Pourquoi ouvrir un compte épargne logement ?

conditions-compte-epargne-logement.jpg
conditions-compte-epargne-logement.jpg

Pourquoi ouvrir un compte épargne logement ?

22 lecteurs
Sommaire de l'article

Produit d’épargne contrôlé par l’Etat et réglementé par l’Etat, le Compte Epargne Logement (CEL) permet à ses utilisateurs de choisir la meilleure option d’utilisation. Reconnu pour l’accessibilité de ses fonds et sa souplesse, le CEL est toujours un incontournable dans les portefeuilles d’investissement des Français.

Le Compte Epargne Logement : de quoi s’agit-il ?

Le CEL est un instrument d’épargne qui permet d’épargner au rythme que vous préférez...

L’utilisateur dispose d’un compte qui lui permet de sauvegarder ses informations, puis après une deuxième fois, le souscripteur peut accéder au prêt immobilier ou au prêt à la construction.

Sa polyvalence en fait un produit apprécié par un grand nombre d’épargnants français.

Qui sont les bénéficiaires du CEL ?

Les comptes d’épargne logement sont accessibles à un large éventail de personnes

Un compte d’épargne logement peut être ouvert par un mineur majeur, avec l’accord de son représentant désigné.

Chaque membre de la famille peut ainsi disposer de son propre compte.

Les titulaires du compte ne doivent créer qu’un seul CEL. Ils ont toutefois la possibilité de créer un plan d’épargne à domicile.

Les deux comptes d’épargne doivent être déposés dans le même établissement.

Les droits du CEL peuvent être transférés au sein de la famille

Le transfert du compte d’épargne CEL est possible au sein de la famille. Le bénéficiaire des droits reçoit les avantages acquis par l’ancien propriétaire. C’est le cas, par exemple, lorsque le titulaire décède.

Les bénéficiaires familiaux possibles sont nombreux. Il peut s’agir de :

  • le conjoint ,
  • des ascendants/descendants, des frères/sœurs, des oncles/tantes, des neveux/nièces du bénéficiaire ou de son conjoint ,
  • les conjoints des ascendants/descendants, des frères/sœurs ou du conjoint.

Où dois-je habiter pour avoir un compte d’épargne à domicile ?

Il n’y a aucune exigence légale concernant le domicile fiscal, la nationalité ou l’adresse du titulaire d’un compte.

Le titulaire du compte peut continuer à alimenter le compte CEL lorsqu’il s’installe à l’étranger, tout en conservant son compte bancaire dans son établissement d’origine.

Quels types d’activités peuvent être financés par un compte d’épargne à domicile ?

Le compte d’épargne à domicile permet d’épargner de l’argent. Il peut également être utilisé pour financer un investissement immobilier.

Le titulaire du compte peut obtenir un prêt anticipé pour payer :

  • l’achat ou la construction d’une résidence principale neuve ou ancienne,
  • l’extension, la rénovation ou l’amélioration de l’efficacité énergétique de sa résidence principale,
  • l’achat de parts de Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) à usage d’habitation,
  • L’achat d’une nouvelle résidence pour les comptes dont la date de souscription est antérieure au 1er mars 2011.

Quel est le meilleur moment pour disposer de son épargne en utilisant le CEL ?

Le titulaire d’un compte d’épargne à domicile passe par deux phases pour se débarrasser de ses droits.

La période d’épargne commence au début du contrat d’épargne-logement.

Une fois le compte ouvert et le dépôt des fonds obligatoire, le livret CEL commence à être utilisé pour obtenir des droits.

L’épargnant peut soit alimenter son compte, soit même retirer de l’argent à condition que le solde ne soit pas inférieur au plancher réglementaire de 300 euros.

Il doit attendre 18 mois avant de pouvoir exercer ses droits au crédit.

Il peut également récupérer sa prime financée par l’État simultanément dans le cas où son compte a été ouvert avant le 1er janvier 2018. Le contrat peut être renouvelé sans activation de ses actifs après la période de 18 mois.

La phase d’emprunt est possible en utilisant le CEL. CEL

Après la période de blocage du compte épargne logement Vous pouvez demander à bénéficier de votre droit à obtenir un prêt immobilier.

Vous devez toutefois avoir perçu le montant minimum d’intérêts pour financer vos travaux ou l’achat de votre résidence principale.

Le délai de 18 mois peut être ramené à 12 mois sous certaines conditions. Cela peut se faire à l’aide de droits issus de la cession de droits d’un compte établi il y a seulement 18 mois.

Cette option est également disponible en utilisant les droits du plan d’épargne logement personnel ou de votre conjoint qui est co-emprunteur.

Quels sont les principaux aspects financiers à prendre en compte dans le cadre de l’épargne CEL ?

Conditions de versement minimum à effectuer sur le compte d’épargne CEL

Pour activer le compte d’épargne CEL, le titulaire du compte doit effectuer un dépôt d’au moins 300 EUR. Ensuite, il doit verser au moins 75 EUR par an.

La limite de dépôt est fixée à 15300 euros pour la partie capital. Les intérêts capitalisés peuvent dépasser cette limite.

Ce type de compte n’est soumis à aucun frais de gestion ou de transfert de fonds.

Retraits possibles d’un compte d’épargne à domicile

Le titulaire d’un compte d’épargne à domicile peut retirer et déposer des fonds à tout moment, à condition de conserver un montant d’au moins 300 EUR.

Un retrait supérieur à 300 EUR déclenche automatiquement la fin du CEL.

Il doit également veiller à ne pas dépasser le plafond de 15 300 EUR.

Le type d’épargne offre une certaine souplesse dans sa gestion. Les liquidités disponibles peuvent être utilisées pour régler des dépenses imprévues.

La rémunération du CEL au taux d’intérêt fixé par l’État

La rémunération d’un compte sur un compte épargne logement fait référence à deux types de revenus tirés de :

  • Les intérêts capitalisables Ils sont ajoutés au capital à la fin de chaque année, pour ajuster le capital à utiliser pour l’année suivante. Le compte de dépôt rapporte 0,5 pour cent brut par an et un taux d’intérêt net de 0,42 pour cent. Ce taux est à comparer au 0,75 % du livret A. Les intérêts sont calculés toutes les deux semaines, comme pour tous les comptes d’épargne sur livret.
  • de la prime d’État lors de la souscription au crédit. La somme, qui est calculée en fonction du montant épargné, est fixée à 1 144 euros. Cette prime est soumise aux prélèvements de la sécurité sociale mais pas à l’impôt sur le revenu. La prime n’est pas distribuée aux CEL qui ont été ouverts après janvier 2018.

Des taux d’imposition différents selon la date d’ouverture du CEL

L’imposition du CEL dépend de sa date d’ouverture. La réglementation du CEL a été mise à jour le 1er janvier 2018.

La fiscalité des intérêts des CEL antérieurs à l’année 2018

Si le contrat d’épargne logement qui a été ouvert avant l’année 2018, les intérêts ne sont pas défiscalisés. Cependant ils seront soumis aux prélèvements sociaux actuellement en vigueur.

Imposition des intérêts des comptes d’épargne logement qui ont été ouverts après l’année 2018.

Depuis l’année 2018, le système du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) a été mis en place. Désormais, les intérêts des CEL sont taxés à 30%. Les CEL sont imposés comme suit :

  • pour une partie de l’impôt sur la base de 12,80 % pour l’impôt sur le revenu.
  • 17,20 % pour les prélèvements sociaux.

Toutefois, si vous avez décidé d’être imposé au barème de l’impôt progressif sur le revenu, votre taux d’imposition individuel sera ajusté au taux de 12,80 % afin de tenir compte de votre situation particulière.

Quels sont les aspects financiers les plus importants des crédits utilisables dans le cadre du CEL ?

Schéma de crédit CEL Schéma de crédit CEL basé sur le montant des intérêts courus

Pour obtenir un prêt via le compte CEL, celui-ci doit être en règle depuis au moins 18 mois.

Le compte épargne logement doit avoir généré une partie des intérêts.

Le montant versé déterminera le type de financement possible avec le plan d’épargne logement :

  • 22,50 EUR pour un prêt destiné à financer les économies d’énergie ,
  • 37,00 EUR pour un prêt destiné à financer des travaux de réparation ou d’amélioration de votre maison ,
  • 75,00 EUR pour un prêt destiné à financer l’achat ou la construction d’une résidence principale.

Calcul des taux d’intérêt en fonction de la date d’ouverture du plan d’épargne logement

Les intérêts perçus pendant la phase d’épargne-logement sont ajoutés au total par le taux d’intérêt qui est un taux variable dans la phase d’épargne.

En outre, chaque base de taux d’épargne est la même que le taux de crédit.

Le taux de crédit est calculé comme suit :

  • Sur la base du taux d’intérêt de l’épargne
  • auquel s’ajoute une commission de 1,5 % auquel s’ajoute une commission de 1,5 %.

Pour les comptes d’épargne à usage domestique qui ont été qui ont été ouverts à partir du 1er août 2015, le taux est de 2pour cent (1,5 pour cent plus 0,5 pour cent).

Un plafond pour le montant du crédit CEL

Les droits à prêt du compte épargne logement sont calculés à partir du niveau de taux.

En outre, un coefficient multiplicateur est utilisé pour calculer le montant total des intérêts de remboursement et, par conséquent, le montant du crédit potentiel :

  • un coefficient de 1,5 % pour un droit de prêt classique
  • Un coefficient de 1% est requis pour l’acquisition de parts de SCPI.

Le montant maximum du prêt CEL est de 23 000 EUR.

En combinant les droits obtenus à partir du CEL ainsi que d’un PEL La valeur qui est rachetée peut être de 92 000 EUR.

La durée du prêt est comprise entre 2 et 15 ans. Le prêt peut être remboursé par anticipation.

Pourquoi ouvrir un compte épargne logement ?

Les fonds placés sur le CEL sont garantis. Le CEL est garanti

Le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution garantit les dépôts sur les comptes d’épargne logement.

Toutes les sommes épargnées, quel que soit le mode d’épargne, sont protégées par cette institution jusqu’à 100 000 euros par déposant et par établissement dépositaire.

Le taux du prêt CEL est fixe

Lorsque vous souscrivez à un plan d’épargne logement, vous investissez dans un produit qui vous garantit un taux d’intérêt fixe et bas.

Si les taux de crédit augmentent, ce produit peut offrir des conditions de crédit immobilier favorables aux actions CEL. L’action CEL.

CEL : quels avantages faut-il conserver ?

Des options d’épargne flexibles pour le logement

Epargner de l’argent avec un compte épargne logement est relativement facile.

La possibilité de déposer ou de retirer des fonds à tout moment, lorsque l’argent rentre ou que vous devez faire face à des dépenses imprévues, réconforte les détenteurs de CEL.

Il n’entraîne pas de frais et c’est l’un des rares produits d’épargne à offrir une telle souplesse, sans avoir à facturer la banque.

Une épargne limitée dans le temps grâce au CEL

Contrairement au PEL, le processus de constitution de l’épargne par le CEL ne pose pas de problème. Le CEL est possible sans aucune limitation de durée.

Si vous ne possédez aucun projet immobilier pendant plus de 18 mois, la réserve a été régulièrement constituée.

Vous pouvez l’augmenter jusqu’au maximum de 15300 EUR pour créer un coussin de placement qui peut être réactivé à tout moment.

Si vous ne retirez pas le minimum de 300 EUR, le compte n’est pas fermé tant que vous ne retirez pas de fonds.

Des intérêts non imposables avec le compte d’épargne à domicile

Le capital du CEL est déductible des impôts, mais les intérêts perçus ne font pas partie de l’assiette fiscale. C’est un avantage important.

Le CEL : des conditions de crédit intéressantes

Un compte d’épargne à domicile vous permet de bénéficier de taux attractifs.

En effet, après 18 mois d’épargne, vous pouvez bénéficier du taux de 2%, un montant basé sur le montant des intérêts perçus pendant la phase d’épargne.

L’argent épargné peut être utilisé pour diminuer le besoin de crédit pour l’opération immobilière.

Les droits à un prêt au logement peuvent être cumulés dans la famille

Si plusieurs membres de votre foyer possèdent un compte d’épargne, vous pouvez combiner vos droits.

Vous pouvez ainsi négocier un meilleur taux sur le prêt immobilier complémentaire.

Quels sont les inconvénients d’un compte d’épargne à domicile ?

Un compte d’épargne CEL peu rémunéré

Le compte CEL n’est pas un compte d’épargne de placement au sens traditionnel du terme.

Avec un compte d’épargne pour le logement, vous ne recevrez pas un rendement impressionnant, le taux d’intérêt étant d’environ zéro.5%. Cela fait partie des faiblesses du produit.

A seulement un petit montant de crédit disponible pour les comptes d’épargne à domicile

Si vous n’avez pas de PEL pour accumuler les dispositifs Le montant du crédit CEL est limité à 23 000 EUR ce qui peut sembler peu par rapport à la taille d’un projet immobilier.

Avec le PEL, vous pouvez obtenir jusqu’à 92 000 EUR.

Quels conseils avez-vous pour optimiser votre épargne CEL ?

Vous avez tout intérêt à combiner votre épargne CEL et PEL pour obtenir un montant de prêt pouvant aller jusqu’à 92 000 €.

Les deux offres se complètent pour offrir des conditions de financement intéressantes.

Le Compte Epargne Logement est finalement un placement sans risque. Grâce à sa souplesse de gestion, vous pouvez disposer d’un compte facile à gérer et sécuriser votre budget.

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page