Pistes Pedagogiques > Un projet pluridisciplinaire à l’école primaire autour de la musique

Un projet pluridisciplinaire à l’école primaire autour de la musique

Concert dans la tranchée. Carte photographique, 1915-1918.
© Bibliothèque de documentation internationale contemporaine
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

La Première Guerre mondiale peut être abordée en classe hors du seul cours d’histoire. L’école de Wattwiller, dans le département du Haut-Rhin, nous donne à lire une expérience pédagogique mêlant français, histoire et éducation aux médias à partir de la rencontre avec une musicienne et un conte musical.

Aborder la Grande Guerre par la musique

Madame Rodrigues, enseignante à l’École des 4 Fontaines à Wattwiller revient sur cette expérience. 200 élèves de CM1 et CM2 de la Communauté de communes de Cernay et environs ont assisté à la représentation du conte musical Un violoncelle pas comme les autres le 27 novembre 2012 à l’Espace Grün, Centre culturel de la ville de Cernay. Il est à noter que les enfants de cette intercommunalité bénéficient d’un environnement privilégié dans leur rapport à l’histoire de la Première Guerre mondiale. Ces communes, situées au pied des Vosges et du site du Hartmannswillerkopf, ont été détruites à 90% au cours du conflit et les vestiges de la guerre, tranchées, cimetières et infrastructures, y sont encore très visibles.

Parmi les spectacles proposés comme chaque année par le Centre culturel aux écoles de l’intercommunalité, Un violoncelle pas comme les autres a permis, d’une part, de répondre à la volonté de l’école de proposer aux élèves un accès au spectacle vivant et, d’autre part, de faire le lien avec le programme d’histoire des élèves de CM2. L’inscription de la classe à la représentation de ce spectacle a permis d’aborder cet aspect du programme par un angle inhabituel : la musique. Quelle place pouvaient occuper les arts dans le quotidien des soldats, que se passait-il entre les attaques, comment supporter l’horreur de la mort, des bombardements, des blessés… ?

Tout en s’appuyant sur les manuels d’histoire, aborder le conflit et le drame historique par la musique a permis d’expliquer ces notions d'un point de vue plus humain.

Les grandes étapes du projet

Une exposition itinérante

La classe s’est d’abord rendue à l’Abri Mémoire 14-18, à Uffholtz, pour visiter l’exposition La musique sur le front. Cette exposition itinérante, bilingue français et allemand, a permis de découvrir :

  • les différences de pratique entre musique française et musique allemande (patriotiques, mélancoliques, puis inversement de tendance en fonction des victoires et des défaites), les musiques populaires et savantes du début du siècle ;
  • les fonctions de la musique pendant le conflit : encourager les troupes, passer le temps, cacher sa peur, se détendre, exprimer ses sentiments, rythmer les journées (lever, charge, repas, retraite…), mais aussi exprimer sa révolte contre un conflit meurtrier ;
  • les compositeurs et les grands interprètes de l’époque, comme Maurice Maréchal, et leur vie sur le front, la manière dont le conflit les a durablement marqués.

En classe, ce chapitre de l’histoire a ensuite été traité, tout en faisant le lien avec les aspects découverts au sein de l’exposition et la vie quotidienne des Poilus.

Un conte musical

Les élèves ont ensuite assisté au spectacle musical Un violoncelle pas comme les autres conçu par la violoncelliste Emmanuelle Bertrand. Elle y raconte l’histoire du grand violoncelliste Maurice Maréchal et de son violoncelle appelé « le Poilu », un instrument fabriqué au front par deux menuisiers, avec les moyens du bord (une porte en chêne et des caisses de munitions allemandes). Avec cet instrument, Maurice Maréchal a joué pour l’État Major : les généraux Foch, Mangin, Pétain et Joffre, mais aussi pour ses compagnons peu habitués à écouter ce style de musique. Il partage alors avec ses compagnons les quelques privilèges que lui offrent sa position de musicien. Au cours du spectacle, Emmanuelle Bertrand a invité les enfants à s’exprimer sur les différences entre le Poilu et un violoncelle « normal ». Pour terminer, les élèves ont pu échanger avec la musicienne sur son métier, sur la place du violoncelle dans l’orchestre, les familles d’instruments, etc.

C'est dans un dernier temps que les élèves ont pu témoigner de leurs expériences et produire des travaux, notamment la publication de plusieurs articles dans le Journal des enfants de l’école des 4 Fontaines de Wattwiller.

Applications, apprentissages et compétences mises en œuvre

Français

Littérature Une sélection d’ouvrages sur la Première Guerre mondiale était en libre circulation dans la classe, les élèves ont ainsi eu accès en autonomie, à plusieurs histoires, témoignages et genres littéraires.
Débats Pour le journal de l’école, les élèves ont du confronter leurs idées, débattre des sujets qu’ils traiteraient, échanger des impressions, dialoguer, convenir des termes utilisés… avant de définir ensemble d’une mise en pages.
Production d’écrits Les élèves ont rédigé en autonomie, mais à plusieurs, des articles pour le journal de l’école, sur l’exposition, la vie dans les tranchées, et le spectacle, mobilisant ainsi leur maîtrise de la langue française.
Réaliser une interview Pour la publication de leurs travaux, les élèves ont eu à réfléchir à la pertinence des questions posées, maîtriser la langue française et les mettre en forme pour le Journal.

Compétences

  • Développer la curiosité et l’esprit critique.
  • Développer l’aptitude à entendre, écouter, observer, décrire et comprendre.
  • S’impliquer dans un projet collectif.

Histoire

La violence du XXème siècle Les conditions de vie très difficile des poilus, les rebellions des soldats, le sort réservé aux mutins… la manière dont les arts ont pu adoucir le quotidien des soldats.
Les deux conflits mondiaux Les sources du conflit, la Première Guerre mondiale, le traité de Versailles qui fera le terrain du conflit suivant, la place des femmes dans le conflit et les conséquences sur leur émancipation à venir.

Compétences

  • Acquisition de repères temporels et spatiaux : déroulement des événements, les pays engagés dans le conflit, les zones de front.
  • Mise en évidence de l’importance des arts dans l’histoire de la France et de l’Europe.

Éducation artistique

Histoire des arts Découvrir les compositeurs, les grands musiciens et les pratiques musicales du début du XXème siècle.
Les arts du son et les arts du spectacle vivant Assister à un spectacle vivant, proche dans sa forme d’un concert de musique classique.
Education musicale Découverte d’un répertoire, d’un style musical auquel les élèves ne sont pas habitués. Découverte d’un instrument, le violoncelle, du vocabulaire qui lui est associé, de sa place dans l’orchestre, des différentes familles d’instruments.

Compétences

  • Développer l’esprit critique, la curiosité.
  • Connaître différentes formes d’expression : la musique, l’écriture.
  • Connaître différents domaines artistiques, soutenir une écoute prolongée, devenir spectateur.
  • Exprimer ses émotions et préférences face à une œuvre musicale.

Informatique

Préparation au B2i Dans le cadre de leurs échanges avec Emmanuelle Bertrand, les élèves ont du apprendre à lire une adresse mail, écrire et recevoir des messages, relever du courrier électronique en se connectant à Internet.

Analyse des apports pédagogiques

Monsieur Olivier Walch, conseiller pédagogique en éducation musicale, a accompagné plusieurs classes dans leur préparation. Il a apprécié l’apport du dossier pédagogique qui a permis de préparer les élèves, mais aussi la très grande disponibilité d’Emmanuelle Bertrand après la représentation, pour les échanges avec les élèves et son approche très pédagogique. Il a également noté la très grande attention portée et la concentration des élèves durant le spectacle.

Il met en avant la structure du conte Un violoncelle pas comme les autres qui donne accès à un répertoire très large pour un seul instrument et auquel les enfants ne sont pas habitués. Le conte s’articule autour de deux types de violoncelle : un violoncelle « classique » et le fac-similé « Le Poilu », et met en scène une artiste vivante qui joue un instrument qui a appartienu à un grand artiste qui en jouait dans des conditions particulières sur le front de 14-18.

Ce conte musical, outre son sujet historique la première guerre mondiale, correspond en tous points au programme d’Histoire des Arts du cycle III : arts des sons, histoire des arts, histoire, chronologie, être spectateur (on n’assiste pas à un concert rock comme à un concert classique). Il ouvre des portes aux élèves : connaissance de l’instrument, répertoire musical, émotions… Il renvoie aux compétences attendues en termes de culture humaniste, d’ouverture culturelle, de vocabulaire lié à l’instrument… Il permet d’apprendre à exprimer ses émotions, ses sentiments, et de développer la curiosité. Enfin, il montre la spécificité de la rencontre avec un artiste qui ne peut être remplacée par un disque ou une vidéo ; car l’art est vivant, il se partage et se renouvelle constamment.