Trésors d'archives > Fonds Publics > Autres Etablissements > Archives > La bataille de Verdun dans les collections de l'ECPAD : le transport des blessés et des morts

La bataille de Verdun dans les collections de l'ECPAD : le transport des blessés et des morts

Cette sélection de photographies provient du fond de l'Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD). Si vous souhaitez recourir aux images de l'ECPAD pour mener à bien vos projets culturels, vous pouvez consulter les images en médiathèquecommander les images ou commander une prestation.

L'église de la Nativité de la Sainte-Vierge (visible à l’arrière plan) est utilisée comme poste de triage des blessés pendant la bataille de Verdun, 1916.

Verdun bombardé et sa région dévastée. Les restes du fort de Moulainville. Dugny, Meuse, section sanitaire anglaise n°1 "British Ambulance Committee". A Dugny-sur-Meuse, au sud de Verdun, une section d'ambulances britanniques apporte son aide au transport des blessés. L'église de la Nativité de la Sainte-Vierge (visible à l’arrière plan) est utilisée comme poste de triage des blessés pendant la bataille de Verdun.

© ECPAD
Transport d'un blessé par brancard roulant, 30/01/1916.
© ECPAD

La région fortifiée de Verdun au lendemain de l'offensive du 20 août 1917. Charny, l'église. Le village de Charny-sur-Meuse a été détruit pendant les batailles qui ont eu lieu dans les alentours de Verdun entre 1916 et 1917. L'église est partiellement effondrée et les maisons du village ont été touchées par les bombardements.

© ECPAD
Verdun et ses environs. Blessés. Octobre-novembre 1916.
© ECPAD
Verdun et ses environs. Cadavres. Octobre-novembre 1916.
© ECPAD
Verdun et ses environs. Cimetière. Octobre-novembre 1916.
© ECPAD

Le travail des sections de l'American Ambulance Fied Service sur le front de Verdun, en août 1916. Récourt, une section de l'ambulance américaine section AU-2, évacuation d'un blessé. Créée en 1914 par Matt Piatt Andrew, l'AAFS (American Ambulance Field Service) est une organisation caritative qui sert sur le front. Cette association est composée de volontaires américains qui souhaitent servir comme conducteur d'ambulance. Les chauffeurs de l'AAFS contribuent, avec les unités sanitaires françaises, à l'évacuation des blessés vers les hôpitaux de campagne. Les sections de l'American Ambulance Field Service disposent de Ford T réaménagés en ambulance pour effectuer leur mission.

© ECPAD

Le travail des sections de l'American Ambulance Fied Service sur le front de Verdun, en août 1916. Dugny, ambulance américaine section U-5, les autos de l'ambulance devant l'église. Créée en 1914 par Matt Piatt Andrew, l'AAFS (American Ambulance Field Service) est une organisation caritative qui sert sur le front. Cette association est composée de volontaires américains qui souhaitent servir comme conducteurs d'ambulance. Les chauffeurs de l'AAFS contribuent, avec les unités sanitaires françaises, à l'évacuation des blessés vers les hôpitaux de campagne. L'église de la Nativité de la Sainte-Vierge de Dugny est utilisée comme poste de triage des blessés pendant la bataille de Verdun.

© ECPAD
Circulation d’une ambulance, 1917.
© ECPAD
Intérieur du fort de Tavannes. Le poste de secours du fort. Blessés attendant l'évacuation, 15/06/1916.
© ECPAD
Route de Verdun à Douaumont, Transport d’un blessé venant des premières lignes. Décembre 1916.
© ECPAD
Route de Verdun à Douaumont, cadavres français. Décembre 1916.
© ECPAD
Route de Verdun à Douaumont, cadavres français. Décembre 1916.
© ECPAD
Route de Douaumont, blessé français ramené par les prisonniers allemands. février 1917.
© ECPAD
Fort de Vaux. Poste de secours, 22/11/1916.
© ECPAD

Dans un premier temps réalisé à Verdun, le reportage témoigne des destructions provoquées par les bombardements sur les édifices scolaires et les maisons particulières (rue des Hautes-Fins, collège Margueritte). Parcourant ensuite certains villages de la Meuse (Vilotte et Dugny), l'opérateur saisit plusieurs images de cantonnement de soldats préparant le repas du jour, alors installé dans les ruines d'habitations abandonnées. L'église de Dugny a été utilisée comme poste de triage des blessés pendant la bataille de Verdun. A Bar-le-Duc, l'église de la ville est photographiée, alors que du mobilier précieux est sur le point d'être évacué de Génicourt.

© ECPAD
  • L'église de la Nativité de la Sainte-Vierge (visible à l’arrière plan) est utilisée comme poste de triage des blessés pendant la bataille de Verdun, 1916.
  • Transport d'un blessé par brancard roulant, 30/01/1916.
  • Circulation d’une ambulance, 1917.
  • Verdun et ses environs. Blessés. Octobre-novembre 1916.
  • Verdun et ses environs. Cadavres. Octobre-novembre 1916.
  • Verdun et ses environs. Cimetière. Octobre-novembre 1916.
  • Le travail des sections de l'American Ambulance Fied Service sur le front de Verdun, en août 1916.
  • L'église de la Nativité de la Sainte-Vierge de Dugny est utilisée comme poste de triage des blessés pendant la bataille de Verdun, 1916.
  • Circulation d’une ambulance, 1917.
  • Intérieur du fort de Tavannes. Le poste de secours du fort. Blessés attendant l'évacuation, 15/06/1916.
  • Route de Verdun à Douaumont, Transport d’un blessé venant des premières lignes. Décembre 1916.
  • Route de Verdun à Douaumont, cadavres français. Décembre 1916.
  • Route de Verdun à Douaumont, cadavres français. Décembre 1916.
  • Route de Douaumont, blessé français ramené par les prisonniers allemands. février 1917.
  • Fort de Vaux. Poste de secours, 22/11/1916.
  • L'église de Dugny a été utilisée comme poste de triage des blessés pendant la bataille de Verdun, 1917.
informations
sources
Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense
Diaporama (série d'images thématique)