4 conseils pour bien choisir son assurance-vie

videoimg

4 conseils pour bien choisir son assurance-vie

33 lecteurs
Sommaire de l'article

En 2018, le domaine de l’assurance-vie abritait plus de 1 700 milliards d’euros d’actifs. C’est le placement financier le plus recherché par les Français.

Recherchez et sélectionnez le type de contrat qui correspond le mieux à vos besoins personnels.

Les contrats monosupports

Les spécificités de l’argent en euros.

Les fonds en euros, spécifiquement conçus pour les contrats d’assurance-vie, sont appréciés en raison de leur réelle sécurité pour les épargnants.

Ils garantissent l’intégralité du capital investi au moment de l’ouverture. Les intérêts annuels perçus le sont indéfiniment, et l’argent est à la disposition de l’assuré, s’il souhaite effectuer des retraits.

Le rendement du fonds en euros.

Pour déterminer la valeur d’un contrat d’assurance-vie, il est essentiel d’examiner le rendement du fonds en euros sur un certain nombre d’années.

À titre de référence pour comparaison, le rendement moyen de l’assurance-vie en 2018 était de 1,4 1 %.

Certains assureurs proposent un taux de rendement allant jusqu’à 3 %.

Les contrats multi-supports

Des rendements plus élevés et des investissements plus risqués.

Les contrats d’assurance-vie multi-supports permettent à l’investisseur de choisir différents supports financiers.

Les assureurs proposent des options de placement plus risquées que les fonds en euros, tout en offrant des taux d’assurance-vie plus élevés.

Ces placements sont appelés  » unités de compte  » ou UC…

Ils sont composés de supports financiers, comme le fonds d’actions françaises Le fonds d’actions mondiales, des fonds immobiliers ainsi que des fonds patrimoniaux…

La garantie du capital n’est pas assurée.

Il n’y a pas de plafond pour les sommes versées ou le nombre de contrats signés.

D’autre part, le capital investi au départ n’est pas sécurisé contrairement à l’argent en euros. Cela le rend plus risqué.

Le choix de ce type de contrat se fait en fonction de votre capacité à supporter l’éventualité d’une perte financière.

La comparaison des unités de compte

Si vous décidez d’opter pour ce type de contrat, assurez-vous de disposer d’un large choix d’unités de compte (UC) afin d’être en mesure de diversifier votre portefeuille.

Il existe de nombreux sites Internet qui analysent et comparent les comptes pour vous aider à faire votre choix, comme celui de la compagnie d’assurance-vie MIF Assur, qui fournit aide et conseils pour constituer votre épargne.

Examinez les frais qui sont imposés au contrat d’assurance-vie.

Frais d’entrée et de sortie

Il est essentiel de se tenir à l’écart des contrats qui imposent des frais d’entrée et de sortie.

Grâce à Internet, il est désormais possible d’accéder à des contrats sans frais.

Frais de gestion

D’un autre côté, vous ne pouvez pas éviter les frais de gestion.

La société qui gère le contrat prélève un montant égal à la somme totale que vous avez épargnée. Cela signifie qu’ils augmentent chaque année.

La moyenne du marché est de 0,70 % par an.

Ils couvrent l’administration du contrat : la gestion financière, l’envoi des relevés d’acompte, les relations avec les clients…

Il est possible de négocier les frais de gestion avec l’assureur pour réaliser des bénéfices importants en fonction de la durée de l’investissement.

Frais d’arbitrage

Si vous décidez de signer une option multi-supports et que vous souhaitez l’aider à se développer en exécutant diverses activités d’investissement, elles génèrent des frais d’arbitrage.

Il est plus avantageux de choisir un contrat qui ne comporte pas de frais d’arbitrage au cas où vous seriez amené à réaffecter vos avoirs entre les différentes parts.

Évaluez les risques associés au contrat et à l’investissement

Examinez les conditions du contrat

Avant de prendre une décision sur le contrat d’assurance-vie, il est essentiel de lire les conditions générales de l’assureur.

Certains contrats comportent des limitations imposées aux assurés.

Par exemple, il peut être stipulé que 50 % des versements effectués par l’assuré doivent être alloués à des produits en unités de compte, même si vous ne le souhaitez pas.

Ces restrictions concernent généralement des fonds à haut risque qui offrent des rendements décents.

Veillez à ce que les unités de compte soient diversifiées. unités de compte

Si vous décidez de placer votre argent sur plusieurs unités de compte, il est essentiel de vous renseigner sur la variété des options offertes par l’assureur.

En effet, pour ce type d’investissement, il y a certaines règles à suivre pour éviter la totalité du placement et maximiser le rendement.

Renseignez-vous sur les unités de compte avant de placer votre capital

Vous devez vous renseigner sur les unités de compte avant d’y investir votre argent.

Les informations les plus importantes à connaître sont le gestionnaire et l’historique, ainsi que la date de création…

Il est recommandé de ne pas mettre tout son argent au même endroit, mais de le répartir sur différents supports.

La diversité est également de mise dans la catégorie de produits (taux, actions et SCPI) et les zones géopolitiques (France, Europe, USA…) et aussi dans la proportion d’allocation de chaque part.

Selon l’adage :  » il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier « .

Par exemple, investir uniquement dans des placements français peut vous rendre dépendant de l’économie française.

Demandez conseil à un professionnel

Vous avez le choix entre la gestion sous mandat et la gestion sous mandat.

Gérez vos avoirs par vous-même

Si vous décidez de placer la totalité de votre argent sur le fonds en euros, vous pourrez gérer vos investissements sans aide extérieure.

C’est parce que c’est le placement en assurance-vie qui nécessite le moins de suivi. Il y a quelques procédures à effectuer et cela comporte quelques risques.

Solliciter la gestion sous mandat

Vous pouvez solliciter l’aide d’un expert pour gérer votre contrat si vous souhaitez investir la majorité ou la totalité du montant dans l’UC.

Lorsque vous avez une équipe de gestion sous mandat, vous pouvez obtenir l’aide d’un professionnel pour commencer à investir dès le début ainsi que pour suivre l’évolution de votre portefeuille surtout dans le cas d’un débutant dans ce domaine.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page