L'enseignement dans les Länder en 1914

L'enseignement dans les Länder en 1914

Un enseignement adapté à l’évolution technologique et scientifique.
© Roger-Viollet / Ullstein Bild
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le journal Jenaer Volksblatt revient dans un article daté du 23 mai 1914 sur la revendication d’une école unique dans les Länder.

À l'école du peuple

Littéralement, elle s'appelle « école du peuple ». La Volksschule est une école de masse où vont 90 à 95% des enfants. L'élève y reste de six ans à quatorze ans. L’enseignement secondaire compte 106 000 élèves en 1874 et 241 000 en 1914. Si le primaire représente 91% d’une classe d’âge en 1910, le secondaire n’en concerne que 2,2%. Réservé quasi exclusivement aux classes moyennes et à la bourgeoisie, il se compose d'une branche classique (Gymnasium) et moderne (Realschule, Oberrealschule).

Carte scolaire

Fédéralisme oblige, les Länder s’organisent suivant leurs traditions et leurs besoins. Mais quand il s’agit d'instruction publique, particulièrement d'enseignement primaire, l’ensemble du territoire semble uni autour de valeurs fortes : obligatoire partout, l’école n’est en revanche pas laïque. Ni gratuite. Ni égalitaire. Dans les campagnes conservatrices et marquées par la religion, les notables et gros paysans limitent les dépenses, d'où des classes souvent uniques et surchargées. Parfois, les enfants de la bourgeoisie sont élevés à part. En Saxe par exemple, toute commune d’au moins mille habitants a deux écoles primaires distinctes. La Bezirksschule, destinée au peuple avec un écolage d’1,50 mark par mois, et la Bürgerschule, avec un écolage de 6 marks et des langues étrangères au programme.

Besoin d'unité

L'école unique, c'est la revendication d'un système scolaire commun à tous les enfants, de la maternelle à l'université. Cette demande, comme les idées de l'école nouvelle, sont portées par les enseignants du Bund für Schulreform – Allgemeiner deutscher Verband für Erziehungs- und Unterrichtswesen –, un organisme fondé en 1908.