La sélection du Centenaire - Mars 2015

La sélection du Centenaire - Mars 2015

Suspendu
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le label CentenaireChaque mois, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Événement

Rencontres du web 14-18

Organisées par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, les « Rencontres du web 14-18 » réunissent historiens, archivistes, généalogistes, mais aussi blogueurs, développeurs, designers… autour de tables rondes pour aborder la manière dont le web a modifié notre perception de la Grande Guerre. Des ateliers et un salon d’exposition permettront également au grand public de découvrir les projets numériques remarquables développés autour de la Grande Guerre.

10 et 11 avril 2015
Gaité lyrique – 3 rue Papin, 75003 Paris

Spectacles

Suspendu

S’inspirant de faits qui se sont produits pendant la Première Guerre mondiale, Suspendu raconte, avec une kyrielle d’objets, l’histoire d’un homme qui, désobéissant à un ordre et refusant de sortir lors d’un assaut impossible, est arrêté et emprisonné. Dans l’attente d’une sentence, l’évasion par le rêve devient sa seule issue. Il entre en résistance avec la dernière arme qui lui reste : son imagination.

Du 16 au 21 mars 2015
Théâtre Gérard Philippe - 59 boulevard Jules Guesde, 93200 Saint Denis
http://www.theatregerardphilipe.com/cdn/suspendu

De la « malle du Poilu »

À travers textes et musiques, aux côtés d’Amanda Favier et de Brigitte Fossey, découvrez l’émouvante histoire du violoniste, compositeur et soldat Durosoir, qui a protégé ses partitions favorites durant la Grande Guerre.  Lili Boulanger, André Caplet… En regard de ce patrimoine, qui éclaire une facette inédite de la vie dans les tranchées, l’Orchestre Pasdeloup interprète, sous la baguette de Julien Leroy, des œuvres de Ravel – entre autres, le Tombeau de Couperin, que Ravel a dédié à des amis tombés au front. La version orchestrale a été créée en 1920 par l’Orchestre Pasdeloup.

28 mars 2015
Salle Gaveau - 45-47 Rue La Boétie, 75008 Paris à 16h
http://www.concertspasdeloup.fr/

Le Soldat Antoine

Destiné en priorité aux élèves de collèges, ce spectacle de théâtre et de marionnettes traite de l'amitié entre le Soldat Antoine et un tirailleur sénégalais. Organisé par la compagnie Les Singes hurleurs.

Jusqu'au 31 mars 2015
Maison de la Poésie de Paris - 75003 Paris
http://ciesingeshurleurs.blogspot.fr/p/le-soldat-antoine-spectacle.html

Documentaire

Les travailleurs chinois pendant la Grande Guerre

Le Centre franco-chinois de l'Université de Tsinghua propose la projection d'un documentaire sur le destin des 140 000 ouvriers chinois engagés dans la Grande Guerre aux côtés des Alliés.

Le 5 mars 2015 à 18h30
Institut Catholique de Paris - 21 rue d'Assas, 75270 Paris
http://www.icp.fr/fr/Organismes/Faculte-des-Lettres/Actualites/Projection-exceptionnelle-les-travailleurs-chinois-de-la-grande-guerre

Exposition

Les banques dans la Grande Guerre

Cette exposition présente la vie quotidienne, l’évolution et le rôle des banques françaises pendant la Grande Guerre. Elle est produite par les services d’archives historiques de cinq établissements bancaires (BNP Paribas, Caisse d’Épargne, Crédit Agricole S.A., HSBC France et Société Générale) réunis sous l’égide de l’Association des archivistes français avec le concours du service des Archives économiques et financières.

Jusqu’au 6 mars 2015
Palais du Hanovre - 16 Rue de Hanovre, 75002 Paris

Souvenirs 14-18

Parthenay n'a pas été au centre du conflit armé, mais était une ville de garnison (114e R.I.) avec de nombreux Parthenaisiens impliqués qui sont partis sur le front. Cette caserne, ces familles séparées, font que la mémoire collective se concentre sur cet édifice aujourd'hui disparu. Le musée et les archives municipales ont depuis des années acquis des œuvres en lien avec les évènements historiques parthenaisiens (affiches, uniformes, armes, photographies…) et une collecte a été menée auprès des habitants de la Gâtine, avec une spécificité pour le public anglophone, très présent sur notre territoire et très attaché à cette mémoire. La force de cette exposition réside sur ce travail en collaboration et permet de restituer les souvenirs qui ont été conservés de cette Grande Guerre.

Jusqu’au 8 mars 2015
Musée Municipal – 1 rue de la Vau Saint Jacques, 79200 Parthenay
http://www.cc-parthenay-gatine.fr/pty/structuresetequipements/culturel/musee/Pages/Expositions%20temporaires.aspx

14-18 : si loin... si proche

Eloigné du théâtre des opérations militaires, le département de l’Essonne est pourtant marqué durant toute la guerre par une présence militaire très forte. Dès les premiers mois du conflit, ce territoire situé à l’arrière du front se transforme en une gigantesque plaque tournante où se croisent les nouvelles recrues françaises, coloniales et alliées, mais aussi les soldats revenant du front, cherchant un peu de repos lors d’une permission, ou encore les blessés évacués de l’enfer. La population civile participe pleinement à l’effort de guerre par la reconversion des activités économiques.  Grande histoire et mémoires individuelles se mêlent ici au gré des archives publiques et des documents prêtés ou données par des particuliers mettant en lumière la mobilisation « de l’arrière ». Des conférences et spectacle lectures sont également proposés autour de l’exposition.

Jusqu'au 15 mars 2015
Domaine départemental de Chamarande - 38 rue du Commandant Arnoux, 91730 Chamarande
http://www.essonne.fr/culture-sports-loisirs/archives-departementales/actualites/#.VOXqhy7LLqp

La Grande Guerre des Femmes

L’exposition du Musée d’ethnologie régionale de Béthune propose de comprendre l'émancipation, les revendications, l'évolution du statut social de la femme du point de vue sociologique : la Grande Guerre a-t-elle bouleversé ou non son rôle ?

Jusqu'au 15 Mars 2015
Musée d'Ethnologie Régionale de Béthune - Chapelle Saint-Pry, rue Saint-Pry, Béthune
http://ville-bethune.fr/la_grande_guerre_des_femmes.html

L'exode des enfants de Soissons

Les 22 et 23 décembre 1914, les enfants de Soissons de moins de 14 ans sont évacués en Eure-et-Loir dans la commune de Senonches. Ils sont 120 à prendre le train en gare de Soissons quelques jours avant Noël. Après un voyage pénible de deux jours, ils arrivent à Senonches où ils sont accueillis par quelques familles volontaires. Le roman de Lucien Descaves, L’hirondelle sous le toit, (Plon, 1924), retrace l’arrivée des Soissonnais à Senonches rebaptisé Bourg-la-Forêt. Exposition organisée par le Service de l’Animation de l’Architecture et du Patrimoine avec le Service des Archives Municipales.

Jusqu'au 15 mars 2015
Abbaye Saint-Léger de Soissons - 2, rue de la Congrégation, 02200 Soissons

Fragments d'histoire(s) : L'Ardèche dans la Grande Guerre

L'objet de cette exposition, accompagnée de création sonore, est de mettre en parallèle la vie au front et la vie à l'arrière.

Jusqu'au 27 mars 2015
Archives départementales de l'Ardèche – Place André Malraux, 07000 Privas
http://archives.ardeche.fr/

Les Corses et la Grande Guerre

L'exposition propose un parcours temporaire au musée de la Corse à travers divers médias, pour aborder ce pan de l’histoire insulaire nourrissant la mémoire collective et les imaginaires.

Jusqu'au 28 mars 2015
Musée de la Corse - Rue de la Citadelle, 20250 Corte
http://www.musee-corse.com

Témoignages de la Grande Guerre : la force du dessin

Mobilisés en 1914, confrontés aux horreurs de la guerre, de nombreux artistes dessinent dans les tranchées, pour échapper à la réalité sordide du conflit. Les croquis, dessins et aquarelles réalisés par Marius Chambon, Jean Louis Forain et Lucien Jonas témoignent ainsi avec sensibilité du quotidien des soldats sur le front. Ils sont confrontés aux lettres écrites à sa femme par le soldat Chambon qui témoignent tant de son patriotisme que d’un besoin de créer pour survivre. La vie sur l’arrière front est également illustrée par les dessins aquarellés de Jeanne Thil qui nous offre un témoignage des scènes de vie dans les hôpitaux, empreintes de souffrance mais également de scènes de joie.

Jusqu'au 31 mars 2015
Musée du Touquet Paris-plage - Villa Way Side, Avenue du Golf, 62520 le Touquet Paris-Plage
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/evenements/detail/article/temoignages-de-la-grande-guerre-la-force-du-dessin.html

La Grande Guerre à la Une dans le Gers

L'exposition La Grande Guerre à la Une dans le Gers présentée par les Archives départementales a comme double objectif de s'inscrire dans la commémoration nationale du Centenaire de la première guerre mondiale et valoriser les collections de journaux et de périodiques qu'elles conservent. Entre informations censurées données par la presse, propos retenus des permissionnaires, lettres réconfortantes des soldats et informations officielles données par les autorités, les Gersois, n'ont eu souvent de la guerre qu'une vision aseptisée. Cette exposition vous propose de découvrir à la fois ce que savaient les Gersois de la guerre et comment ils la vivaient au quotidien.

Jusqu'au 31 mars 2015
Archives départementales du Gers - 81 route de Pessan, BP 20569, 32022 Auch cedex 9
http://www.archives32.fr/

Entre fiction et histoire - La Grande Guerre et la bande dessinée

Les Archives départementales de l’Aude organisent une exposition et une conférence autour de la bande dessinée « Notre Mère la Guerre ». L'exposition Fiction d’archive, autour de la bande dessinée de Kris et Maël «Notre Mère la Guerre»  a été créée par l’association « On a Marché sur la Bulle » (Amiens) et augmentée par les Archives départementales de l’Aude, elle est consacrée au regard que portent sur le premier conflit mondial les auteurs de la bande dessinée « Notre Mère la Guerre », une fiction historique en quatre tomes, publiée entre 2009 et 2012.

Jusqu'au 3 avril 2015
41, Avenue Claude Bernard - 11855 Carcassonne

Théâtre

Des inconnus chez moi

Dans  Des Inconnus chez moi  (1920) Lucie Cousturier raconte  « sa »  Grande Guerre : comment, au mépris des conventions, elle reçoit chez elle les tirailleurs sénégalais du camp militaire voisin. Comment elle devient leur prof de français improvisée, puis leur amie. Sans son témoignage, le quotidien des soldats africains de1916, en majorité illettrés, serait resté inconnu. En plein triomphe de l’impérialisme et du militarisme,  elle conteste  guerre et colonisation. Pourquoi pareille audace chez cette apolitique, artiste peintre de la  « meilleure » bourgeoisie ?  La mise en scène de Magali Berruet se place résolument dans les  Années folles, où résonnent le swing et le blues. Pris entre un conflit  meurtrier et un fougueux élan de vie, trois artistes de music-hall vivent, chantent et dansent la rencontre  de l’artiste et des tirailleurs. Organisé par la Compagnie Poursuite. Mise en scène Magali Berruet. Adaptation Claude Défard. Avec : Raymonde Palcy, Aude Pellizzoni et Joël Toussaint. Lumière Jord Le Dortz. Costumes Marie-Pierre Morel-Lab.

Du 9 au 18 mars 2015
Guyane (Scènes conventionnées de Macouria et de Saint-Laurent du Maroni)
http://lapoursuite.canalblog.com/archives/1a___des_inconnus_chez_moi/index.html

Colloques et conférences

Finances publiques en temps de guerre. Déstabilisation et recomposition des pouvoirs

Après les journées d’étude de septembre 2014 consacrées à la mobilisation financière et aux différents choix de financement de la guerre faits par les belligérants, les secondes journées d’études des 26 et 27 mars 2015 seront consacrées aux institutions en charge des finances publiques, à leur déstabilisation par le conflit, aux mesures qu’elles ont mises en œuvre pour s’adapter à l’Etat de guerre et aux recompositions du système financier public que la guerre suscite ou annonce. 

26 et 27 mars 2015
Ministères économiques et financiers - Salle François-Bloch-Lainé, 139, rue de Bercy, 75012 Paris
http://www.economie.gouv.fr/igpde-seminaires-conferences/centenaire-14-18

Écrire la biographie d'un ancêtre soldat

L'Académie des Ecrivains Publics de France a choisi de mettre en avant lors de cette conférence l'écriture de la biographie d'un ancêtre combattant de 14-18. Comment se déroulent ces biographies particulières ? Sur quels documents le biographe se base-t-il pour réaliser son ouvrage ? Comment retracer le parcours d'un soldat ; comment inscrire cette histoire dans l'Histoire ? Quels résultats ? Entrée libre sur inscription.

28 mars 2015
Institut de Recherche et d'Etudes Méditerranée Moyen-Orient, 5-7 rue Basse des Cares, 75005 Paris
www.ecrivains-publics.fr

Circuits

Le trail des tranchées 2015

Trois circuits de 12 km, 24 km et 43 km sont proposés par l'Office de tourisme aux abords des forts, des casemates, du Mémorial de Verdun ou de l'Ossuaire de Douaumont.

29 mars 2015
55100 Bras sur Meuse
http://www.traildestranchees.com/

Au musée de la Grande Guerre de Meaux

Visite guidée thématique « Les femmes dans la Grande Guerre »

Dans tous les pays en guerre, les femmes remplacent les hommes absents dans les campagnes mais l’enlisement du conflit oblige bientôt à une mobilisation totale des énergies pour soutenir l’effort de guerre. Les femmes se voient alors confier des tâches jusque-là réservées aux hommes et  rejoignent massivement les industries de guerre où elles se montrent une main d’œuvre efficace, docile et rentable, comme on le définit à l’époque.

1er mars 2015 à 14h30
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

Théâtre  « Jeanne et Marguerite »

Par la Compagnie Françoise Cadol, théâtre La Bruyère, théâtre Roger Barate et la ville d’Herblay. De Valérie Péronnet, mise en scène Christophe Luthringer, avec Françoise Cadol. Années 1900, Marguerite a 16 ans lorsqu'elle croise le regard du bel Eugène sur une plage niçoise. Jeanne, 34 ans, femme d'aujourd'hui, trouve l’amour en surfant sur Internet. Plus d'un siècle les sépare et, pourtant, on y retrouve les mêmes mots, les mêmes émotions, le même amour fou.  La Première Guerre mondiale bouleversera l’amour de Marguerite, l’Afghanistan, Gaza ou la Tchétchénie celui de Jeanne.

8 mars 2015 à 14h30
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

Conférence « Les bataillons scolaires : un épiphénomène ? »

Par Hervé Brun, cadre de l’Education Nationale, co-fondateur du Musée de l’école à Saint Loup de Naud. En 1882, naissaient les bataillons scolaires, organisés dans le cadre de l’Ecole Publique et ayant pour objet d’initier les élèves aux pratiques militaires. Ecole et armée : le lien a de quoi surprendre !

14 mars 2015 à 15h
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

Conférence « Japon et Grande Guerre »

Par Miho Matsunuma, maître de conférences à l’Université de Gunma au Japon et chercheuse associée au Centre d’histoire de l’Asie contemporaine de l’Université Paris I. Dès 1914, l’idée de faire intervenir l’armée japonaise est lancée en France et suscite un grand intérêt dans la presse et auprès des gouvernements alliés, mais cette intervention ne se concrétise finalement pas. En retraçant les débats menés dans la presse et sur la scène politique et diplomatique en France et au Japon, nous observons comment les enjeux mondiaux de cette guerre ont été perçus dans les deux pays.

22 mars 2015 à 14h30
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

Signer l’Histoire : le musée en langue des signes

Toute la journée (à partir de 10h30), atelier de sensibilisation à la langue des signes au sein des collections du musée par l’association Signes et Paroles par Victoria Magallon et à 14h30, visite guidée en Langue des Signes Française (LSF) pour les personnes sourdes et entendantes pratiquant la LSF.

29 mars 2015
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

À l’Historial de la Grande Guerre de Péronne

Prolongation de l’exposition « Entendre la guerre. Sons, musiques et silence en 14-18 »

L’Historial de la Grande Guerre consacre une exposition exceptionnelle aux bruits de la Première Guerre mondiale. Marches militaires, hymnes à la Nation et à la victoire, marches funèbres et chansons populaires, mais aussi roule-ment d’artillerie et staccato de la mitraille, sont autant de sons du combat et de l’arrière qui traduisent une guerre nouvelle : industrielle et totale. A cette occasion, le musée plongera le visiteur dans un univers sonore révélateur d’émotions, pour « entendre » la Première Guerre mondiale autrement.

Jusqu'au 26 avril 2015
Château de Péronne, Place André Audinot, 80200 Péronne
www.historial.org

Spectacle « Griffes de Guerre » (à partir de 8 ans)

Anne Leviel, conteuse samarienne accompagnée du musicien Benoît Brunhes, présente un spectacle en récits et en chansons pour parler des empreintes de la guerre sur les humains. Tout en simplicité. Réservation conseillée

15 mars à 15h et 16h30
Château de Péronne, Place André Audinot, 80200 Péronne
www.historial.org