Trésors d'archives > Fonds Publics > Archives Departementales > Archives > Les Archives départementales de l'Aisne

Les Archives départementales de l'Aisne

Les Archives départementales de l'Aisne ont sélectionné ces documents dans leur fonds 1914-1918. A découvrir également sur leur site : un florilège de documents sur la ville de Laon durant la Première Guerre mondiale.

Les Allemands font sauter le château de Moÿ-de-l’Aisne. Photographie prise par un officier allemand. Cote FRAD002 2 Fi Moÿ-de-l'Aisne 19

Les Allemands font sauter le château de Moÿ-de-l’Aisne. Photographie prise par un officier allemand. L’armée allemande occupe le village d’octobre 1914 à février 1917. Les maisons, le château et l’église sont minés le 19 février 1917 lors du repli stratégique des troupes allemandes. L’opération Alberich vise à raccourcir le front Arras-Soissons en dévastant systématiquement le secteur évacué. Repliés sur la ligne Siegfried consolidée, les Allemands déjouent ainsi les plans de l’offensive Nivelle. Cote FRAD002 2 Fi Moÿ-de-l'Aisne 19.

© Archives départementales de l'Aisne

Guerre 1914 - Vic-sur-Aisne. Progression d'avant-poste. Au cours de la première bataille du Chemin des Dames de septembre à novembre 1914, offensives et contre-offensives s’enchaînent avant qu’une guerre de positions ne s’installe durablement. Cette carte postale met en scène un assaut avec baïonnette au fusil. C’est un cliché bien éloigné de la réalité d’une bataille, qui illustre au contraire une guerre propre ainsi que l’avance héroïque des troupes. Cote FRAD00226 06625.

© Archives départementales de l'Aisne

Ordre de réquisition de l’armée française d’une bicyclette usagée en date du 31 août 1914. Durant la guerre, les armées françaises et alliées procèdent à des réquisitions, dans le strict respect de la loi du 3 juillet 1877, pour pallier à « l’insuffisance des moyens ordinaires d’approvisionnement de l’armée ». Le droit de requérir appartient à l’autorité militaire et les bons de réquisition sont établis par écrit et signés par un officier habilité, ici, le commandant du 2e groupe du 22e régiment d’artillerie. Cote FRAD002 E-dépôt 401 4 H 75.

© Archives départementales de l'Aisne

Acte de disparition de Maurice Roussel, 5 février 1916. Etabli par le Service de santé en campagne, ce document relate les circonstances de la disparition de Maurice Roussel, cavalier au 16e régiment de dragons. Les Archives départementales de l’Aisne conservent les dossiers d’instruction des jugements déclaratifs de décès de militaires disparus du tribunal de grande instance de Saint-Quentin. Source essentielle, ces dossiers sont composés de tous les documents permettant d’établir la preuve du décès des « morts pour la France ». Cette procédure rapide et gratuite pour les familles vient pallier à l’impossibilité d’établir un acte de décès « classique » du fait de l’identification incertaine des corps. Cote FRAD002 3 U 3/13. 01/02

© Archives départementales de l'Aisne

Acte de disparition de Maurice Roussel, 5 février 1916. Etabli par le Service de santé en campagne, ce document relate les circonstances de la disparition de Maurice Roussel, cavalier au 16e régiment de dragons. Les Archives départementales de l’Aisne conservent les dossiers d’instruction des jugements déclaratifs de décès de militaires disparus du tribunal de grande instance de Saint-Quentin. Source essentielle, ces dossiers sont composés de tous les documents permettant d’établir la preuve du décès des « morts pour la France ». Cette procédure rapide et gratuite pour les familles vient pallier à l’impossibilité d’établir un acte de décès « classique » du fait de l’identification incertaine des corps. Cote FRAD002 3 U 3/13. 02/02

© Archives départementales de l'Aisne

Feldmarschall von Hindenburg zu Besuch bei Gruppe Vailly [1917]. Sur cette photographie, le maréchal Hindenburg, chef de l’état-major de l’armée impériale d’Allemagne, entouré d'officiers allemands, rend visite à ses troupes dans le secteur de Vailly, près de la zone de combat. Cote FRAD002 2 Fi 00158.

© Archives départementales de l'Aisne

Photographie d’un soldat allemand au milieu de tranchées inondées près d’Hargicourt. Une des nombreuses photographies isolées, souvent d’origine allemande, qui montrent des paysages transformés en champs de bataille et dévastés par la violence des combats. Cote FRAD002 2 Fi 00089.

© Archives départementales de l'Aisne

Une attaque de nuit à la bataille de l'Aisne, 1914-1918. Cette carte postale montre des hommes de troupes coloniales lancés dans un combat d’infanterie. Le dessin reflète la théorie du général Mangin selon laquelle la force noire peut servir de « troupes de choc » grâce à leur bravoure. Support de diffusion populaire, les cartes postales, largement éditées pendant la guerre, servent alors de vecteur d’information ou de propagande. Cote FRAD00226 06651.

© Archives départementales de l'Aisne

XIe C.A.- B 595 - Boy de la Rancune - 30/09/1917 - 17H - C42:40 - Vue oblique - Au premier plan, éclatement de gros calibre sur la carrière Bohéry. Pendant ce conflit dominé par l’artillerie, les photographies aériennes jouent un rôle considérable afin de connaître avec précision le dispositif des tranchées ennemies. Celle-ci illustre l’importance de cette méthode d’observation, quelques semaines avant le lancement de la bataille de la Malmaison fin octobre 1917. La bonne préparation des tirs de l’artillerie française amène les Allemands à abandonner le plateau du Chemin des Dames. Cote FRAD002 J 2631 0016.

© Archives départementales de l'Aisne

Concert sur la place de la Kommandatur à  Laon, d’après un dessin de Karl Lotze (1916). Pendant toute la durée de la guerre, Laon est occupée par les troupes allemandes. « La Commandanture » prend place dans l’hôtel de ville. La ville s’organise à l’heure allemande en gardant son caractère de garnison d’avant-guerre. Dans la cathédrale ou sur les places, des concerts de musique classique ou militaire ont lieu chaque semaine. Cote 6 Fi Laon, collection Karl Lotze 12.

© Archives départementales de l'Aisne

Pétition de 1914 adressée au gouvernement de la République suisse. Le 27 septembre 1914, l’inspection des étapes n° 2 informe « toutes les communes françaises occupées par l’armée allemande qu’il est de leur intérêt d’adresser une pétition au gouvernement suisse pour obtenir son secours contre la rareté des vivres ». En effet, l’autorité allemande ne se sent pas obliger de pourvoir à la subsistance des populations civiles. Si le maire de Laon est autorisé à se rendre en Suisse pour y rechercher une solution, d’autres communes, à l’instar de celle de Montloué, préfèrent envoyer une adresse écrite à la République suisse. Cote FRAD002 E-dépôt 247 4 H 4 1/3.

© Archives départementales de l'Aisne

Pétition de 1914 adressée au gouvernement de la République suisse. Le 27 septembre 1914, l’inspection des étapes n° 2 informe « toutes les communes françaises occupées par l’armée allemande qu’il est de leur intérêt d’adresser une pétition au gouvernement suisse pour obtenir son secours contre la rareté des vivres ». En effet, l’autorité allemande ne se sent pas obliger de pourvoir à la subsistance des populations civiles. Si le maire de Laon est autorisé à se rendre en Suisse pour y rechercher une solution, d’autres communes, à l’instar de celle de Montloué, préfèrent envoyer une adresse écrite à la République suisse. Cote FRAD002 E-dépôt 247 4 H 4 2/3.

© Archives départementales de l'Aisne

Pétition de 1914 adressée au gouvernement de la République suisse. Le 27 septembre 1914, l’inspection des étapes n° 2 informe « toutes les communes françaises occupées par l’armée allemande qu’il est de leur intérêt d’adresser une pétition au gouvernement suisse pour obtenir son secours contre la rareté des vivres ». En effet, l’autorité allemande ne se sent pas obliger de pourvoir à la subsistance des populations civiles. Si le maire de Laon est autorisé à se rendre en Suisse pour y rechercher une solution, d’autres communes, à l’instar de celle de Montloué, préfèrent envoyer une adresse écrite à la République suisse. Cote FRAD002 E-dépôt 247 4 H 4 3/3.

© Archives départementales de l'Aisne

Avis d’exécution d’un civil français et de onze soldats anglais. L’occupation allemande est particulièrement dure à l’égard de la population civile, on ne compte plus le nombre de viols, vols ou pillages. Les autorités allemandes entendent briser la résistance morale et physique des civils. Tout acte de résistance est sévèrement réprimé voire puni de mort. De même, les militaires pris derrière les lignes allemandes et qui ne se sont pas rendus, sont systématiquement abattus. C’est le cas à Iron, où onze soldats anglais, sur dénonciation, sont arrêtés et fusillés et les personnes qui leur sont venues en aide, fusillées ou condamnées à de lourdes peines de prison. Cote FRAD00225 0065.

© Archives départementales de l'Aisne

Soissons en ruine, rue du Collège (1918-1919). La photographie montre l’image d’une ville martyre de la Première Guerre mondiale. Récupérée par les Français à l’issue de la bataille de la Marne, Soissons est bombardée jusqu’en 1917 avant d’être prise encore une fois au printemps 1918 lors de l’offensive allemande. Le fonds dont elle est issue rassemble environ 7 000 plaques de verre de deux photographes soissonnais, les Vergnol père et fils. André Vergnol est alors le témoin privilégié du difficile relèvement des ruines puis du quotidien et des événements du Soissonnais pendant la période de l’entre-deux-guerres. Cote FRAD002 13 Fi 0289, (don de la Société protectrice des animaux).

© Archives départementales de l'Aisne

Etat faisant connaître la résidence actuelle des rapatriés civils originaires du département de l’Aisne, mars 1917. Avec l’occupation allemande d’une grande partie du territoire départemental, se pose le problème du ravitaillement de la population civile. Les difficultés se multipliant, les autorités allemandes décident, dans un premier temps, de rapatrier les indigents et les volontaires en zone non occupée. Mais à partir de 1916, les demandes de la part de la population civile se font plus nombreuses et plus pressantes du fait d’une pénurie plus accrue. Les rapatriements s’effectuent par la Belgique, l’Allemagne et la Suisse afin de gagner la France non occupée. Cote FRAD002 J 2458.

© Archives départementales de l’Aisne.

La soupe près Craonne. Autour d’une cuisine roulante, les hommes sont rassemblés dans ce village situé sur la ligne de front tout au long du conflit. Cette photographie est issue d’un fonds de 126 plaques de verre stéréoscopiques et légendées. Prises dans le secteur du Chemin des Dames après l’offensive du 16 avril 1917, elles montrent principalement des paysages avec ses tranchées et leur encombrement de matériel de guerre, des villages rasés, des forêts ravagées et des cadavres abandonnés. Muni d’un boitier stéréoscopique facilement transportable, l’opérateur de la Section photographique de l’armée parcourt ainsi les terrains dévastés du front pour les photographier en relief. Cote FRAD002 55 Fi 00001.

© Archives départementales de l'Aisne

Un salon de coiffure au front. Ce document est issu d’un fonds de 92 photographies sur plaques de verre prises par un capitaine en retraite nommé Strasser dans le secteur d’Ambleny. Dans ce village, situé à moins de 3 kilomètres du front, le cantonnement des hommes s’organise entre brefs instants de détente, revues, prises d’armes, exercices et départ pour la relève. Cote FRAD002 61 Fi 0016.

© Archives départementales de l'Aisne

Messe dans les bois. Il s’agit d’une photographie sur plaque de verre provenant d’un fonds de près de 500 photographies illustrant le quotidien des soldats allemands dans l’Aisne en 1915. Priant dans cette église provisoire et camouflée, les hommes cherchent dans la foi le moyen d’affronter moralement les horreurs de la guerre. Cote FRAD002 60 Fi 0078.

© Archives départementales de l'Aisne

Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918. C’est le titre donné par Gaston Hauteur, lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs sur le front d’Orient. Originaire de l’Aisne, il s’engage dans l’armée en 1904. Avant de livrer son journal de guerre, il éprouve le besoin de relater succinctement son parcours militaire depuis 1914. Ces carnets s’accompagnent d’un album photographique et d’un ensemble de caricatures dessinées par l’auteur durant son séjour en Macédoine. Cote FRAD002 101 J 3 1/3. A voir : http://archives.aisne.fr/archive/document-le-document-de-novembre-5/n:85

© Archives départementales de l'Aisne

Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918. C’est le titre donné par Gaston Hauteur, lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs sur le front d’Orient. Originaire de l’Aisne, il s’engage dans l’armée en 1904. Avant de livrer son journal de guerre, il éprouve le besoin de relater succinctement son parcours militaire depuis 1914. Ces carnets s’accompagnent d’un album photographique et d’un ensemble de caricatures dessinées par l’auteur durant son séjour en Macédoine. Cote FRAD002 101 J 3 2/3. A voir : http://archives.aisne.fr/archive/document-le-document-de-novembre-5/n:85

© Archives départementales de l'Aisne

Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918. C’est le titre donné par Gaston Hauteur, lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs sur le front d’Orient. Originaire de l’Aisne, il s’engage dans l’armée en 1904. Avant de livrer son journal de guerre, il éprouve le besoin de relater succinctement son parcours militaire depuis 1914. Ces carnets s’accompagnent d’un album photographique et d’un ensemble de caricatures dessinées par l’auteur durant son séjour en Macédoine. Cote FRAD002 101 J 3 3/3. A voir : http://archives.aisne.fr/archive/document-le-document-de-novembre-5/n:85

© Archives départementales de l'Aisne

Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918. C’est le titre donné par Gaston Hauteur, lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs de guerre sur le front d’Orient. Originaire de l’Aisne, il s’engage dans l’armée en 1904. Ces carnets s’accompagnent d’un album photographique et d’un ensemble de caricatures dessinées par l’auteur durant son séjour en Macédoine. Ici, il montre la difficulté à mettre ses bandes molletières. Cote FRAD002 101 J 4. A voir : http://archives.aisne.fr/archive/document-le-document-de-novembre-5/n:85

© Archives départementales de l'Aisne

Militaires posant devant le char Saint-Chamond "A31S" dans un village en ruine du Soissonnais. Cette photographie provient d’un album titré La Grande Guerre 1914-1918. Drapeaux et fanions de la Division Marocaine. Paysages de la zone de feu. La division marocaine, composée de tirailleurs algériens et tunisiens, de zouaves et de légionnaires, participe à la bataille de l’Aisne d’avril à juin 1917. Cote FRAD002 49 Fi 00040.

© Archives départementales de l'Aisne

Emplacement des tombes militaires au cimetière Saint-Just de Laon en 1918. Réalisé quelques jours après la libération de la ville de Laon, ce plan montre les pratiques d’inhumation en temps de guerre. Les Alliés sont enterrés ensemble, chaque nationalité ayant une ou plusieurs rangées de sépultures. On remarque sur le plan, des Américains, des Anglais, des Français bien sûr et une rangée réservée aux Italiens. La dénomination « noir » qualifie les tirailleurs sénégalais. Quant aux soldats allemands, ils sont inhumés dans des cimetières à part. Cote FRAD002 E-dépôt 401 4 H 323.

© Archives départementales de l'Aisne
  • Les Allemands font sauter le château de Moÿ-de-l’Aisne. Photographie prise par un officier allemand. Cote FRAD002 2 Fi Moÿ-de-l'Aisne 19
  • Guerre 1914 - Vic-sur-Aisne. Progression d'avant-poste. Cote FRAD00226 06625.
  • Ordre de réquisition de l’armée française d’une bicyclette usagée en date du 31 août 1914. Cote FRAD002 E-dépôt 401 4 H 75.
  • Acte de disparition de Maurice Roussel, 5 février 1916, établi par le Service de santé en campagne. Cote FRAD002 3 U 3/13. 01/02
  • Acte de disparition de Maurice Roussel, 5 février 1916, établi par le Service de santé en campagne. Cote FRAD002 3 U 3/13. 02/02
  • Photographie, Feldmarschall von Hindenburg zu Besuch bei Gruppe Vailly [1917]. Cote FRAD002 2 Fi 00158 .
  • Photographie d’un soldat allemand au milieu de tranchées inondées près d’Hargicourt. Cote FRAD002 2 Fi 00089.
  • Une attaque de nuit à la bataille de l'Aisne, 1914-1918. Cette carte postale montre des hommes de troupes coloniales lancés dans un combat d’infanterie. Cote FRAD00226 06651.
  • Photographie aérienne, XIe C.A.- B 595 - Boy de la Rancune - 30/09/1917 - 17H - C42:40 - Vue oblique - Au premier plan, éclatement de gros calibre sur la carrière Bohéry.  Cote FRAD002 J 2631 0016.
  • Concert sur la place de la Kommandatur à  Laon, d’après un dessin de Karl Lotze (1916). Cote 6 Fi Laon, collection Karl Lotze 12.
  • Pétition de 1914 adressée au gouvernement de la République suisse. Cote FRAD002 E-dépôt 247 4 H 4 1/3.
  • Pétition de 1914 adressée au gouvernement de la République suisse. Cote FRAD002 E-dépôt 247 4 H 4 2/3.
  • Pétition de 1914 adressée au gouvernement de la République suisse. Cote FRAD002 E-dépôt 247 4 H 4 3/3.
  • Avis d’exécution d’un civil français et de onze soldats anglais. Cote FRAD00225 0065.
  • Photographie, Soissons en ruine, rue du Collège (1918-1919). Cote FRAD002 13 Fi 0289, (don de la Société protectrice des animaux).
  • Etat faisant connaître la résidence actuelle des rapatriés civils originaires du département de l’Aisne, mars 1917. Cote FRAD002 J 2485.
  • Photographie, "la soupe près Craonne". Cote FRAD002 55 Fi 00001.
  • Un salon de coiffure au front. Ce document est issu d’un fonds de 92 photographies sur plaques de verre prises par un capitaine en retraite nommé Strasser dans le secteur d’Ambleny. Cote FRAD002 61 Fi 0016.
  • Messe dans les bois. Il s’agit d’une photographie sur plaque de verre provenant d’un fonds de près de 500 photographies illustrant le quotidien des soldats allemands dans l’Aisne en 1915. Cote FRAD002 60 Fi 0078.
  • "Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918." Nom donné par Gaston Honteur lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs sur le front d’Orient. Cote FRAD002 101 J 3 1/3.
  • "Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918." Nom donné par Gaston Honteur lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs sur le front d’Orient. Cote FRAD002 101 J 3 2/3.
  • "Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918." Nom donné par Gaston Honteur lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs sur le front d’Orient. Cote FRAD002 101 J 3 3/3.
  • "Un an de Campagne en Orient pendant la Grande Guerre, 1914-1918." Nom donné par Gaston Honteur lieutenant au 84e régiment d’infanterie, à ses souvenirs sur le front d’Orient. il montre la difficulté à mettre ses bandes molletières. Cote FRAD002 101 J 4
  • Militaires posant devant le char Saint-Chamond "A31S" dans un village en ruine du Soissonnais. Cote FRAD002 49 Fi 00040.
  • Plan des emplacement des tombes militaires au cimetière Saint-Just de Laon en 1918. Cote FRAD002 E-dépôt 401 4 H 323.
informations
sources
Archives départementales de l'Aisne
Diaporama (série d'images thématique)