Trésors d'archives > Fonds Publics > Bibliotheques > Archives > Les cartes postales allemandes : la propagande

Les cartes postales allemandes : la propagande

Cette sélection de cartes postales provient du fonds de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC). Elle présente des cartes postales allemandes de 1914-1918 autour du thème de la propagande.

Le mode satirique se présente à travers la caricature des dirigeants ennemis ou de la figure idéalisée de l'Anglais, du Français ou du Russe. C'est le règne des dessinateurs de presse et des humoristes. La propagande se nourrit bien-entendu aussi de représentations réalistes, d’où des photographies, retouchées ou non, qui convenablement légendées sont là pour faire passer les messages qu'il faut : la vie au front est somme-toute fort sympathique, on y est nourri et logé convenablement, le moral est bon. Ce dernier point est en concordance presque parfaite avec les thèmes de la propagande française.
 

Echec et mat ! Carte illustrée

Echec et mat ! Carte illustrée. Theodor Zasche (1862-1922). Editeur M.Munk, Vienne. 1917. Hindenburg met en échec le Tzar Nicolas II.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Le général Joffre fait sa valise. Carte illustrée. Walter Trier (1890-1951). Editeur Berliner Verlag, Berlin. 1914. Les étiquettes sur les valises indiquent les défaites françaises de 1914. L'auteur est un caricaturiste de presse, illustrateur de livres pour enfants et publicitaire.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Sauve qui peut. Carte illustrée. Franz Thiel. Editeur Ferdinand Hofbauer, Vienne. Septembre 1914. Iconographie traditionnelle, un soldat allemand et un austro-hongrois se débarrassent des alliés.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Soldat allemand donnant la fessée à l'Anglais, au Russe et au Français. Carte illustrée. POE. Editeur Ottmar Zieher, Munich. 1914-1915. Comme dans toute promenade militaire, il suffit de donner une correction à l'ennemi, dans le cas présent une fessée. L'ennemi répond à des stéréotypes, dans cette image, l'anglais fume la pipe, le russe boit de la vodka et le français à des souliers troués.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Les 4 tempéraments. Carte illustrée. Hans Bertle (1880-1943). Editeur ASM. Quatre prisonniers : le russe est flegmatique, le français est mélancolique, l'anglais coléreux et le soldat colonial est sanguin. Ici le stéréotype est issu du jargon de la psychologie de l'époque et s'applique à un prétendu caractère national.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Le mauvais camarade. Carte illustrée. Arthur Thiele (1860-1936). Editeur Gebr.Dietrich, Leipzig. [1914-1915]. Critique de la neutralité italienne au début de la guerre. Parodie du chant militaire allemand "Ich hatt einen Kamerad". L'ennemi est représenté par une hydre à trois têtes.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Menu 1914 (Speisekarte 1914). Carte illustrée. Editeur FED - Friedrich Eyfried, Düsseldorf. (1914-1915). Menu journalier : un allié passé à la casserole pour chaque jour de la semaine. Le dimanche coq français, lundi hareng fumé belge, mercredi brebis anglaise etc. … .

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Les derniers conscrits. Carte illustrée. POZ. Editeur Ottmar Zieher, Munich. L'image montre un africain, un indien, un japonais et deux nord-africains sous la conduite d'un Ecossais en kilt. Les allemands jugeaient très sévèrement l'emploi de troupes coloniales par la France et l'Angleterre.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Tranchée allemande. Carte photographique. Auteur anonyme. Pas de mention d'éditeur. Image de propagande présentant une tranchée idéale, propre, fonctionnelle et ordonnée, le sol recouvert d'un caillebotis.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Dans la tranchée. Carte photographique. Auteur anonyme. Pas de mention d'éditeur. [1914-1915]. Mise en scène de combat de tranchées, un infirmier soigne un soldat blessé à un pied.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Repos dans la tranchée. Carte photographique colorisée. Editeur Sächsische Verlags-Anstalt, Dresde. 1915. Malgré le confort spartiate, ces militaires semblent dormir en toute sécurité a côté des outils utilisés pour creuser la tranchée.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Scène de tranchée : les mousquetaires sont des joyeux drilles. Photographie colorisée. Editeur CGL. Carl Garte, Lithographische Anstalt u. Verlag, Leipzig. 1914-1915. Représentation idyllique de la vie de tranchée. "Nous avons toujours du bon temps, nous vivons au jour le jour", la partie de cartes est de rigueur, ainsi que les pancartes comiques "Vue panoramique" ou "Villa tranquillité".

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Va donc ouvrir Karl, on a frappé. Carte illustrée. Karl Pommerhanz (1857-1940). 1915-1918. Dessin humoristique évoquant la vie de tranchée. Le soldat demeure imperturbable malgré les bombardements.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Réquisition. Carte illustrée. Wilhelm Roegge (1870-1946). Editeur FEM. L'auteur est un dessinateur de presse et illustrateur bavarois. Si le ravitaillement manque, les troupes d'occupation se nourrissent sur l'arrière-pays en réquisitionnant les produits alimentaires nécessaires.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Le boucher du bataillon au travail. Carte photographique. Editeur Imberg & Lefson, Berlin. La vache est tuée par un coup de fusil. Carte sur le mode "pittoresque", illustrant la débrouillardise des soldats. Comme pour l'armée française, l'essentiel du ravitaillement en viande, traitée par des bouchers militaires, provenait malgré tout des abattoirs.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Jour de repos derrière le front. Carte illustrée. Arthur Thiele (1860-1936). Editeur AR&C i B. 1915-1918. Carte de la série "Idylles derrière le front". Dans un cantonnement de l'arrière aux allures idylliques, un soldat coud un vêtement, un autre débite un cochon (lui aussi réquisitionné ?), un troisième joue du harmonica, le tout sous les yeux de deux enfants du voisinage.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

De la Löwenbräu fraiche au front. Carte illustrée. Wilhelm Roegge (1870-1946). Editeur FEM. De la bière est fournie aux troupes et envoyée au front par wagons-glacières peints aux couleurs de la marque, dans ce cas Löwenbräu, qui édite cette carte publicitaire.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Nous résistons ! Aussi longues soient-elles les horreurs de la guerre nous ne mourrons pas de faim. Photographie colorisée et montage. Editeur CTWO. 1914-1916. Les charmes de la vie militaire, scène de convivialité dans un décor plus que confortable qui rappellerait davantage un Mess réservé aux officiers qu'une cantine de soldats.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Nous vivons ainsi. Photographie colorisée et montage. Editeur WSSB (Wilhelm S. Schroeder Nachf.), Berlin. 1914-1916. Convivialité tabagique. Il est à remarquer que le personnage à gauche est le même que celui qui se trouve en bas à gauche de la carte précédente.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Vadding en France. Carte illustrée. Heinrich Zille (1858-1929). Editeur Dr. Eysler & Co Verlag der Lustigen Blätter, Berlin. 1915. Carte postale humoristique mettant en scène Vadding un personnage populaire, pur représentant de la gouaille berlinoise, créé par Heinrich Zille. Les soldats allemands prennent congé d'une famille française où ils avaient pris un cantonnement de repos : le décor est celui d'une ferme paisible et prospère, les civils français sont représentés par un enfant, une femme entre deux âges, un vieillard portant une médaille et une jeune femme, il n'y a pas d'homme en âge de combattre… . La légende dit "Au revoir madame et prenez garde à ce que le petit Jean ne perde pas le joli allemand que je lui ai appris", le tout en dialecte berlinois.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Derrière le front : sous le feu ennemi. Carte illustrée. Arthur Thiele (1860-1936). Editeur Gebr.Dietrich, Leipzig. 1915-1918. Une vision idyllique de l'occupation. Deux soldats au repos se baladant dans un village occupé, sous le regard de cinq jeunes filles. La carte porte un petit poème au dos "Combattu par un ennemi si gracieux / quiconque s'avouerait volontiers vaincu".

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

En permission : la promenade du dimanche. Carte illustrée. Editeur Gebr.Dietrich, Leipzig. Scène de permission en famille.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Bonheur en amour. Carte Mixte. Editeur PM 3241-4. Reprend les paroles d'une chanson d'amour allemande du 19e siècle "Sonnenlicht Sonnenschein fällt mir ins Herz hinein" (le soleil illumine mon cœur).

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Dans la tranchée : réception des colis. Carte illustrée. Editeur LP (Lederer & Popper, Prague). 1914-1915. L'arrivée des colis et des lettres dans une tranchée.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine

Une grande victoire ! Photographie colorisée. Editeur CGL (Carl Garte, Lithographische Anstalt u. Verlag, Leipzig). 1914-1916. Le journal apporte de bonnes nouvelles au front.

© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine
  • Echec et mat ! Carte illustrée
  • Le général Joffre fait sa valise. Carte illustrée.
  • Sauve qui peut. Carte illustrée.
  • Soldat allemand donnant la fessée à l'Anglais, au Russe et au Français. Carte illustrée.
  • Les 4 tempéraments. Carte illustrée.
  • Le mauvais camarade. Carte illustrée.
  • Menu 1914 (Speisekarte 1914). Carte illustrée.
  • Les derniers conscrits. Carte illustrée.
  • Tranchée allemande. Carte photographique.
  • Dans la tranchée. Carte photographique.
  • Repos dans la tranchée. Carte photographique colorisée.
  • Scène de tranchée : les mousquetaires sont des joyeux drilles. Photographie colorisée.
  • Va donc ouvrir Karl, on a frappé. Carte illustrée.
  • Réquisition. Carte illustrée.
  • Le boucher du bataillon au travail. Carte photographique.
  • Jour de repos derrière le front. Carte illustrée.
  • De la Löwenbräu fraiche au front. Carte illustrée.
  • Nous résistons ! Aussi longues soient-elles les horreurs de la guerre nous ne mourrons pas de faim. Photographie colorisée et montage.
  • Nous vivons ainsi. Photographie colorisée et montage.
  • Vadding en France. Carte illustrée.
  • Derrière le front : sous le feu ennemi. Carte illustrée.
  • En permission : la promenade du dimanche. Carte illustrée.
  • Bonheur en amour. Carte mixte.
  • Dans la tranchée : réception des colis. Carte illustrée.
  • Une grande victoire ! Photographie colorisée.
informations
sources
Bibliothèque de documentation internationale contemporaine
Diaporama (série d'images thématique)