Les partenaires

Les partenaires

Sans illustration

Les partenaires de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

 

Association Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre

L'association Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre a pour but d'étudier et de réaliser toutes actions et mesures tendant à permettre l'obtention d'une inscription des paysages et sites de mémoire de la guerre  14-18 " au patrimoine mondial de l'Humanité" par l'UNESCO. L'association élabore le dossier de demande d'inscription, coordonne des interventions des divers partenaires en France mais aussi avec les partenaires étrangers. Elle promeut le projet afin d'assurer sa bonne réalisation, assure le suivi du dossier UNESCO et apporte des conseils auprès des comités départementaux, des éléments de suivi des garanties de sauvegarde du patrimoine, mais aussi d'animation en veillant au respect des engagements liés à cette procédure d'inscription.

 

Association des professeurs d'histoire et de géographie (APHG)

L'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie de l'Enseignement Public (A.P.H.G.) a été fondée en 1910 par quelques professeurs, hommes et femmes de toute la France pour "étudier les questions relatives à l'enseignement de l'histoire et de la géographie, grouper tous les renseignements utiles pour la bonne organisation matérielle de cet enseignement, défendre la liberté pédagogique et morale de ses membres". Aujourd'hui, l'A.P.H.G. regroupe plus de 9000 adhérents et/ou abonnés de tous ordres d'enseignement. Elle est le porte-parole des enseignants d'histoire et de géographie auprès de l'Administration, des syndicats enseignants, des associations de parents d'élèves et de l'opinion publique en général.

 

Association Tourisme et mémoire de la Grande Guerre

À la veille du centenaire de la Première Guerre mondiale, les représentants d’une trentaine d’offices de tourisme, comités régionaux et départementaux du tourisme du nord et du nord-est de la France ont signé le 13 septembre 2012 à Albert (Somme) l’acte de naissance de l’association « Tourisme et mémoire de la Grande Guerre – Le réseau touristique du front occidental ». Née sous l’impulsion des offices de tourisme de Château-Thierry, Meaux, Reims et Verdun et présidée par Guy Valembois, Directeur Général de l’office de tourisme de Reims, l’association a pour but de favoriser la mise en réseau des structures, de coordonner les actions liées au centenaire et de mutualiser la promotion et la communication dans un objectif de cohérence et de pérennisation. En effet, l’enjeu de ce rapprochement est non seulement le décloisonnement des territoires, mais également la durabilité de la mise en commun des moyens au-delà de 2018.

 

 

Centre André Malraux de Sarajevo

Créé durant le siège de la capitale bosnienne à l’initiative d’un Français, Francis Bueb, le Centre André-Malraux s’est, depuis, constamment développé, et constitue un foyer exemplaire de présence française dans cette région où l’Europe a eu l’occasion à plusieurs reprises de se chercher un sens et une raison. Il a, depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, été soutenu par de très nombreuses personnalités du monde de la culture et de l’art. Mais au-delà de ces reconnaissances de prestige, le Centre André-Malraux, c’est aussi un travail quotidien ininterrompu au service de la langue et de la culture française.

 

Cinétévé

Cinétévé est une société de production indépendante, fondée en 1982, par Fabienne Servan Schreiber qui en assure la Présidence depuis cette date. La société a déjà produit plus de 700 heures de programmes dont des films de cinéma, longs-métrages documentaires, fictions TV majoritairement destinées au prime time, documentaires, captations de spectacles vivants, magazines, programmes courts et nouveaux médias.

 

Commonwealth War Graves Commission (CWGC)

La Commission des sépultures de guerre du Commonwealth est responsable de l’entretien du souvenir d’environ 1 700 000 membres des forces des Etats du Commonwealth tombés au combat lors des deux guerres mondiales. Les tombes et mémoriaux de ces hommes et de ces femmes,  venus de tous les coins du Commonwealth, de toute confession ou athées, se trouvent dans 153 pays et 23 000 sites. Il est de la responsabilité de la CWGC d’entretenir ces tombes et mémoriaux et de répertorier et de rendre accessible les données sur ces morts.

 

CRID 14-18

Le Collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 1914-1918 est une association de chercheurs qui vise au progrès et à la diffusion des connaissances sur la Première Guerre mondiale. Association à but scientifique, il se veut le cadre d’échanges et de débats permettant l’enrichissement de la démarche de recherche de tous ses membres, universitaires, historiens non professionnels ou membres d’autres associations. Pour cela, il met à la disposition de tous des textes et des outils scientifiques et pédagogiques, et un dictionnaire des témoignages.

 

Fondation Jean-Jaurès

Reconnue d’utilité publique dès sa création, en 1992, par Pierre Mauroy, la Fondation Jean-Jaurès est la première des fondations politiques françaises. Lieu de réflexion, de dialogue et d’anticipation, elle agit depuis vingt ans pour construire un monde plus démocratique, comprendre l’histoire du mouvement socialiste et inventer les idées de demain. Elle est aujourd’hui présidée par Henri Nallet et dirigée par Gilles Finchelstein.

 

Fondation Varenne

La Fondation Varenne pour la Presse et la Communication a été reconnue d’Utilité Publique par décret du 7 octobre 1988. Ses objectifs sont de valoriser la Presse et la Communication sous toutes leurs formes, d’encourager l’accès des jeunes aux professions et aux métiers de la communication, et d’assister moralement ou matériellement les professionnels de la communication. Elle participe à la promotion de la démocratie, de la tolérance, des bonnes pratiques en matière de presse et de communication, au travers de ses nombreux axes d'intervention qui se déclinent en France et à l’international. Ses interventions se déclinent dans trois directions : l’appui aux journalistes et au journalisme, l’éducation aux media et l’aide à la  production et valorisation des savoirs.

 

Historial de la Grande Guerre de Péronne (Somme)

L’Historial de la Grande Guerre vous emmène de l’Europe de 1870 à l’après-guerre dans un parcours chronologique à travers quatre salles. Les collections constituées d’objets originaux proposent un regard international et comparatiste. Elles présentent des objets issus des trois principaux empires belligérants, l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne.

 

 

L’Institut national de l’audiovisuel

Logo Ina
 

Jour après jour, l’Ina collecte et conserve les images, les sons et les photos de la radio et de la télévision qui fondent notre mémoire collective. Il leur donne sens et les partage avec le plus grand nombre au travers de collections et de savoirs. Ce fonds est également mis au service de la production, de la diffusion, de l’édition, de la recherche, de l’éducation et de l’animation culturelle. Grâce à ina.fr il est en partie accessible à tous : chacun peut consulter, télécharger et faire graver sur DVD des milliers d’images ou de sons.
 

L’Institut national de l’information géographique et forestière

L’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) est un établissement public à caractère administratif, placé sous la double tutelle de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. L’IGN a pour vocation de décrire, d’un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et l’occupation de son sol, d’élaborer et de mettre à jour l’inventaire permanent des ressources forestières nationales. Il produit toutes les représentations appropriées des données ainsi rassemblées, les diffuse et les archive. Il contribue ainsi à l’aménagement du territoire, au développement durable et à la protection de l’environnement, à la défense et à la sécurité nationale, à la prévention des risques, au développement de l’information géographique et à la politique forestière en France et à l’international.

 

L’Institut historique allemand

L'Institut historique allemand (IHA) est un acteur central de la recherche en histoire orientée vers l'international. L'Institut s'investit activement dans la médiation des sciences humaines, en particulier dans le transfert des savoirs scientifiques et sociopolitiques entre la France et l'Allemagne. Par le dialogue scientifique et méthodologique qu'il met en œuvre et par le soutien qu'il apporte aux jeunes chercheurs, l'IHA contribue à l'internationalisation de la recherche en histoire.

 

Le Journal des enfants

Logo JDE

Crée en 1984, le Journal des Enfants (JDE) est un hebdomadaire national d’actualité pour les enfants de 8 à 14 ans, leader dans les écoles en France. Il est diffusé à 45 000 exemplaires en France et dans le monde (80 pays), disponible uniquement sur abonnement. Tous les jeudis, c’est 16 pages couleur et des rubriques variées : éditorial, bonnes nouvelles, actualités internationales et nationales, dossier central, sports, médias… Chaque article, rédigé de façon claire et simple, est appuyé par une illustration qui donne les clés pour comprendre l'actualité. Support accessible et vivant, le journal se plie à de multiples utilisations : organiser des débats, illustrer des cours, suivre l’actualité, expliquer un événement de manière simple...

 

Mémorial de Verdun

Au cœur des collines de Verdun encore ravagées par les millions d'obus qui ont causé la mort de plus de 300.000 personnes et fait 400.000 blessés en moins d'un an, le Mémorial de Verdun retrace l’histoire de la plus célèbre bataille de la Première Guerre mondiale.
Créé en 1967, sous l'égide de l'académicien et ancien combattant Maurice Genevoix, il compte parmi les principaux musées européens de la Grande Guerre. Pour celui qui cherche à comprendre ce qui s'est passé à Verdun durant la Grande Guerre, pour découvrir, ressentir, comprendre et transmettre ce qu'a été Verdun, le Mémorial fait figure de passage obligé.

 

Musée de la Grande Guerre de Meaux

Fort d'une collection unique en Europe, le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux propose une vision nouvelle du premier conflit mondial, à travers une scénographie innovante illustrant les grandes mutations et bouleversements de la société qui en ont découlé. Un patrimoine exceptionnel à transmettre aux nouvelles générations. Un musée d'histoire et de société, pour découvrir des épreuves passées, mieux comprendre la société d'aujourd'hui et construire le monde de demain.

 

Musée royal de l'Armée de Bruxelles

De l'armure à l'avion de chasse, le Musée royal de l’Armée présente douze siècles d'histoire militaire à travers un riche patrimoine d'uniformes, d'armes, de chars et d'avions. Le musée possède une collection de référence mondiale sur la Première Guerre, tant par la variété des objets que par son caractère international ou par la valeur unique de certaines pièces. Quasi tous les belligérants engagés dans la Grande Guerre y sont représentés. Le conflit est évoqué au travers de nombreux thèmes, de la vie sur le front au quotidien en Belgique occupée. Les nouvelles technologies guerrières sont  aussi abordées : aviation, blindés, mitrailleuses et gaz toxiques.

 

L’Office national des forêts (ONF)

Au service de la société, l'Office prépare avec ses partenaires la forêt et les espaces naturels de demain et agit pour qu'ils participent activement à la résolution des grands enjeux du développement durable : lutte contre les changements climatiques, développement des énergies renouvelables, conservation de la biodiversité, qualité de l'eau, prévention contre les risques naturels... tout en assurant au meilleur niveau la fonction essentielle de production de bois.

 

Rendez-vous de l’histoire de Blois

D’accès totalement libre et gratuit, le festival  s’articule autour d’un grand salon du livre, de plus de 200 débats et conférences, d’un  festival du film d’histoire où sont projetés des chefs d’œuvres du septième art tant fictions que documentaires. Les Rendez-vous de Blois sont considérés aujourd’hui comme le plus grand rassemblement d’intellectuels en France. Plus de 800 savants, historiens, journalistes, politologues s’y expriment et livrent leurs connaissances devant un public avide de mieux comprendre notre passé et la marche du monde.

 

Les Rendez-vous de Weimar

Projet culturel inspiré des Rendez-vous de l’histoire de Blois (ville jumelée avec Weimar), ces Rendez-vous proposent, depuis 2009, durant trois jours, plusieurs dizaines de manifestations variées autour d’un thème annuel et d’un fil directeur : l’histoire. Débats, conférences, films, projets scolaires, tables rondes et soirées musicales sont ainsi proposés dans la paisible Weimar (Thuringe), un des berceaux de la culture allemande. Après la démocratie, les voyages et la violence, les Weimarer Rendez-vous invitaient à s’interroger sur le voisinage (Nachbarschaften) en 2012.