Le projet Centenaire du collège Centre de Gap - Académie d'Aix-Marseille

Le projet Centenaire du collège Centre de Gap - Académie d'Aix-Marseille

Collège Centre
© Collège Centre
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le collège Centre de Gap est à l'origine, depuis près de 10 ans, d'un projet interdisciplinaire sur le thème de la guerre. Le but premier est de donner à voir la guerre sous un jour plus réaliste que celui qui est proposé par les jeux et le cinéma. Il s'agit de montrer aux adolescents qu'elle est traumatisante pour les corps et pour les esprits de ceux qui y participent ou qui la subissent, et qu'elle bouleverse les milieux.

C'est un projet qui rassemble des professeurs d'anglais, de lettres, d'arts plastiques et d'histoire et qui fédère ces enseignants et leurs pratiques autour du thème précis de la guerre de 1914-1918, cette période s'adaptant parfaitement aux contraintes imposées par les programmes de ces différentes disciplines en classe de troisième.

En histoire, à l'étude proprement dite du conflit, nous avons ajouté des recherches aux archives départementales et sur le site Mémoire des Hommes. La lecture d'extrait d'un Journal de Marches et Opérations a permis de mettre en valeur l'ampleur des pertes. En partant d'un monument aux morts, nous avons recherché la fiche des différents soldats sur le site Mémoire des hommes puis leur registre matricule sur celui des archives départementales. Ainsi, il est devenu possible de préciser l'identité de ces soldats. Par ailleurs, dans la continuité du travail effectué en classe, les voyages sur la ligne de front auront permis de renforcer et d’accroître cette perception des effets de la guerre. Dans les nécropoles, les élèves ont recherché les tombes des soldats identifiés préalablement. Il a été aussi possible de mettre en relation les lettres d'un soldat (Jacques Roman mort à Flirey (54) en avril 1915) et le terrain sur lequel il avait combattu avant de trouver la mort. Enfin, nous avons insisté sur les découvertes d'un champ nouveau, celui de l'archéologie de la Grande Guerre (tombe d'Alain-Fournier et de ses camarades, tranchée de Calonne (55) tank de Flesquières (59)).

En classe de 3e, les lettres abordent la question de la Grande Guerre au travers de récits autobiographiques. Chaque année, les élèves travaillent sur des grands classiques de la littérature de cette période, comme l'ouvrage de Maurice Genevoix, Ceux de 14 ou Blaise Cendrars (J'ai tué). Ils ont aussi l'occasion de lire des textes moins connus comme ceux de Guy Hallé (Là-bas avec ceux qui souffrent) ou d'André Pézard (Nous autres à Vauquois). A partir de ces exemples, ils rédigent des lettres de soldats ou des poèmes acrostiches. A l'occasion du voyage de 2015, sur le Chemin-des-Dames, ils ont écrit la dernière lettre d'un soldat condamné à mort.

Les professeurs d'anglais quant à eux, évoquent le poids considérable de cet événement dans la culture britannique. Il est aussi souligné que cet événement a joué un rôle essentiel dans la naissance de l'identité nationale des différents pays du Commonwealth. En 2016, de passage sur le champ de bataille de la Somme, les élèves auront visité les sites de Beaumont-Hamel (Canadiens Terre-neuviens) Thiepval (Irlandais du nord) Longueval (Sud-africains et Néo-zélandais) et Villers-Bretonneux (Australiens). L'étude porte aussi sur des œuvres artistiques comme des poèmes (Wilfried Owen ...) ou des tableaux.   

Enfin, en arts plastiques les élèves travaillent sur la représentation de la guerre à partir des œuvres réalisées après guerre (monuments aux morts, monuments commémoratifs sur le champ de bataille comme celui de Thiepval (80)). Ces œuvres sont régulièrement exposées au musée départemental.

Dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, les actions engagées au collège Centre ont reçu à deux reprises le label de la Mission du centenaire.

  • 2014 : Le Regard de l'autre. C'est une action menée avec le musée d'Osnabrück en Allemagne. Les élèves du collège ont travaillé sur des caricatures. Ce travail a fait l’objet d'une exposition, en Allemagne puis en France.
  • ​2015 : Les élèves du collège Centre montent au front. En 2015, nous avons réalisé une série d'émissions radiophoniques en partenariat avec la radio Fréquence Mistral sur des thèmes associés à la Grande Guerre dans les Hautes-Alpes et dans le monde.
  • Enfin, cette année, nous avons participé au concours organisé par l'ONAC, Reflets d'icônes. Deux classes de troisième ont réalisé des photographies qui seront, par ailleurs, exposées au musée départemental des Hautes-Alpes à partir du 21 mai 2016.