Pistes Pedagogiques > La Première Guerre mondiale en Argentine

La Première Guerre mondiale en Argentine

Empujad todos en la rueda ! élément d'une affiche argentine.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Cette séquence pédagogique Histoire est destinée aux classes de Première. Il s'agit d'une contribution originale du lycée français de Buenos Aire (Réseau de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger – AEFE), s’appuyant sur les mémoriaux français argentins et le destin des expatriés revenus en France comme combattants.

Cette proposition de séquence s’inscrit dans le cadre des nouveaux programmes d’histoire géographie, en classe de Première, pour les séries générales, mis en place à la rentrée 2011. Le thème 2 d’Histoire de ces programmes a pour titre « La Guerre au XXe siècle ». L’un des conflits abordés est la Première Guerre mondiale, qui doit être étudiée en mettant plus particulièrement l’accent sur le concept de « Guerre totale » et sur celui « d’expérience combattante ».

À la lecture des programmes, le professeur ne peut guère consacrer plus de 4 heures à cette question en traitant les deux axes demandés. Il doit permettre, en outre, de faire acquérir aux élèves des compétences et des savoir-faire propres à la discipline : mettre en relation des documents historiques, utiliser les TIC ou encore mener des recherches en autonomie.

Thème choisi

Le sujet de la Première Guerre mondiale s’inscrit dans les programmes officiels. Pour le traiter, il est tout à fait possible de mettre en contexte l’étude de la question.

Le lycée d’exercice est situé en Argentine, à Buenos Aires, et fait partie du réseau AEFE. Aussi bien les programmes que l'inspection et la politique générale de l’AEFE invite, dans l'enseignement, à donner le plus de sens possible aux questions abordées en classe en s’ouvrant, dans nos pratiques, au pays d’accueil.

Dans cette optique, il apparaît pertinent d’essayer, quand cela est possible et que les ressources locales le permettent, d’étudier les problématiques proposées en s’appuyant sur le contexte local. En effet, bien souvent les élèves ressentent comme forts lointains les sujets d’étude que proposent les programmes, et pour tout dire, éloignés de leur « réalité », ne fut ce qu’à cause des distances, quelquefois considérables, qui les éloignent de la métropole.

Après avoir recensé et constaté la richesse des ressources locales pour la Grande Guerre, la question est traitée dans une séquence qui s’appuie sur l’étude de Français vivant en Argentine et mobilisés entre 1914 et 1918.

Objectifs attendus

Le premier objectif recherché était l’efficacité dans l’enseignement, et donc dans l’apprentissage de la Première Guerre mondiale par les élèves. Il semblait raisonnable d’attendre de la part des élèves un plus grand intérêt et une plus grande implication dans l’étude de la question, si celle-ci était abordée depuis leur quotidien géographique et culturel.

Il s’agissait aussi de répondre à la préoccupation des nouveaux programmes d’Histoire-Géographie qui nous demandent  justement de « donner de la chair » à notre enseignement.

De ce point de vue, les objectifs sont parfaitement atteints. Cette séquence est aujourd’hui mise en application en classe depuis deux ans, par divers professeurs, et force est de constater, pour reprendre un terme courant chez les enseignants, qu’elle « marche ».

Ici aussi, à travers les activités proposées, et notamment la sortie sur le terrain et la recherche sur le site « Mémoires des hommes », on peut affirmer, au vu de la réaction des élèves, que l’objectif est atteint.

Enfin, un troisième grand objectif était justement de faire comprendre à quel point la Grande Guerre est une guerre totale : l’exemple de l’Argentine répond bien à ce concept, aussi bien du point de vue humain, culturel que pour ce qui a trait à l’extension géographique du conflit qui touche les rives du Rio de la Plata.

Il apparaît alors que les jeunes élèves ont compris, à l’issue de la séquence, que ce conflit qui semble si éloigné dans le temps et l’espace de leur vie d’adolescents est en réalité très présent dans leur quotidien, ne fut-ce que dans le paysage (Monument aux morts français de Buenos Aires, par exemple).

À l’aube du centenaire de la Première Guerre mondiale, il paraît plus important que jamais de sensibiliser les jeunes élèves à l’importance humaine, culturelle, économique et historique de ce conflit qui a bouleversé le destin de l’Europe et du monde.

Voir la piste pédagogique complète