Portugal > Le Portugal dans les collections de l'ECPAD

Le Portugal dans les collections de l'ECPAD

France, armée portugaise, défilé. Date et photographe inconnus.
© ECPAD
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Allié économique et diplomatique de la Grande-Bretagne, le Portugal entre tardivement dans la Première Guerre mondiale. Confronté à diverses phases d’instabilité politique et économique, le pays voit en 1915 l’arrivée au pouvoir du président Machado. Ce dernier est favorable à l’entrée en guerre aux côtés de l’Entente, afin de préserver son influence sur ses colonies situées en Afrique du sud-ouest. Le Portugal déclare la guerre à l’Allemagne en mars 1916, saisissant dans ses ports plusieurs navires allemands.

Le 17 janvier 1917, le ministère de la guerre portugais décide de créer un corps expéditionnaire, appelé corpo de exercito (corps d’armée), destiné à combattre en France. Auparavant, les militaires portugais (six cent vingt-sept officiers et dix-huit mille hommes) ont dû suivre, en Angleterre, un entraînement spécifique adapté à la guerre de tranchées et à la défense anti-gaz. L’instruction et l’équipement individuel sont calqués, pour des raisons de logistique, sur le modèle anglais. Les troupes venant d’Angleterre font le voyage vers Brest sur un bâtiment battant pavillon anglais nommé le City of Benares.

Le Portugal prépare l’installation de son corps expéditionnaire sur le front occidental. Au début du mois de février 1917, les premiers contingents de soldats portugais débarquent dans le port de Brest, sous l’oeil des caméras et des appareils photos de la SPCA (réf. SPA 48 L et 14.18 A 1242). Après cet événement, les unités portugaises croisent très rarement la route des opérateurs de la SPCA. Présents sur le front à partir de mai 1917, les cinquante mille combattants portugais participent à de nombreux engagements. En avril 1918, leur division subit de lourdes pertes dans la région de la Lys dans le Nord de la France, perdant plus de quatorze mille hommes. Certains documents présents dans la série des contre-types illustrent cette période passée au front (réf. SPA 81 CT, SPA 82 CT, SPA 85 CT, SPA 106 CT).

Pendant le conflit, plusieurs personnalités portugaises en voyage officiel en France sont suivies par les opérateurs de l’armée. Accompagné d’Alfonso Costa, président du conseil, et d’Augusto Suarès, ministre des affaires étrangères, le président de la République du Portugal, Bernardino Machado, se rend en octobre 1917 dans l’Aisne, l’Oise et à Verdun (réf. SPA 78 D et SPA 226 M). Il visite également, en compagnie du roi Albert Ier, un camp d’aviation en Belgique où se bat une partie du corps expéditionnaire portugais (réf. SPA 13 DU, SPA 106 CT).

Le Portugal participe aux conférences des alliés, organisées au ministère des affaires étrangères, au quai d’Orsay à Paris. Plusieurs clichés témoignent de la présence de délégations portugaises, notamment à la conférence des alliés du 27 mars 1916, ainsi qu’à la conférence économique organisée en mai 1916, avec le ministre des finances du Portugal, Allonso Costa, et le ministre du Portugal en France, Joe Chagas (réf . SPA 18 S, SPA 94 M, SPA 96 M et SPA 239 M).

Les troupes portugaises participent également à plusieurs cérémonies organisées dans Paris, lors du défilé du14 juillet 1918 (réf. SPA 107 D) ou encore lors des manifestations du 11 novembre 1918, enfin durant les fêtes de la victoire du 14 juillet 1919 (réf. SPA 239 Z).

Les archives de la SPCA sur le Portugal
Nombre de photographies : environ 150
Nombre de films comportant des séquences montrant des Portugais : 19

Si vous souhaitez recourir aux images de l'ECPAD pour mener à bien vos projets culturels, vous pouvez consulter les images en médiathèque, commander les images ou commander une prestation.