« Paysages de la Première Guerre mondiale d’après les clichés d’Albert Samama-Chikli - transmettre la mémoire de la bataille de Verdun » - Académie de Nice

« Paysages de la Première Guerre mondiale d’après les clichés d’Albert Samama-Chikli - transmettre la mémoire de la bataille de Verdun » - Académie de Nice

Transport de troupes par péniches à Verdun, 1916
© BDIC
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Dans le cadre du Centenaire, les vingt-sept élèves de 3°4 du collège de l’Estérel ont voulu transmettre la mémoire de cette bataille à partir de l’étude de photographies réalisées par le photographe de guerre Albert Samama-Chikli.

Transmettre la mémoire de la bataille de Verdun

Les photographies de guerre par Albert Samama-Chikli

Ainsi, leur projet consiste à partir de l’étude de quelques photographies, réalisées par un photographe de guerre, Albert Samama-Chikli, pour comprendre les réalités et les enjeux de la bataille de Verdun qui s’est déroulée de février à décembre 1916. Les clichés proviennent de l’ECPAD, basé à Ivry-sur-Seine, Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense, dont le fonds est d’une extrême richesse. Un blog internet, en construction autour de textes, de photographies d’époque et de prise de vues actuelles, sera le reflet de leur travail, mené en interdisciplinarité avec les  professeurs d’histoire-géographie (EMC), d’arts plastiques et du professeur documentaliste.

Trois axes majeurs constituent leur démonstration. Après avoir présenté le contexte historique de la bataille de Verdun, les élèves ont réalisé la biographie d’Albert Samama-Chikli, ont étudié le rôle des photographes de guerre et le matériel utilisé. De plus, ils ont sélectionné et analysé quelques clichés d’Albert Samama-Chikli pour comprendre le quotidien des soldats sur le front franco-allemand. Avec le voyage proposé, les élèves termineront la réalisation de leur projet avec l’étude des paysages actuels à Verdun autour des lieux de mémoires et du devenir des champs de batailles dans la région de cette ville. Ainsi, les élèves pourront visiter, photographier, dessiner les lieux actuels et être eux-aussi acteurs de la transmission de ce moment majeur de l’Histoire.

Le projet permet aussi aux élèves de mobiliser un ensemble de compétences nécessaires à leur formation : la maîtrise des techniques de communication, avoir des repères historiques, mobiliser des connaissances pour donner du sens à l’actualité mais aussi connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale. Elles sont fondamentales en tant que futur citoyen responsable.

Lors de cette étape importante de leur apprentissage de la citoyenneté, les élèves seront amenés à réfléchir sur le rôle de l’Histoire et de la mémoire, si nécessaires dans la compréhension du monde complexe d’aujourd’hui.