Chèque sans provision : comment savoir ? Conséquences et solutions pour y faire face

solutions-paiement-cheque-sans-provision.jpg
solutions-paiement-cheque-sans-provision.jpg

Chèque sans provision : comment savoir ? Conséquences et solutions pour y faire face

128 lecteurs
Sommaire de l'article

Payer avec un chèque n’est jamais sûr ! Il n’est pas garanti que la personne qui émet le chèque puisse accéder aux fonds de son compte. Ce mode de paiement est aujourd’hui très répandu, mais il s’accompagne d’une possibilité de fraude.

Un chèque sans provision : définition

Appelé aussi  » chèque sans provision « , il est souvent associé à l’absence de fonds sur le compte bancaire de l’émetteur.

Si le compte est à découvert ou présente un solde inférieur à celui du chèque, celui-ci peut être considéré comme non valable par la banque.

La majorité des gens pensent que même si vous avez un découvert autorisé, vous ne pouvez pas payer en utilisant un chèque comme vous pouvez le faire avec une carte de crédit…

Le montant du paiement doit être disponible sur le compte.

Soyez assuré qu’il s’agit généralement d’une absence d’intérêt de la part de l’émetteur, et non d’une intention d’être trompé.

Lorsque la banque reçoit un chèque frauduleux, elle a l’obligation légale d’en informer son « propriétaire » avant de refuser le chèque, afin qu’il puisse rectifier le problème.

Comment régulariser un mauvais chèque ?

Pour éviter que la situation ne s’aggrave et que la personne ne soit exclue du système bancaire pour une longue période, plusieurs possibilités s’offrent à la personne qui a émis le chèque :

  • Recharger le compte bancaire aussi vite que possible.
  • Payer la personne qui recevra le chèque dans son intégralité (en espèces, par exemple). Vous n’aurez qu’à présenter une preuve du paiement à la banque.
  • Après que le chèque a rebondi, demandez à la banque de faire opposition au chèque pour que la personne qui a reçu le chèque puisse le présenter une seconde fois et recevoir le paiement.

Si aucune mesure n’est prise pour régler le problème, le chèque sera automatiquement rejeté et la personne qui a commis l’infraction risque d’être interdite de banque.

Dans un premier temps, une lettre d’injonction appelée « lettre d ‘information sur le rejet de chèque » est envoyée pour informer la personne que le paiement a été rejeté pour cause de solde insuffisant et que la personne qui l’a reçu est tenue de remettre tous les chèques en sa possession, y compris ceux provenant d’autres banques.

En outre, une déclaration sera envoyée à la Banque de France dans les 48 heures pour lui signaler l’incident.

Ainsi, l’émetteur sera inscrit au fichier central des chèques de la Banque de France (FFC ) et pourra être interdit d’émettre des chèques pendant une période de cinq ans.

Pour rappel, des frais bancaires sont également applicables pour un montant de 30 euros pour les chèques dont le montant est inférieur à 50 euros ou de 50 euros pour les chèques dont le montant est supérieur au seuil.

La conséquence d’un chèque raté : l’interdiction bancaire !

Il s’agit d’une interdiction d’émettre des chèques comme nous l’avons évoqué précédemment.

Une fois l’interdiction mise en place, l’interdiction bancaire est applicable à tous vos comptes auprès des banques et votre banque pourrait décider de retirer vos cartes de crédit ou d’annuler votre autorisation de découvert si elle le souhaite.

Sachez que si le chèque provient d’un compte partagé par les deux et qu’il n’y a pas de dénonciation de la part des titulaires de compte , chaque titulaire de compte est interdit bancaire aussi bien sur ses comptes joints que sur ses comptes individuels.

Une amende est infligée en cas de récidive…

Lorsqu’un contrôle négatif est régulièrement régularisé, l’émetteur ne paie pas d’amende (uniquement s’il s’agit du seul cas pendant une période d’un an ou si l’émetteur a fourni la preuve de la régularisation dans les deux mois suivant la réception de l’avis).

A l’inverse, en cas de second contrôle qui n’est pas bon, il y a une amende fixe déterminée en fonction du montant du second contrôle.

Le prix est d’environ 22 EUR pour 150 EUR et le minimum étant de 5 EUR pour tout montant inférieur à 50 EUR.

Il faut également compter les timbres fiscaux obligatoires nécessaires pour remettre l’argent à la banque (ou directement au bureau des impôts lorsque le montant est supérieur à 3600 EUR).

Chèques sans provision : comment les obtenir ?

Déterminer si la personne qui veut vous payer par chèque est financièrement stable Il n’y a pas beaucoup d’options parmi lesquelles choisir :

  • Demander l’avis de votre banque du destin qui consiste à prendre contact avec les deux banques (la vôtre et la sienne) pour confirmer que l’émetteur est solvable , ou non.
  • Assurez-vous de vous rendre au guichet de la banque qui paie la facture pour demander à son conseiller s’il est effectivement solvable.
  • Ensuite, encaissez le chèque et espérez qu’il soit correctement provisionné. Si ce n’est pas le cas, vous en serez informé dans les 15 jours ouvrables.

Comment gérez-vous le problème de l’encaissement d’un chèque frauduleux ?

quelles solutions si vous êtes payé avec un chèque sans provision ?

Si vous avez été victime d’une « fraude », vous devez savoir qu’il existe des moyens de vous en débarrasser !

Tout d’abord, lorsque la valeur du chèque ne dépasse pas 15 euros, la banque de l’émetteur doit vous payer le chèque dans les 30 jours, quelle que soit la situation financière du client.

Ensuite, vous recevrez un avis indiquant que le chèque que vous avez encaissé n’est pas accepté pour cause de non-paiement.

L’émetteur dispose de trente jours pour corriger le problème avant de le présenter une seconde fois.

Si vous n’êtes pas sûr, demandez à la banque qui a émis le certificat une preuve de non-paiement.

Grâce à ce certificat, vous serez légalement en mesure d’intenter une action en justice, avec l’aide d’un huissier qui fera tout ce qui est nécessaire pour vous aider à recouvrer votre dette.

La personne en possession du chèque non valable devra payer le chèque dans un délai de 15 jours et dans ce cas, le détenteur risque une procédure d’exécution forcée ou, plus précisément, le risque d’une saisie.

Tous les frais associés seront à la charge du client.

Notre conseil est de ne pas encaisser un chèque non valable.

Une fois que vous avez maîtrisé cela, vous devez être aussi vigilant que possible. N’acceptez en aucun cas les chèques et préférez des modes de paiement alternatifs comme les espèces ou les virements, par exemple.

Notez que pour les montants importants, demandez à l’émetteur d’émettre un chèque bancaire authentifié afin de minimiser le risque (bien qu’avec la technologie disponible aujourd’hui, même ces chèques puissent être falsifiés).

Si vous n’êtes pas sûr, ne dépensez pas l’argent que vous avez encaissé, car la banque pourrait vous le rendre suite à un chèque sans provision. Donnez-lui quelques jours avant de l’utiliser !

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page