Trésors d'archives > Fonds Publics > Musees > Archives > En images - Marie Curie et les rayons X au secours des Poilus

En images - Marie Curie et les rayons X au secours des Poilus

Pendant la Première Guerre mondiale, Marie Curie et sa fille Irène se sont activement engagées pour la cause des soldats blessés au front. Quittant son laboratoire pour se rendre sur les lignes du front, Marie Curie n’a de cesse de développer l’utilisation de la radiologie médicale, notamment ambulante grâce aux voitures radiologiques ("petites Curies") ; plusieurs dizaines de milliers de blessés sont ainsi radiographiés en quatre ans. Retrouvez dans ce diaporama une sélection d'archives photographiques conservées par le Musée Curie, à Paris.

marie-curie1

Marie Curie et Irène Curie à l’hôpital d’Hoogstade (Belgique), 1915. Appareils radiographiques installés dans un pavillon.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Irène Curie, infirmière de la Croix rouge, devant sa tente à Hoogstade (Belgique) en 1915.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Irène Curie descendant d’une voiture radiologique, en 1916.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Marie Curie dans sa voiture radiologique, octobre 1917.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Marie Curie dispense le cours aux infirmières en radiologie à l’Hôpital Edith Cavell, dans le laboratoire qui lui a été attribué. 1916.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Voiture radiologique utilisée pendant la 1ère guerre mondiale. 1915.

© Musée Curie (coll. ACJC)

"Radiographie d'une main contenant 4 éclats d'obus, fracture d'un métacarpien. Radiographie de la même main avec déplacement d'ampoule perpendiculairement à la direction des os. La face dorsale de la main repose sur la plaque. D'après le déplacement de l'image des os et de celle des éclats, un peut juger que l'éclat qui se projette entre le 4e et 5e métacarpien est palmaire; les autres sont dorsaux. Ces indications ont suffi pour leur extraction." (extrait de "La radiologie et la guerre", de Marie Curie).

© Musée Curie (coll. ACJC)

Cliché radiographique d’une jambe avec un projectile localisé au moyen du compas de Hirtz. La plaque est constituée d’une double image de projectile et de chacun des trois repères en projection.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Cliché radiographique d’une jambe avec un projectile localisé au moyen du compas de Hirtz, au niveau du calcanéum.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Irène Joliot-Curie parmi la 7ème série d’infirmières en radiologie formée à l’Institut du Radium en novembre 1917.

© Musée Curie (coll. ACJC)

Marie Curie, Irène et leurs élèves du corps expéditionnaire américain, 1919.

© Musée Curie (coll. Institut du Radium)
  • marie-curie1
  • marie-curie2
  • marie-curie3
  • marie-curie4
  • marie-curie5
  • marie-curie6
  • marie-curie7
  • marie-curie8
  • marie-curie9
  • marie-curie10
  • marie-curie11
informations
sources
Musée Curie
Diaporama (série d'images thématique)