Présentation du projet "Profondeur de champ"

Présentation du projet "Profondeur de champ"

Sans illustration

Profondeurs de champ[s] présente une expérience unique, aux objectifs définis autour de la transmission d’une mémoire vivante, la pluridisciplinarité et la transaxialité. Ce projet culturel sera mené simultanément dans les lycées Jean de La Fontaine à Château-Thierry et Rochefeuille à Mayenne.

La Première Guerre mondiale fut un enchevêtrement d’expériences combattantes. Tous les soldats venaient de territoires différents, avaient leurs propres parcours qui se sont mêlés les uns aux autres par la nécessité du conflit. Pas uniquement sur le champ de bataille, mais aussi à « l’arrière », dont la polysémie invite à la réflexion : celui tout proche juste derrière la ligne de front, celui des villes loin des combats, celui des usines et des manufactures, celui par-delà les mers pour les « territoriaux ».

Accompagnés par leurs professeurs et par des membres des services des actions culturelles, pédagogiques et scientifiques de différents lieux de mémoires, les élèves vont retrouver les traces de leurs mémoires familiales et locales en partant de leurs patrimoines familiaux, des monuments aux morts de leurs villes, de leurs villages. Ce travail effectué, les deux classes se rencontreront à Château-Thierry au bord de la ligne de front, à la côte 204.

À partir de ce matériau, au sens « héroditien » du terme, ils construiront des expériences artistiques autour de deux directions, la voix et l’image qui prendront forme sur les lieux de mémoire : lecture à haute voix au sein des lycées, puis au cimetière américain de Bois-Belleau, au Chemin des Dames ; Expériences photographiques - plénoptiques et à travers le temps - dans leurs villes, sur les lieux de mémoires ; objets animés que le spectateur pourra s’approprier, faire varier, à l’infini.

Notre but est de renouer les fils entre ceux de 1915 et ceux de 2015, dans leur diversité, dans leur individualité et de le partager avec le plus grand nombre.