La sélection du Centenaire - Juillet 2015

La sélection du Centenaire - Juillet 2015

Hôpital, extrait de l'affiche "The Vauclaire Hospital base n°3"
© US National Library of Medecine
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Chaque mois, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Expositions

Tourquennois au front. Destins de poilus

Découvrez le parcours de soldats tourquennois durant la Première Guerre mondiale au travers d’une exposition présentant des photos, des lettres et des objets personnels issus de documents familiaux conservés aux Archives municipales.

Jusqu'au 4 juillet 2015
Archives municipales, 28 Rue Pierre de Guethem, 59200 Tourcoing

agenda.tourcoing.fr

Spectacles

Vauclaire, Base Hospital N°3

La Compagnie galop de Buffles, en coproduction avec l'association Zap'Art, fait revivre les épisodes de l'occupation de Vauclaire, monastère destiné à devenir un asile d'aliéné par une unité médicale américaine qui soignera blessés américains et civils.

3, 4 et 5 juillet 2015, à 21h45
Grand cloître de Vauclaire, C.H.S Vauclaire, 24700 Montpon-Ménestérol
projetvauclaire.blogspot.fr

Cinq femmes racontent la Grande Guerre

Ce spectacle multimédia raconte la vie de cinq femmes, d'âge et de conditions culturelles et sociales différentes, à Belle-Ile-en-Mer durant la Grande Guerre.

15-16 juillet 2015, Salle Arletty, Le Palais

21-22 juillet, Eglise Saint Pierre/Saint Paul, Bangor

28-29 juillet 2015, Eglise Notre Dame, Locmaria

www.facebook.com/1418BelleIle
 

Le petit Poilu Illustré

Entre humour, burlesque et poésie, le spectacle de la Compagnie Dhang Dhang met en scène Paul et Ferdinand, deux poilus anciennement artistes de cabaret qui reviennent de l'au-delà pour raconter la guerre...

4-26 juillet 2015
Théâtre des Brunes,84000 Avignon

Noir de boue et d'obus

C’est l’histoire d’une rencontre, dans l'horreur de la guerre, entre les cultures de l’Afrique, des Antilles et d’Europe, où danse et musique s’imposent comme un seul dialogue.

Du 5 au 27 juillet
Théâtre Golovine, Avignon
www.difekako.fr

Au musée de la Grande Guerre de Meaux

The African Queen, cinéma en plein air

Réalisé par John Huston, 1951, avec Katharine Hepburn et Humphrey Bogart (Oscar du Meilleur Acteur). A la belle étoile, découvrez l'Afrique en 1915. Charlie Allnut, un américain, transporte sur son bateau l’African Queen toutes sortes de marchandises qu'il distribue dans les villages. Il prévient le révérend Sawyer et sa sœur Rose, tous deux sujets britanniques, de l'approche des troupes allemandes. Il revient le lendemain et embarque Rose, pensant la déposer en territoire neutre. Mais, décidée à lutter, elle l'oblige à descendre les rapides du fleuve pour rejoindre les Anglais.

4 juillet, 22h
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

De 1914 à 1918, le basculement dans le monde moderne, Visite guidée thématique

Du pigeon voyageur au téléphone, du cheval au char, la Grande Guerre fait basculer les sociétés dans le monde moderne. La visite met en miroir les deux batailles de la Marne en 1914 et en 1918. On aborde ici les notions de guerre de mouvement et de guerre d’usure. La diversité des armées est soulignée ainsi que l’évolution des armements (avions, artillerie,…).

5 juillet, 14h30
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

Le soldat maladroit, visite contée interactive

Au cours de cette visite, les enfants suivent les aventures d’un soldat de la Grande Guerre, incarné par un médiateur culturel, et participent pleinement à l’histoire. Le principe ? Le soldat a égaré son équipement ! Muni d’un objet qui lui aura été confié avant la visite, chaque enfant devra alors utiliser le sien au bon moment pour permettre au soldat d’avancer.

8 juillet, 14h30
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux

www.museedelagrandeguerre.eu

Exposition temporaire « Mon violon m'a sauvé la vie »

Destins de musiciens dans la Grande Guerre. Ouverture de l'exposition temporaire consacrée à Lucien Durosoir (1878-1955), est l’un des plus grands violonistes français au début du XXe siècle. Mobilisé en 1914, il sera tout au long de la guerre brancardier puis colombophile, mais surtout, son talent musical va l’amener à faire partie, à la demande du Général Mangin, d’un quatuor de musique de chambre rassemblant notamment André Caplet (alto) et Maurice Maréchal (violoncelle). Une situation exceptionnelle sur le front qui l’amènera à écrire dans une de ses lettres : « mon violon m’a sauvé la vie ». Après la guerre, Lucien Durosoir ne se produit plus, mais compose. Sa musique a été retrouvée il y a dix ans par son fils. Le Durosoir compositeur, totalement méconnu, est donc une découverte majeure dans l’histoire de la musique française du XXe siècle. Cet incroyable destin, est le fil rouge de l’exposition 2015 du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. Celle-ci abordera à travers une sélection de portraits de musiciens issus des différents pays belligérants, comment le conflit a pu influencer leur rapport à la musique. Vie fauchée ou transformée par la mutilation, composition nourrie du fracas et du chaos de la guerre, silence assourdissant témoin du traumatisme de l’expérience…  sont les conséquences immédiates d’un art confronté à la destruction.

Du 20 juin au 31 décembre 2015
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

À l’Historial de la Grande Guerre de Péronne

Exposition Face à Face. Regards sur la dé(re)figuration

La nouvelle exposition temporaire de l’Historial de Péronne s’intéresse au parcours des Gueules cassées, de la Grande Guerre à nos jours, et à leur acceptation par la société. Confiée au professeur Bernard Devauchelle, Président de l’Institut Faire Faces, Chef de service de Chirurgie Maxillo-Faciale au CHU d’Amiens, elle met en perspective les pratiques médicales dans le domaine de la chirurgie réparatrice et leur évolution depuis 1914.

Du 22 juin au 11 novembre 2015
Château de Péronne, Place André Audinot, 80200 Péronne
www.historial.org