centenaire.org

L’assurance vie : comment ça marche ?

assurance-vie-simple.jpg
assurance-vie-simple.jpg

L’assurance vie : comment ça marche ?

273 lecteurs
Sommaire de l'article

Assurance-vie : comment ça marcheComment ça marche l'assurance-vie ? #.

Faites le point sur le placement le plus populaire auprès des Français. Pourquoi il leur plaît tant : avantages fiscaux, fonctionnement, localisation du bénéficiaire. Nous vous donnons tous les détails nécessaires pour mieux comprendre.

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

L’assurance vie est un contrat d’épargne attractif qui comprend une garantie en cas de décès, et une promesse en cas de décès, une seule de ces garanties sera mise en œuvre ou l’assureur remboursera l’épargne par vos versements dans le cadre d’un rachat total (garantie en cas de vie) ou, l’assureur transférera le capital au moment du décès aux bénéficiaires que vous avez choisis (garantie en cas de décès).

L’assurance-vie est souscrite auprès d’un assureur, filiale d’une banque ou d’un courtier.

Véritable couteau suisse, l’assurance-vie peut être utilisée pour financer divers projets : retraite, achat d’un véhicule immobilier, financement des études, entre autres...

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le capital contenu dans un contrat d’assurance-vie n’est pas limité. Vous pouvez y accéder à tout moment en effectuant un rachat total ou partiel de l’épargne :

  • Le rachat partiel : il consiste à récupérer une partie de votre capital, tout en maintenant votre contrat en place. Pour chaque rachat que vous effectuez, vous devez payer la taxe sur l’assurance-vie décrite ci-dessous. Ce processus peut prendre quelques jours jusqu’à ce que la valeur du rachat soit débitée de votre compte à la banque.
  • Le rachat total : il consiste à récupérer l’intégralité du capital que vous avez investi, et entraîne la résiliation du contrat d’assurance-vie. Selon la durée du contrat, la taxe sur le système d’assurance-vie sera en vigueur lors du rachat total (voir ci-dessous pour plus de détails).

Assurance-vie : les différents types de contrats

Les contrats en unités de compte

Le support en euros pourrait donner au client l’assurance de pouvoir sortir d’un capital sans perte , mais aussi avec la possibilité de percevoir des intérêts.

Les contrats multi-supports

La valeur du capital et les gains qui sont acquis par ce type de support ne peuvent être garantis après le retrait. Il s’agit de diversifier son épargne en investissant dans des titres en unités de compte tels que des actions, des fonds communs de placement en obligations, etc.

Bien que plus risqué que les fonds en euros, cette solution peut s’avérer plus lucrative. Les fonds en euros sont proposés sur des contrats multi-supports.

Voir Aussi  Signature électronique : quels avantages pour les banques ?

Le risque d’investir dans des unités de compte

Le désir d’obtenir un rendement plus élevé s’accompagne de risques, les unités de support en unités de compte comportent le risque de perdre en capital. Le montant investi en unités de compte n’est pas garanti ; il est susceptible de fluctuer à la hausse ou à la baisse, en fonction notamment de l’évolution des marchés des services financiers.

Il est impératif de noter que les performances passées ne sont pas une promesse de résultats futurs. Dans certaines circonstances, l’assureur peut ne pas être en mesure d’investir ou de retirer des fonds dans certaines unités de compte. Conformément à la législation, l’assureur peut être amené à suspendre temporairement ou à limiter certaines opérations du contrat.

La période d’investissement

Les contrats d’assurance-vie sont des produits à long terme. Ils doivent être inscrits en tenant compte des objectifs fixés et de la durée de la période de détention.

La nature complexe du contrat d’assurance-vie

Le contrat d’assurance n’est pas un produit facile à comprendre et peut être source de confusion.

Les avantages de l’assurance-vie

L’assurance-vie peut être décrite comme un « couteau suisse », c’est parce qu’elle présente de nombreux avantages, notamment la possibilité de :

  • Se constituer un capital sur une longue durée avec la possibilité pendant plusieurs années de retirer tout votre capital et par conséquent la fin de votre contrat. Il est essentiel de rappeler que votre capital n’est pas sécurisé lorsque vous effectuez des placements en unité de compte.
  • Créer une source de revenus complémentaires, notamment pour la retraite, par des retraits réguliers ou par la transformation de votre argent en rente viagère.
  • Transférer votre patrimoine grâce à une fiscalité avantageuse et une grande liberté dans le choix des bénéficiaires.

Fiscalité et assurance-vie : comment fonctionnent-elles ?

Lorsqu’il est question d’assurance-vie, la période de 8 ans est fréquemment mentionnée. Cette période permet de bénéficier des avantages fiscaux les plus élevés en matière de rachats. Mais ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte.

En effet, la date des versements peut avoir une incidence sur l’imposition des retraits. Les gains ou produits générés par des versements effectués avant ou après le 27 septembre 2017 ne sont pas imposés de la même manière.

Voir Aussi  Pourquoi Solana devient le choix incontournable pour les applications décentralisées

Devez-vous déclarer votre contrat d’assurance-vie à l’administration fiscale ?

La plupart du temps, vous n’avez pas besoin d’établir une déclaration de revenus, sauf si vous avez effectué un rachat total ou partiel de votre contrat d’assurance-vie au cours de l’année. Dans cette situation, l’assureur vous enverra par courrier un formulaire fiscal en un seul exemplaire (IFU) qui précisera le montant à inclure dans votre déclaration de revenus.

Quel est le montant le plus élevé d’une police d’assurance-vie ?

Si l’assurance-vie figure parmi les épargnes les plus populaires auprès des Français, c’est en grande partie dû au fait que, contrairement aux autres livrets d’épargne qui sont réglementés, il s’agit d’un livret d’épargne qui n’est pas assorti d’un montant maximum. Il est donc possible de mettre le montant que l’on souhaite.

Cependant, il y a des limites à respecter en fonction de votre situation, de vos objectifs et de votre patrimoine et notamment de ne pas investir la totalité de vos avoirs en assurance-vie afin de différer l’héritage de vos descendants. Le coût des contrats d’assurance-vie ne doit pas être surévalué compte tenu des pouvoirs du souscripteur.

Cependant, il existe différents seuils qui ont une incidence sur la fiscalité :

  • Si vous effectuez un le rachat partiel de votre prêt après huit ans, vous pourrez bénéficier de la limite d’abattement fiscal sur les intérêts produits par le prêt, qui s’élève à 4 600 euros pour une personne seule ou 9 200 euros pour un couple à imposition commune.
  • En cas de décès Que se passe-t-il ?

Au décès de l’assuré, le capital du contrat d’assurance-vie est transféré aux bénéficiaires désignés, qu’ils aient ou non des héritiers légaux. Les versements effectués avant l’anniversaire de l’assuré sont exonérés de droits de succession, jusqu’à 152 500 euros pour chaque bénéficiaire, intérêts et capital compris.

Au-delà de ce montant, le taux d’imposition des appartements est le suivant :

  • 20 % à partir de 700 000 euros ;
  • 31,25 % au-delà de 700 000 euros.

Qu’advient-il des paiements effectués après l’âge de 70 ans ?

Les versements effectués après l’anniversaire de l’assuré sont soumis aux droits de succession dès que leur valeur totale dépasse la limite de 30.500 euros pour l’ensemble des contrats d’assurance-vie de l’assuré.

Qui peut souscrire un contrat d’assurance-vie ?

Vous pouvez signer un contrat d’assurance-vie auprès d’un assureur, d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine ou d’un courtier.

Voir Aussi  Guide sur la gestion des comptes bancaires professionnels

Il convient de noter que les courtiers en ligne proposent généralement des tarifs bien inférieurs à ceux offerts par les compagnies d’assurance, avec un service et une assistance similaires.

Avis sur Sicavonline assurance vie FCPI

Nous avons sélectionné pour vous SicavOnline, un courtier en ligne qui propose diverses options d’épargne et d’assurance. Leur contrat d’assurance vie Kompoz peut être personnalisé et modulable, avec des tarifs plus élevés que les options traditionnelles.

Les spécificités du contrat Kompoz de SicavOnline :

  • Frais d’entrée de 0 EUR et frais de versement
  • Frais de rachat et de sortie nuls
  • Gestion contrôlée, libre ou déléguée
  • Adhésion à partir de 100 EUR de versement initial (en gestion libre si des versements programmés sont effectués)
  • Au total, 700 supports en unités de compte sont disponibles dans l’offre Kompoz.
  • Le contrat est assuré par Ageas France
  • Contrat collectif d’assurance vie souscrit auprès d’un groupe Personaliz Epargne Digitale

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter l’analyse complète du contrat Kompoz sur SicavOnline.

SICAVONLINE Société anonyme au capital de 10 000 008 EUR. RCS Nanterre 423 973 494. Siège social : Village 5 – 50 place de l’Ellipse, CS 50053, 92985 PARIS LA DEFENSE CEDEX. Tél : 01 70 08 08 08. Prestataire de services d’investissement est agréé par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution sous le numéro 19 253 CE. Société de courtage en assurances et intermédiaires en services de paiement et services bancaires et services de paiement, inscrite à l’ORIAS sous le numéro 18001256.

KOMPOZ est un contrat d’assurance vie collective assuré par Ageas France et commercialisé par Sicavonline qui est un courtier en assurances. L’assureur du contrat KOMPOZ est l’association Personaliz Epargne Digitale, devenez membre de l’association et adhérez ensuite au contrat KOMPOZ.

Ageas France Limited est une société qui fournit des assurances sur la vie. La société est régie par le Code des assurances, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel, avec un capital de 159 221 273,61 EUR. La société est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Nanterre sous le numéro 352 191 167 Le siège social de la société est situé au Village 5 – 50 place de L’Ellipse CS 30024 92985 Paris La Défense Cedex. Numéro d’identification FATCA : GIN 68441 D2.00009. ME.250

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page