrement plus élevé au début qu’un taux variable non garanti.

En cas d’augmentation du taux, certaines cartes de crédit à taux variable (prêt Cape) permettent de plafonner les mensualités.

Cela peut être avantageux pour le budget de l’emprunteur ; cependant, cela conduit également à un allongement de la durée de remboursement du prêt.

Cela augmente le coût du crédit même si l’allongement ne peut pas dépasser 5 ans.

Par ailleurs, certains contrats de prêt à taux variable offrent également la possibilité de passer à un taux d’intérêt fixe.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page