Trésors d'archives > Les Archives municipales de Marseille

Les Archives municipales de Marseille

Les Archives municipales de Marseille ont sélectionné ces documents dans leur fonds 1914-1918.

Vosges: atelier de réparation mécanique de l'armée pendant la guerre.

Fonds de la Société des Excursionnistes. Ce don exceptionnel est composé de 6596 plaques de verre dont les auteurs amateurs sont les excursionnistes eux-mêmes, de 7000 cartes postales envoyées par les membres au siège de la société, de 2766 tirages originaux réunis en 16 albums "de famille". Pendant la Grande Guerre, la Société organise des promenades de blessés. Plus de 70 clichés témoignent de la guerre à Marseille mais aussi sur le front. Légende de l'image : Vosges: atelier de réparation mécanique de l'armée pendant la guerre. Entré par don en 1996. Cote 33 Fi 4484.

© Archives municipales de Marseille

Album photographique de l'hôpital auxiliaire n°120 de la Belle-de-Mai (Marseille), intitulé "témoignage affectueusement reconnaissant offert par Madame Claire Touche, fondatrice de l'hôpital, à ses collaborateurs et amis." 1916-1919. Entré par don en 2005. Cote 53 Fi 13.

© Archives municipales de Marseille

Collection photographique de Laurent Paul (1886-1956), pharmacien à Marseille, mobilisé sur le front de l'est jusqu'en 1916, puis sur le front d'Orient de 1917 à 1919. Elle comporte 387 plaques stéréoscopiques sur l'époque de la Grande Guerre, dont un bel ensemble (78) lié au front d'Orient (vues de la vie à l'arrière). Ici, vue de Skopje en 1918. Entrée par don en 1998. Cote 92 Fi 24.

© Archives municipales de Marseille

Collection de 3704 cartes postales dont une soixantaine sur la guerre de 14-18 à Marseille : défilés et campements de troupes alliées, prisonniers allemands. Ici, camp des Hindous sur l'hippodrome de Borély. Entrée par achat en 2002. Cote 107 Fi 1736.

© Archives municipales de Marseille

Fonds Edouard Cornet (1862-1930). Grand amateur de photographie, cet entrepreneur en vitrerie a laissé 1036 plaques de verre intégrés dans ce fonds et d'autres encore données à la Société des Excursionnistes marseillais qui nous les a transmises. Véritable témoin de la vie de son époque, trop âgé pour être mobilisé, il immortalise cependant la Grande Guerre à Marseille par le biais de photographies originales. Légende de l'image : des soldats allemands prisonniers se lavent dans l'étang de Berre. Entré par don en 2004. Cote 115 Fi 1376.

© Archives municipales de Marseille

Album photographique souvenir de Marthe Cros (1889 - vers1977), infirmière à l'hôpital auxiliaire n° 121 (88 boulevard de la Magdeleine, Marseille) pendant la guerre de 1914-1918. Entré par achat en 2012. Cote 211 Fi.

© Archives municipales de Marseille

Carnets de souvenirs d'Antoine Bouis, mélomane amateur, qui couvrent la période 1869 à 1940. Outre les programmes et des notes sur les soirées musicales marseillaises et celles du Grand Théâtre, ils comportent des annotations sur les événements marquants. Ce carnet (1912-1921) apporte des éléments intéressants, tant sur la vie culturelle à Marseille pendant la guerre que sur les impressions de guerre d'un bourgeois marseillais. Date et mode d'entrée inconnus. Cote 23 II 13.

© Archives municipales de Marseille

Fonds Aimé Brunet (1879-1926). Six carnets manuscrits constituent le journal tenu d'août 1914 à juillet 1915 par Aimé Brunet, caporal au 27ème bataillon des chasseurs alpins de Menton, complétés par un album de phototypies de ce même bataillon à Sospel. Entré par don en 2007. Cote 118 II 5.

© Archives municipales de Marseille

Jean Norton Cru est l'auteur d'un ouvrage majeur sur la Grande Guerre, Témoins, paru en 1929. Ses papiers, qui recèlent sa correspondance de guerre, sont entrés aux Archives de Marseille à des époques et par des biais différents. Ils sont conservés dans trois fonds : 46 II, 121 II et 137 II. Légende de l'image : lettre à sa soeur Alice du 9 janvier 1915. Il évoque crument la réalité du front mais aussi les femmes remplaçant les hommes à l'arrière. Cote 137 II 10.

© Archives municipales de Marseille

Plan façade et coupe du monument aux morts d'Orient et des terres lointaines (juin 1925). La construction de ce monument  national qui commémore les victimes des armées françaises tombées loin du sol français pendant la grande guerre, est décidée dès 1921. Il est réalisé par l'architecte Gaston Castel et le sculpteur Antoine Sartorio en 1927. Cote 58 M1.

© Archives municipales de Marseille
  • Vosges: atelier de réparation mécanique de l'armée pendant la guerre.
  • Album photographique de l'hôpital auxiliaire n°120 de la Belle-de-Mai.
  • Vue de Skopje en 1918.
  • Camp des Hindous sur l'hippodrome de Borély.
  • Des soldats allemands prisonniers se lavent dans l'étang de Berre.
  • Album photographique souvenir de Marthe Cros.
  • Carnets de souvenirs d'Antoine Bouis, mélomane amateur, qui couvrent la période 1869 à 1940.
  • Journal tenu d'août 1914 à juillet 1915 par Aimé Brunet, caporal au 27ème bataillon des chasseurs alpins de Menton.
  • Lettre de Jean Norton Cru à sa soeur Alice du 9 janvier 1915.
  • Plan façade et coupe du monument aux morts d'Orient et des terres lointaines (juin 1925).
informations
Mots-clés
sources
Archives municipales de Marseille
Diaporama (série d'images thématique)