Le collège Foch et le centenaire de la Grande Guerre - Académie de Strasbourg

Le collège Foch et le centenaire de la Grande Guerre - Académie de Strasbourg

Le monument aux morts de Strasbourg
© Collège Foch
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le collège Foch de Strasbourg propose un projet photographique, un reportage vidéo sur l'exposition « Strasbourg en guerre » et la publication d'un journal, écrit comme en 1914. 

« La photographie du centenaire »

Ce travail sur la photographie du centenaire s’inscrit dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire mené avec une classe de 3e. Les élèves ont mené une réflexion historique, littéraire et artistique préalable destinée à leur permettre d’appréhender la spécificité du contexte alsacien.

Une sortie photographique devant le monument aux morts de la place de la République de Strasbourg a servi de base à l’activité. Le monument illustre bien la situation ambivalente de l’Alsace : elle ne montre pas des soldats héroïques mais une mère pleurant deux de ses fils, l’un ayant combattu sous l’uniforme français, l’autre sous les couleurs allemandes. Munie d’appareils photographiques personnels et de deux appareils du collège, la classe à tourné autour du monument pour réaliser les meilleurs clichés. Un petit escabeau permettait de s’approcher du monument.

Une réflexion sur le cadrage a eu lieu dès la prise de vue : la photo proposée n’a pas fait l’objet de recadrage ni de modification sur un logiciel de retouche. Nous avons sélectionné cette photo (en haut à droite) car elle permet de faire un parallèle avec un thème classique dans l’art : la Piéta. Elle est intéressante car deux plans se juxtaposent avec une faible profondeur de champ : au premier plan, le visage du fils mort est très net ; à l’arrière plan le visage de la mère semble s’effacer. Faisant bien dialoguer ces deux éléments ce cliché possède une grande force symbolique. La qualité artistique de cette sculpture, très différente de la plupart des monuments aux morts dans le reste de la France, a servi notre projet. Il s’agit d’une oeuvre de Léon-Ernest Drivier, influencée par le style de Rodin, inaugurée en 1936 par le président de la République Albert Lebrun. Elle illustre l’une des valeurs fondatrices de la République : la fraternité.

Vidéo sur l'exposition « Strasbourg en guerre » aux Archives municipales de Strasbourg

Grâce à cette visite les élèves ont pu comprendre que l’Alsace a vécu un basculement au moment de la première guerre mondiale : les alsaciens ont été mobilisés dans l’armée allemande, une minorité a choisi de combattre du côté français. A l’issue de la guerre l’Alsace était dans une situation paradoxale : redevenue française, ses hommes s’étaient battus du côté de l’ennemi.

>> Voir la vidéo de l'exposition « Strasbourg en guerre »

Rédaction d'un journal de l'année 1914 - Le Cri du Coq

L’objectif de ce travail proposé en 2014 à une classe de 3e était d’obtenir un travail d’écriture, inspiré par le style de la presse du début du XXe siècle, reposant sur des recherches précises concernant le contexte du début du conflit. Les élèves étaient ainsi conduits à saisir l’importance des médias dans la communication en temps de guerre.

>> Voir le journal