Comment négocier ou renégocier le taux de son crédit ?

videoimg

Comment négocier ou renégocier le taux de son crédit ?

55 lecteurs
Sommaire de l'article

Vous cherchez à financer un investissement immobilier important pour vous, ou vous souhaitez réviser les taux de votre prêt immobilier ou à la consommation ?

Examinez votre situation personnelle pour maximiser vos atouts et vous mettre en position de force.

Le métier de votre banquier est d’évaluer le risque qu’il prend en vous prêtant de l’argent.

Vous devez avoir confiance en lui et en votre situation car il va tout étudier, de vos revenus à vos dépenses en passant par le bon fonctionnement de vos comptes.

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais vous disposez d’outils pour planifier votre prochain rendez-vous et négocier une meilleure offre.

Négocier son prêt : calculer son reste à vivre

Le  » reste à vivre  » est un indicateur puissant du ratio de votre dette. Il correspond au niveau de vie de votre ménage sur une période donnée, qui est d’un mois.

Combien me reste-t-il à la fin du mois après le paiement de mes dépenses ?

Le calcul du solde restant est très simple. Vous devez soustraire vos gains des frais fixes (et uniquement des frais fixes). N’incluez pas de dépenses inutiles dans votre solde.

Les frais fixes dont vous devez tenir compte dans le calcul de vos frais de subsistance sont les suivants

  1. Votre loyer
  2. Les mensualités de chacun de vos prêts en cours de traitement
  3. Les éventuelles pensions versées

Les revenus que vous devez inclure dans vos frais de subsistance sont :

  1. Votre salaire
  2. Les allocations des membres de votre famille. Les allocations non remboursables que vous recevez ne font pas partie du calcul de vos revenus
  3. Le loyer (seul 70 % de ce revenu est pris en compte)

Reste a vivo est le revenu du ménage Frais fixes

Si le montant du prêt est supérieur à 700 euros ou supérieur à et vous êtes sur la bonne voie pour trouver un meilleur taux sur le prêt.

Votre taux d’endettement, une mesure pour mieux négocier votre prêt

Le taux d’endettement est la mesure qui vous permet de déterminer le niveau d’endettement de votre ménage.

Il se calcule de la même manière que le reste de votre vie en fonction de vos frais fixes et de vos revenus mensuels.

Taux d’endettement = (Total des frais fixes / Total des revenus) / 100

Lorsque votre taux d’endettement dépasse 33 % (c’est-à-dire 1/3 de vos revenus), la banque est susceptible de vous refuser un prêt. Si votre taux d’endettement est inférieur à 33 %, le conseiller de votre banque examinera votre demande de prêt avec plus d’attention.

L’apport personnel et le règlement du crédit

Un expert, même sans aucune preuve de sa fiabilité, évaluera votre capacité à faire des économies. C’est une piste pour trouver un moyen d’alléger le poids sur vos épaules.

En général, les banques évaluent un apport personnel positif d’au moins 25 % du montant total que vous souhaitez souscrire.

En ce qui concerne votre épargne, vous pouvez négocier le meilleur taux pour votre crédit lorsqu’une partie de vos avoirs se trouve dans des contrats d’épargne non accessibles comme les parts d’assurance-vie, les actions ou le PEL.

En réalité, il y a peu de chance que la banque dispose de tous les avoirs liquides
mis de côté.

Votre situation professionnelle est un atout à présenter lors de la discussion des conditions du crédit

Avant de contracter le prêt pour une durée plus ou moins longue, réfléchissez à votre situation professionnelle actuelle.

Une banque refusera généralement de prêter ou de modifier le taux du prêt lorsque la situation de votre entreprise est incertaine. Un contrat à long terme est une garantie de mettre toutes les chances de votre côté.

Si ce n’est pas le cas, soyez assuré que vous ne vous verrez pas refuser un prêt si vous avez eu des contrats temporaires pendant plus de 10 ans ou si vous avez été au chômage pendant plus d’un mois.

Faites jouer la concurrence pour obtenir de meilleures conditions sur votre prêt !

Se limiter à une seule banque pour négocier le taux d’intérêt de votre prêt n’est pas l’option la plus efficace pour atteindre vos objectifs.

Même si vous êtes client de votre établissement financier depuis plusieurs années, vous n’avez pas l’intention de le quitter.

Contactez différentes banques et prenez rendez-vous avec différentes banques (y compris les banques en ligne), puis attendez leurs suggestions ! Vous serez étonné par les différences entre les offres proposées par les différentes banques.

Si vous faites une contre-offre, vous avez de fortes chances d’amener votre homologue à réagir et à vous proposer un modèle de prêt plus engageant que le modèle initial. C’est l’essence même d’une transaction efficace pour obtenir le prêt que vous recherchez!

Mais n’en faites pas trop. Vous ne serez pas en mesure de négocier un prêt sans conditions et avec zéro paiement. Le banquier avec lequel vous traitez n’offre rien, il ne fait que prêter !

Ne soyez pas nerveux lors de votre entretien avec le banquier. Évitez de vous mettre dans une position vulnérable alors que vous avez toutes les cartes en main.

Le moment de négocier ? C’est à la fin de la journée qu’il se produit.

Ne divulguez pas d’informations qui pourraient être utilisées pour booster leur offre.

Laissez-les réfléchir (ou jouer) et discuter.

N’ ayez pas peur de changer de banque, même si le processus de transfert des comptes ou des économies est trop complexe pour vous.

Commencez par supposer que c’est uniquement pour réduire le taux d’intérêt du crédit.

Le courtier est un excellent prêteur qui peut négocier votre prêt

Le rôle principal d’un courtier est de servir d’intermédiaire dans le processus de négociation des conditions d’un crédit ou d’une assurance ; c’est un professionnel qui a le « meilleur taux ».

En fin de compte, c’est vous qui montez votre demande de prêt, puis vous faites une évaluation globale de votre situation et de vos besoins et vous lui permettez de travailler pour vous.

L’avantage est que vous gagnerez du temps : Vous n’avez pas une pléthore de rendez-vous à honorer pour le moment où vous voulez négocier ou réviser les conditions de votre prêt.

Vous pouvez vous épargner le stress physique de devoir vous lancer seul dans la bataille de la négociation.

Mais il y a aussi l’argent à prendre en compte Le courtier est un apporteur d’affaires pour les banques avec lesquelles il collabore, et donc susceptible de négocier les taux de crédit les plus favorables pour ses clients .

N’oubliez pas : la possibilité de négocier votre prêt, qu’il soit immobilier ou personnel, est un exercice et vous n’avez rien à perdre, juste une meilleure offre.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page