Pistes Pedagogiques > Autour du film Capitaine Conan de Bertrand Tavernier

Autour du film Capitaine Conan de Bertrand Tavernier

Capitaine Conan de Bertrand Tavernier
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Bertrand Tavernier, cinéaste, réalisateur et producteur français, a tourné plusieurs films portant sur la Première Guerre mondiale, dont Capitaine Conan, avec Philippe Torreton, sorti sur les écrans en 1996.

Capitaine Conan, adapté du livre éponyme de Roger Vercel, lui-même ancien combattant, publié en 1934 et Prix Goncourt, retrace le destin d’un corps francs commandé par le capitaine Conan, pendant et juste au lendemain de la Grande Guerre sur le front d’Orient. Les Balkans sont depuis 1915 un des théâtres de la guerre et la prise du Mont Sokol en septembre 1918 entraîne la reddition de la Bulgarie permettant à l'armée française d'Orient, sous le commandement de Franchet d'Esperey, de pénétrer en territoire austro-hongrois. Si l'armistice est signé en France le 11 novembre 1918, l'armée d'Orient reste mobilisée, puisqu'elle doit faire face aux bolcheviks de Russie. Casernés dans Bucarest et rendus à l’oisiveté, les soldats de Conan, dont beaucoup sont des repris de justice, sèment le désordre allant jusqu'au pillage et au meurtre. Mais Conan, qui les présentent comme les seuls vrais « guerriers » et vainqueurs de la guerre, défend ses hommes contre  l’armée, ses officiers et la Justice militaire. Bertrand Tavernier reçut en 1997 pour ce film de fiction le César du meilleur réalisateur.

Le parcours pédagogique proposé peut s’articuler en trois temps :

1. Les élèves peuvent être invités, en amont de la projection, à mener une recherche sur Bertrand Tavernier et le film Capitaine Conan.

  • Quelques éléments biographiques sur le réalisateur : son identité civile et professionnelle, a-t-il tourné d’autres films sur le même thème avant Capitaine Conan ? Si oui, quels en étaient les thèmes ?
  • En recherchant l’année de sortie du film, les trois acteurs principaux.
  • En proposant un court résumé du film qui pourra être présenté devant la classe.

2. La fiche pédagogique proposée permet de traiter de l’expérience combattante en classe de 3e et de Première à partir du visionnage du film et de l’histoire de ce corps franc sur le front oriental encore largement méconnu.

3. Cette étude du film peut être prolongée par le visionnage de l’interview donnée par Bertrand Tavernier à Laurent Veray, professeur d'études cinématographiques et audiovisuelles à l’Université de Paris III, lors de la 10e édition du Festival du film de Compiègne en novembre 2011, qui avait pour thème « la drôle de guerre ». Bertrand Tavernier, invité d’honneur, s’exprime sur la manière dont il a appréhendé le tournage et donne ainsi quelles clés de compréhension sur la manière dont les élèves doivent « regarder » Capitaine Conan.

Fiche pédagogique : Capitaine Conan. Une mise en scène de l’expérience combattante

Télécharger la fiche pédagogique

Bertrand Tavernier et le tournage de Capitaine Conan

Les questions sont posées ici à titre indicatif. Elles dessinent les trois grands thèmes qui traversent les propos de Bertrand Tavernier dans cette interview : les choix qui ont présidé à la réalisation de ce film, la mise en scène qui en découle, et les difficultés rencontrées sur le tournage.

1. Qui sont les deux personnes présentes à l’écran. À quelle occasion cette interview a-t-elle été réalisée ?

2. Une première question est posée à Bertrand Tavernier : Comment a-t-il appréhendé  le traitement de l’expérience combattante et celle de la violence dans la réalisation du film Capitaine Conan ?

  • Quel a été le point de vue retenu par Bertrand Tavernier (deux idées – jusqu’à 1’10) ?
  • Pourquoi, d’après vous, Melville explique-t-il que le point de vue du réalisateur est-il celui de Dieu ?

3. Quel a été le conseiller de Bertrand Tavernier sur le film pour les scènes de bataille ? Comment expliquer ce choix ?

4. Sur quels procédés s’appuie Bertrand Tavernier pour donner l’impression d’énergie, de  vitesse et de violence présentes sur le champ de bataille (un exemple à 4’15) ?

5. « Nous nous battons contre les Bulgares » : quelle différence Bertrand Tavernier fait-il entre le personnage du film et le spectateur ?

6. Sur quels matériaux historiques Bertrand Tavernier s’est-il appuyé pour réaliser Capitaine Conan (9’35) ? En quoi apporte-t-il des éléments utiles à la compréhension de la guerre (de 12’10 à 13’) ?

7. Il est possible de lister une série de difficultés que Bertrand Tavernier à surmonter pour tourner le film :

Conditions climatiques Gestion des comédiens Conditions matérielles

8. Lister une séries de principes de mise en scène suivi par Bertrand Tavernier pour rendre réalistes les scènes de bataille (18’-24’30) ?

9. En quoi Bertrand Tavernier s’oppose-t-il à Steven Spielberg (Il faut sauver le soldat Ryan - 1998) dans la mise en scène de la bataille (20’22) ?

10. Quelle est une des caractéristiques de la guerre moderne pointée du doigt par Bertrand Tavernier (23’25) ?

11. Au final, quel a été le principal objectif de Bertrand Tavernier en réalisant Capitaine Conan ? Résumer en quelques phrases.