Comment assurer un instrument de musique ?

assurer-instrument-de-musique.png
assurer-instrument-de-musique.png

Comment assurer un instrument de musique ?

55 lecteurs
Sommaire de l'article

Vous êtes passionné de musique et possédez votre propre instrument de musique ? En tant que musicien passionné, vous l’emmenez souvent en voyage ?

assurer instrument de musique

Quels instruments de musique sont assurés ?

Les compagnies d’assurance comprennent l’importance de la nécessité d’assurer l’instrument de musique dont vous jouez.

Pour les musiciens professionnels ou amateurs, cette protection est bénéfique pour éviter de payer soi-même son remplacement en cas de sinistre.

Les musiciens passionnés peuvent compter sur différents types d’assurance pour protéger leur guitare ou leur flûte.

L’assurance habitation comprend généralement les outils suivants:

  • Les instruments à vent tels que la trompette, l’accordéon flûte, la contrebasse, la flûte traversière.
  • Instruments à cordes: guitare, basse, piano, violon
  • Instruments à percussion: grosse caisse, triangle, tambour
  • Matériel électronique ou électrique tel que guitare, orgue
  • Autre équipement Mélangeur, système de sonorisation

Pour déterminer si l’instrument dont vous jouez est assuré par votre assurance, il suffit de consulter la police de votre assurance habitation.

Si vous n’êtes pas sûr d’un instrument particulier, il suffit de vous renseigner auprès de l’assureur.

L’assurance habitation pour protéger votre instrument

Cette clause se trouve dans la majorité des polices d’assurance habitation.

Les polices d’assurance habitation qui sont complètes comprennent généralement une assurance pour les meubles et autres articles personnels. Les instruments de musique entrent dans cette catégorie.

Selon le type d’instrument joué, il peut être considéré comme un objet de valeur.

Vous devrez vérifier votre police pour déterminer la couverture offerte. En outre, le nombre d’instruments pouvant être couverts est généralement limité à cinq.

Le musicien polyvalent devrait en prendre note et peut-être envisager d’ajouter une autre clause.

Avant de souscrire à une police d’assurance pour votre habitation, il est recommandé de consulter les devis et de déterminer la couverture disponible pour l’instrument dont vous jouez.

Garanties pour l’instrument de musique que vous achetez

Comme pour les autres objets de la maison, votre instrument de musique est couvert par les dangers suivants

Opter pour un type d’assurance spécifique

Si l’assurance habitation offre une protection de base intéressante, une assurance vous permet d’obtenir des garanties supplémentaires.

Cette assurance est indispensable lorsque vous voyagez fréquemment et que vous vous produisez ou que vous vous entraînez.

Vous pourrez alors bénéficier des éléments de sécurité suivants :

  • Vol causé par un cambriolage
  • Vol suite à un attentat dans les transports publics ou en voyage
  • Explosion ou incendie
  • Perte de l’instrument
  • Dégâts des eaux
  • Vandalisme
  • Catastrophes naturelles ou technologiques

Il est évident qu’une police d’assurance particulière permet de couvrir toutes les situations.

En cas de catastrophe, le dédommagement de votre instrument de musique sera le remplacement dans les plus brefs délais ou la réparation dans le cas où cela est possible.

Dans certaines situations, le remboursement se fera au coût du remplacement.

Il est donc indispensable d’examiner les clauses de votre police d’assurance pour déterminer si c’est le cas ou dans le cas où le taux d’usure est intégré.

Une assurance sans risque vous permettra de protéger votre instrument non seulement ses supports, ses partitions et son étui, mais aussi sa caisse de transport.

Pour un musicien comme lui, ces garanties lui permettent de s’adonner à son sport favori en toute sérénité.

Il est important de noter que si l’instrument de musique fait partie d’un héritage, et que sa valeur est supérieure à un montant certain, un devis spécifique est généralement exigé au préalable.

En effet, les conditions de cette assurance peuvent être discutées.

Assurer votre instrument par le biais de votre assurance automobile

Il est important de savoir que l’assurance de votre véhicule peut être bénéfique dans certaines situations.

Si vous avez un accord pour protéger les effets personnels à l’intérieur du véhicule, les instruments de musique sont bien sûr protégés.

En cas de vol, de dommages résultant d’un vandalisme ou d’un attentat, une indemnisation sera proposée.

Dans ce cas, le montant de l’indemnisation est équivalent au montant maximal.

Il est possible d’utiliser une franchise en même temps qu’un dédommagement. Une fois la franchise déduite, le montant restant est remis à la personne lésée.

Si vous transportez votre instrument pour le faire jouer, cette couverture peut être utile.

Toutefois, vous devez être conscient des exclusions. Certaines situations ne pourront pas donner lieu à une indemnisation.

Si votre négligence est reconnue et que vous avez commis un crime, vous ne pourrez pas bénéficier de cette assurance.

Calcul du montant à payer pour les instruments de musique

À titre de référence, les compagnies d’assurance se basent sur la valeur qu’elles conviennent pour l’instrument afin de déterminer le montant de l’indemnisation à verser…

Lors de la signature du contrat, vous devez présenter une facture d’achat qui atteste de la valeur de l’instrument en question.

Une évaluation par un expert datant de moins de deux ans peut servir de référence.

Elle est indispensable pour assurer le remboursement de la valeur de remplacement.

Si l’instrument est endommagé à la suite d’un accident, le montant de l’indemnisation est similaire à celui qui a été dépensé pour son achat.

Si la compagnie d’assurance ne prévoit pas le remboursement de la valeur de remplacement, il est recommandé de fixer un montant minimum et maximum pour éviter des frais imprévus désagréables.

Comment déclarer un sinistre concernant vos instruments de musique ?

Quel que soit le type d’assurance que vous choisissez pour votre instrument, vous disposez de cinq jours pour déclarer un sinistre. Pour déclarer le sinistre, veillez à contacter la compagnie d’assurance.

Ensuite, envoyez un courrier officiel avec un accusé de réception.

La lettre doit expliquer le sinistre, ses circonstances exactes et les conséquences pour l’instrument de musique assuré.

Si vous avez d’abord été victime d’un vol, vous devez déposer une plainte officielle auprès du service de police ou de la gendarmerie dans les 2 jours ouvrables.

Une copie de ce récépissé doit être jointe à la lettre que vous adressez à votre compagnie d’assurances.

5/5 - (1 vote)
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page