La sélection du Centenaire - du 7 au 13 juillet 2014

La sélection du Centenaire - du 7 au 13 juillet 2014

Monuments aux morts de Carvin (Pas-de-Calais).
© CNRS Images/DR
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)
Le label Centenaire

Chaque semaine, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Expositions

40 000 monuments pour 1 350 000 morts de 14-18, Les Rencontres de la photographie d'Arles

La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Rencontres de la photographie d’Arles, et l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion, (CNRS et Université de Lille 3), avec le soutien de la Fondation d’entreprise CARAC, ont organisé un recensement photographique participatif de tous les monuments aux morts français, sous le parrainage du photographe Raymond Depardon. Ce recensement fait l’objet d’une exposition présentée lors des Rencontres de la photographie d’Arles et intitulée 40 000 monuments pour 1 350 000 morts de14-18.

Du 7 juillet au 21 septembre 2014
Lieu : Arles (13), Chapelle des Frères Prêcheurs
www.rencontres-arles.com

100 affiches pour un Centenaire

Exposition organisée par Trésors de Mémoire et le Service Historique de la Défense, en partenariat avec les villes d’Avallon, de Nouméa et de Vincennes, grâce au travail historique de Sylvette Boubin-Boyer et à partir des collections de Pierre Grézard.

Premier conflit véritablement industriel, la Grande Guerre a également vu l’avènement de la lutte psychologique et l’utilisation de la communication comme arme à part entière. Parmi tous les médias mobilisés par les belligérants, l’affiche a joué un rôle éminent, chez les Français d’abord, où les plus grands noms de la peinture, de la caricature et de l’illustration ont mis leur talent au service de la patrie en danger, puis chez les Américains, où le développement de ce mode d’expression très visuel a coïncidé avec l’invention de ce qui ne s’appelait pas encore le marketing de masse.

Du 5 juillet au 31 août 2014
Tous les jours 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 19h00
Lieu : Les Abattoirs (rue de Lyon, 89200 Avallon)

Été 1914. Les derniers jours de l’ancien monde

Exposition organisée par la Bibliothèque nationale de France. Cette exposition retrace les quelques jours qui précédent la déclaration de la guerre, du 23 juillet au 4 août 1914. Le parcours de l’exposition s’organise autour de la chronologie resserrée des évènements et l’enchaînement des décisions diplomatiques, politiques et militaires qui aboutissent à la conflagration générale. Les répercussions de la crise à l’échelle des individus (célèbres ou anonymes) sont également évoquées, tandis que des séquences thématiques viennent rythmer et approfondir la chronologie.

Du 25 mars au 3 août 2014
Du mardi au samedi de 10h à 19h et dimanche de 13h à 19h, fermé les jours fériés
Lieu : Bibliothèque nationale de France (Quai François-Mauriac, Paris 6e)
www.bnf.fr

Spectacle vivant

Noir de boue et d'obus par la compagnie Difé Kako

Ce spectacle de danse contemporaine offre à voir et à entendre l’histoire d'une rencontre improbable quelque part dans l'est de la France, entre 1914 et 1918, entre des gens ordinaires que tout semble opposer : conscrits français, tirailleurs sénégalais, volontaires des Antilles. C'est l'histoire d'une rencontre entre les cultures de l'Afrique, des Antilles et de l'Europe, qui n'a peut-être pas eu lieu, quelque part au milieu de l'horreur de la guerre où danse et musique s'imposent comme seul dialogue.

Du 5 au 27 juillet 2014, à 18h40
Lieu : Festival d’Avignon « Off », Théâtre Golovine (1bis rue Sainte-Catherine, 84000 Avignon)
www.difekako.fr
www.theatre-golovine.com

L’autre chemin des Dames par la Compagnie Ecart Théâtre

Conception et jeu : Pascale Siméon, Marielle Coubaillon, Anne Gaydier et Jean-Louis Bettarel.
A partir du texte Des hommes passèrent de Marcelle Capy, journaliste et écrivain, ainsi que de documents d’époque, lettres de poilus et chansons, ce spectacle raconte la vie d'un village pendant ces quatre années de guerre. L’histoire de ceux qui sont partis, c’est aussi l’histoire de celles qu’ils ont laissé derrière eux, des espoirs et des luttes pour survivre dans un pays soumis à l’effort de guerre.

Du 5 au 26 juillet 2014, à 10h55
Lieu : Festival d’Avignon « Off »,, Espace Roseau (Collège Saint-Michel - 8, rue Pétramale, 84000 Avignon)
www.ecart-theatre.fr

Les coquelicots des tranchées par la Compagnie Les Larrons

Textes de Georges-Marie Jolidon et Xavier Lemaire. Mise en scène de Xavier Lemaire assisté de Quentin Vouau. Ce spectacle est la fresque d’une famille de paysans qui traverse la guerre 14-18. Les 12 comédiens interprètent une cinquantaine de rôles pour nous faire voyager de la cuisine d’une ferme au Grand Quartier Général, d’un bout de tranchée au lupanar des officiers, d’un lit conjugal à une scène d’hôpital…

Du 4 au 27 juillet 2014, à 10h30
Lieu : Festival d’Avignon « Off », Théâtre de la Luna (1, rue Séverine, 84000 Avignon)
www.leslarrons.com
www.theatre-laluna.fr

Spectacle son et lumière

Des Flammes à la Lumière, le spectacle son et lumière de la bataille de Verdun

Organisée par l’association Connaissance de la Meuse, cette fresque historique réunit 550 bénévoles dont 250 acteurs français sur scène, 1100 projecteurs, 900 costumes, 40 km de câbles, des effets spéciaux... De la Belle Epoque au retour à la paix, le spectacle retrace le contexte historique de la Grande Guerre, avec en point d’orgue, la bataille de Verdun. Au cœur des combats, le spectateur plonge dans « l'Enfer de Verdun » ; 300 jours de lutte, d'assauts, d'avancées, de reculs dans le froid.

Du 20 juin au 26 juillet 2014, à 21h30
Lieu : Carrières d'Haudainville (55100 Verdun)
spectacle-verdun.com

Colloque

Des champs de bataille aux réécritures de l'histoire coloniale 

Rencontre organisée, sous le haut patronage du Président du Sénat, Jean-Pierre Bel, par la Délégation sénatoriale à l’outre-mer, présidée par Serge Larcher, en partenariat avec le Groupe de recherche Achac. Cette rencontre a pour but de croiser histoires et mémoires des combattants de l’empire colonial français et des territoires non-européens. La Première Guerre mondiale, l’entre-deux guerres et la Seconde Guerre mondiale ont provoqué des bouleversements dans le monde et dans les grands empires coloniaux où les populations étaient encore majoritairement « sujets » à des discriminations raciales. Sur les champs de bataille puis dans l’entre-deux guerres, ces hommes qui ne s’étaient jamais rencontrés ont découvert l’Europe et ses populations, et ont échangé et partagé leurs expériences. Ils ont forgé les solidarités des futurs combats pour leurs indépendances. Leur expérience est celle d’une « histoire connectée », d’une histoire croisée qui questionne les schémas fermés sur des territoires nationaux ou coloniaux.

Le 8 juillet 2014
Lieu : Salons de Boffrand, Palais du Luxembourg, Paris 6e
www.senat.fr