Quels sont les types d’aides au logement pour les propriétaires et les locataires ?

videoimg

Quels sont les types d’aides au logement pour les propriétaires et les locataires ?

42 lecteurs
Sommaire de l'article

Le logement est essentiel pour tout le monde. Si certains préfèrent louer leur maison comme résidence principale, d’autres aimeraient être propriétaires…

Aide à l’achat d’une maison

Le prêt conventionnel

Il s’agit d’un prêt immobilier traditionnel qui est accordé par un établissement financier ou une banque, à condition qu’ils aient accepté de signer une convention avec l’État.

Ce prêt traditionnel est généralement utilisé pour financer la totalité du coût de la construction d’une maison ou l’achat d’une maison existante ou neuve.

Il est également possible d’accorder l’autorisation d’effectuer des travaux d’amélioration du logement.

Il donne la possibilité d’obtenir l’Aide Personnalisée au Logement (APL ) sous certaines conditions.

Le Prêt Epargne Logement (PEL)

Le PEL est un compte d’épargne bloqué pour une durée minimale de quatre ans.

S’il est résilié, il est possible de récupérer la somme versée ainsi que les intérêts acquis.

Après l’année de sa clôture, il ouvre la possibilité d’obtenir un crédit à un prix préférentiel dans l’achat d’une résidence principale ou l’accomplissement de travaux.

Il est assorti d’un coût qui est pris en charge par l’Etat.

Le Compte Epargne Logement (CEL)

Le CEL permet de réaliser les mêmes opérations que le PEL. LE PEL...

Pour bénéficier d’un prêt, le compte doit être en activité depuis au moins 18 mois , et avoir produit des intérêts, dont le montant varie en fonction du projet à financer.

Depuis l’année 2018, la prime financée par l’État a été supprimée.

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le prêt à l’accession sociale, également appelé  » prêt PAS  » est un prêt qui est proposé aux familles à faibles revenus pour leur permettre d’acquérir leur résidence principale (déjà construite ou en construction) ou de participer aux travaux à réaliser en cas d’accession à la propriété.

Elle est accordée sous réserve de conditions de ressources. La localisation du bien ainsi que la quantité de personnes qui y résident sont également soumises à examen.

Le prêt peut être combiné avec d’autres prêts, comme le prêt à taux zéro ou un PEL ou un éco-prêt, ou un éco-prêt à taux zéro cependant, pas avec le prêt immobilier classique.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Ce prêt est accordé sans coût d’intérêt et sans frais de dossier.

Il est réservé aux ménages à faibles revenus ainsi qu’aux primo-accédants .

Il est possible de demander l’achat d’une résidence principale (bien immobilier construit ou en construction) située dans des zones où la demande de logements est forte (certaines conditions sont à revoir en 2020).

Le montant dépend du lieu où est situé le bien et de la composition du ménage.

Vous pouvez cumuler le prêt à taux zéro avec d’autres prêts immobiliers bonifiés.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

C’est un prêt qui vise à aider les propriétaires à réaliser des travaux permettant d’économiser l’énergie dans leur logement. Il sera prolongé jusqu’en 2021.

Il est accordé sans conditions aux propriétaires qu’ils soient occupants ou qu’ils louent leur résidence.

Depuis le 1er juillet de cette année, il est possible de l’accorder pour des logements achevés depuis plus de deux ans, si les travaux entrent dans les catégories définies par l’État.

Le prêt Action Logement

Ce prêt (anciennement le prêt 1% logement) est proposé par les entreprises de plus de 10 salariés.

Comme son montant n’est pas énorme, il constitue un élément du financement global de l’achat.

Le prêt Action Logement peut donc être couplé à d’autres prêts qui le complètent...

Aides au logement pour les propriétaires et les locataires

Les allocations logement

Ces allocations logement ont été récemment harmonisées par un décret paru fin juillet 2019.

Les nouvelles règles entreront en vigueur en septembre. Au premier trimestre 2020, il sera prévu de revoir le mode de calcul de ces aides.

Trois types d’aides au logement sont actuellement distribuées :

  1. l’AidePersonnalisée au logement (APL);
  2. l’Allocationde Logement Familiale (ALF);
  3. l’Allocation de Logement Social(ALS).

Ces aides au logement ne sont pas cumulables. Elles sont destinées à aider les personnes qui sont locataires ou colocataires à payer leur loyer.

Elles sont également accessibles aux résidents des foyers logements, comme les EPHAD et les résidences pour étudiants…

Si vous êtes un primo-accédant, elles peuvent être utilisées pour faire baisser la mensualité du prêt.

Concernant l’APL Il faut savoir que depuis le 1er janvier 2018, elle n’est plus attribuée aux propriétaires.

Cependant, elle est toujours valable pour tous les contrats de prêt qui ont été signés avant le 31 janvier de cette année.

Toutes ces aides sont soumises aux conditions qui concernent le logement. Elles ne sont donc applicables qu’à l’habitation principale et le bâtiment doit répondre aux critères de décence ainsi qu’aux conditions minimales d’occupation.

Elles sont accessibles à tout ménage, quelle que soit sa composition, à condition de répondre aux critères de ressources exigés par chacun d’entre eux.

Un simulateur est disponible sur le site de la Caisse d’Allocations Familiales (CA F) pour déterminer votre éligibilité. La demande d’APL, d’ALF ou d’ALS se fait en ligne.

Les aides au logement sont accordées par les régions ou les villes

En plus des aides au logement accordées par la CAF, certaines villes et régions ont mis en place des programmes spéciaux d’aide au logement.

Il est recommandé de se renseigner auprès des différents conseils généraux.

Par exemple, dans la capitale, vous pouvez obtenir un prêt à taux zéro appelé PPL (Paris Logement à 0 %) pour l’achat d’un logement neuf ou ancien s’il est situé dans Paris intra-muros.

D’autres aides spécifiques au dossier sont accordées par Paris Logement Familles en fonction de la composition de la famille (ménage avec deux enfants, ou enfants handicapés ou famille monoparentale, couples sans enfants).

Pour les étudiants, il existe une possibilité de passer l’AILE (Aide à l’installation dans un logement pour étudiants).

En outre, il existe des aides indirectes au logement qui peuvent prendre en charge les loyers impayés et les assurances locatives (Garantie Visale) et pour certaines d’entre elles, comme le FSL dans les Cotes-d’Armor : entretien du gaz, de l’eau et de l’électricité, fioul…

Soyez le premier à voter
Marine
Marine

Passionnée par l'entreprenariat depuis plus de 10 ans, je suis à la tête d'une société française visant à favoriser la communication des entreprises. Également attiré par la finance, je partage mes conseils et expériences au travers mes articles de blog.

Retour haut de page