La sélection du Centenaire - du 3 au 9 novembre 2014

La sélection du Centenaire - du 3 au 9 novembre 2014

Maudite soit la guerre, Alfred Machin, dans le cadre du cycle cinéma Pathé autour la Grande Guerre du 5 au 25 novembre 2014 à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, Paris.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le label CentenaireChaque semaine, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Exposition

La Charente et la Grande Guerre : L'effort de guerre d'un département de l'arrière

Organisée par la Préfecture de la Charente. Si la Grande Guerre a bouleversé la vie de millions d’hommes envoyés au front, elle a également profondément désorganisé le quotidien de ceux qui sont restés. En retraçant quelques aspects de la vie du département de la Charente et de ses habitants à l’épreuve de ce conflit, cette exposition offre une perspective inédite et vivante sur l’effort de guerre d’un département de l’arrière. Les visiteurs sont invités à se souvenir, à se questionner, à (re)découvrir cette page de l'histoire collective, à travers une présentation exceptionnelle d’uniformes confiée par un collectionneur privé et de documents d’archives publiques ou privées d’une grande richesse.

Du 4 au 22 novembre 2014
Lieu : Hôtel de la Préfecture de la Charente 7, rue de la Préfecture 16000 Angoulême
www.charente.gouv.fr

Adrien Barrère

Œuvres présentées issues de la collection Jacques et Colette Ulman. En partenariat avec la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine et l'Union des Anciens Combattants d'Armentières. L'exposition présentera en exclusivité les croquis inédits qu’Adrien Barrère (1874-1931), caricaturiste, affichiste de Montmartre, réalisa sur la ligne de front lors de la Première Guerre mondiale. Portraits, paysages de guerre, campements, troupes de poilus, camps d'aviation et leur univers, équipements, postes de secours... les visiteurs découvriront une sélection de cette fabuleuse collection dans l'univers des camps et bivouacs militaires.

Du 7 au 23 novembre 2014
Du mardi au dimanche de 14h à 18h, entrée libre
Lieu : Hôtel de Ville 59280 Armentières
www.armentieres.fr

Charley's War, une représentation anglaise de la Grande Guerre 

Considérée comme l’une des meilleures BD de guerre jamais écrites, Charley’s War s’expose au Musée de la Grande Guerre de Meaux. Pour la première fois, une vingtaine de planches originales de la bande-dessinée seront présentées en France. Le musée leur offre une place de choix au cœur même des collections permanentes en écho aux thèmes développés dans cet espace. Charley’s War, bande dessinée de Pat Mills et Joe Colquhoun, met en scène la Première Guerre mondiale du côté britannique en suivant un personnage, Charley Bourne, tommy qui se retrouve confronté à l’enfer de la guerre de tranchée. La bande dessinée paraît dans les années 80 dans la revue Battle Picture Weekly puis Eagle, avant d’être redécouverte par Laurent Lerner, fondateur de la société d’édition DELIRIUM qui édite la première version française de Charley’s War sous le nom de La Grande Guerre de Charlie.

Jusqu'au 4 janvier 2015 (du 16 octobre 2014 au 4 janvier 2015)
Lieu : Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux Rue Lazare Ponticelli 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

Spectacle vivant

Journal d'un Poilu

Spectacle crée par la Compagnie Ki m’aime me suive, adaptation et mise en scène de Didier Brice et Stéphane Cabel, interprétation de Didier Brice. D’après Journal d’un Poilu d’Henri Laporte (Éditions Mille et Une Nuits). Didier Brice et Stéphane Cabel ont adapté ce long témoignage en choisissant plusieurs extraits qui, de l’Exode d’août 1914 à Verdun, illustrent la vie des tranchées et ses aléas. La mort des camarades, le souci de la France, la famille, l’humour salvateur et la volonté farouche de demeurer droit : tout concoure à dresser le portrait d’un honnête homme qui ne laisse entrer dans son cœur ni la haine ni la violence et qui aime encore la vie après en avoir côtoyé l’envers. Avec un monument aux morts pour unique décor, Didier Brice adapte le Journal d'un Poilu d'Henri Laporte, survivant de la Première Guerre mondiale. Trop mal connu, ce témoignage direct dessine les liens entre l’optimisme et l’effroi et, sans manichéisme ni rancune, donne à voir les états du corps pris dans la guerre.

Les 6 et 7 novembre 2014
À 20h45
Lieu : Tivoli 2 avenue Franklin-Roosevelt 45200 Montargis
www.kimaimemesuive.fr

Un p’tit jardin sus l’ventre - Conte de tranchées

Organisé par le Conseil général de Saône-et-Loire/Archives départementales. Spectacle écrit et mis en scène par Jean-François Maurier et interprété par Gilles Berry, comédien.  « Un p’tit jardin sus l’ventre », c’est ainsi que les soldats désignaient leur future tombe. Pour écrire les histoires qui composent le spectacle, Jean-François Maurier s’est inspiré de travaux d’historiens, d’œuvres littéraires, de lettres, d’articles de journaux, de rapports militaires… Il a ensuite créé le personnage de Dédé qui raconte ces histoires en endossant les personnalités des différents protagonistes du récit. Sont ainsi évoqués les assauts de la Somme, les hivers, la boue, les bombardements, Verdun bien sûr, les problèmes de ravitaillement, la justice militaire et les rapports avec l’arrière. La langue utilisée est directe et imagée, elle met en avant l’humour rageur et dénonciateur présent dans bien des courriers ou carnets, un humour à la hauteur de l’absurdité de ce qui devait être « la der des ders ».

Le 7 novembre 2014
À 20h
Lieu : Salle des conférences à la Médiathèque 71000 Mâcon
www.archives71.fr

Ils partaient la fleur au fusil...

Spectacle crée par René Jet, réalisateur et metteur en scène. En partenariat avec l'association Lumière d'Ombres. À partir de textes rédigés par les Poilus ou de grands écrivains, cette représentation scénique est une évocation de la vie des gens simples de nos villages plongés dans le cahot d'un conflit qui n'en finit pas… Quatre années cruelles où se côtoient bêtises, atrocités, mais aussi entraides et vaillants soldats… Deux Poilus : un de Bédée auteur d'une inoubliable épopée, un autre d'Iffendic dont l'étrange aventure ne fut dévoilée que sur son lit de mort… Au total, plus d' une quarantaine de comédiens de la Communauté de Montfort fera vivre 14-18 ; parmi eux douze jeunes qui apportent fraîcheur et espoir en l'avenir…

Du 7 au 9 novembre 2014
Les 7 et 8 à 20h et le 9 à 16h
Lieu : Salle du Confluent 35160 Montfort-sur-Meu
www.iffendic.fr

Chaos 14

Spectacle crée par la Compagnie EutectiC. Manifestation nomade et théâtrale, Chaos 14 invite le public à s'interroger sur l'homme et la société pendant les événements de 1914-1918. Le collectif EutectiC parie sur l'acte artistique et convoque l'art, le théâtre, la poésie, pour raviver la mémoire. Après un parcours déambulatoire où les statues des monuments fatiguées d'être muettes, prennent vie pour nous souffler des poèmes de l'époque, huit comédiens donnent à entendre des auteurs contemporains qui traitent des conflits dans le monde depuis 1914 à aujourd'hui. Des textes qui parlent d'amour, de guerre, de promesses, de mort, de la tentative de rester humain dans un contexte inhumain. Un voyage salutaire dans la littérature, la mémoire tout autant que dans le cœur des hommes pour résister encore et toujours à la barbarie.

Le 9 novembre 2014
Lieu : Salle des fêtes 08170 Haybes
www.eutectic-reims.fr
www.haybes.fr

Chansons pour une ville en guerre 1914-1918

Spectacle crée par la Compagnie Ellébore qui a rassemblé pour ce spectacle une quinzaine de chansons trouvées sur les cahiers des soldats du front ou chantées dans les cabarets après avoir passé la censure. Elles dressent le tableau sensible et troublant d’une ville de l’arrière pendant la Grande Guerre. Le front est loin, mais la guerre est partout présente.

Le 9 novembre 2014
À 15h
Lieu : Stella Ciné 49150 Baugé
www.ellebore.org

Festival

Le 13e festival du film de Compiègne

Dans le cadre du Centenaire, le festival présente, en partenariat avec la Cinémathèque Française, les Archives Françaises du Film du CNC, l’ECPAD, et diverses institutions patrimoniales, une sélection de films réalisés pendant et après le conflit. Trois ciné-concerts correspondant à des commandes de créations musicales - J’accuse (1919) d’Abel Gance, accompagnement musical de Karol Beffa ; Vendémiaire (1918) de Louis Feuillade, accompagnement musical de Pierre Mancinelli ; En dirigeable sur les champs de bataille (1919) documentaire restauré par le CNC, accompagnement musical de Martin Wheeler - se tiendront au Théâtre Impérial de Compiègne. Au programme de cette 13e édition : des films rares ou célèbres présentés par des spécialistes du cinéma et de l’histoire ; une sélection de courts métrages ; des rencontres ciné-histoire, moments d’échanges privilégiés entre cinéphiles, réalisateurs et historiens pour approfondir plusieurs sujets importants liés à la Grande Guerre ; une exposition (du 4 octobre au 16 novembre) « Le Cinéma s'affiche pendant la Grande Guerre » qui donnera un bel aperçu de la richesse de la production cinématographique de 1913 à 1919 ;  et des ciné-concerts exceptionnels au Théâtre Impérial de Compiègne. Toutes les séances seront animées par Laurent Véray, historien du cinéma et conseiller artistique du festival du film de Compiègne.

Du 3 au 11 novembre 2014
Lieu : 60200 Compiègne
festivaldufilm.compiegne.fr

Concert

Guerre et Paix 2

2014 est l'année du centenaire de la Première Guerre mondiale. De Georges Aperghis à Olga Neuwirth ou Michael Nyman, le travail de mémoire des compositeurs d'aujourd'hui rencontre le témoignage de ceux d'hier, comme Debussy ou Stravinski. Le cycle rassemble onze événements : concert : « Body of Songs » le 9 novembre, concert : « Maudite soit la guerre » de l'Ensemble 2e2m le 10 novembre, concert de Jean-François Heisser le 11 novembre, concert : « L'Histoire du soldat » d'Igor Stravinski - Georges Aperghis le 12 novembre, « Concert poilu sur instruments d'infortune » le 14 novembre, atelier : classic lab « La guerre dans la musique » le 15 novembre, conférence : « Composer pendant la Grande Guerre » le 15 novembre, concert : « War Work » (création) Michael Nyman Band - Hilary Summers le 15 novembre, « Le Concerto pour piano en sol Majeur de Maurice Ravel » le 16 novembre, concert de l'Orchestre de chambre de Paris Thomas Zehetmair - Benjamin Grosveno le 16 novembre et le concert : Le Chant du cavalier bleu (création) le 17 novembre.

Du 9 au 17 novembre 2014
Lieu : Cité de la Musique 221, avenue Jean Jaurès 75019 Paris
www.citedelamusique.fr

1918, l'homme qui titubait dans la guerre

Pour commémorer les victimes de la Première Guerre mondiale, le Chœur d'enfants Capriccio de Nevers propose l'interprétation de l'oratorio d'Isabelle Aboulker 1918, l'homme qui titubait dans la guerre pour son projet « Musique et mémoire » placé sous haut-patronage de l'UNESCO. Le Chœur est composé de voix d'enfants issus de peuples victimes ou vainqueurs de ce conflit, de deux solistes et d'un récitant. L'oratorio illustre la souffrance et les réflexions d'un soldat imaginaire, lors des derniers combats qui ont eu lieu le jour même de l'armistice du 11 novembre 1918. Le livret d’Arielle Augry est conçu à partir de textes d'écrivains illustres, tels Guillaume Apollinaire, Blaise Cendrars, Henri Barbusse, Jean Cocteau, Louis-Ferdinand Céline ou Romain Rolland. Pour les prestations des 9 et 11 novembre 2014 (le 11 novembre au Palais de l'UNESCO à Paris), deux chœurs européens se joindront au chœur Capriccio de Nevers : les chœurs d'enfants de Wolfratshauser (Allemagne) et de Birmingham (Angleterre).

Le 9 novembre 2014
Lieu : Maison de la Culture, Scène Nationale de Nevers 58000
choeurcapriccio.blogspot.fr

Ciné-concert

J'accuse d'Abel Gance (1919)

La version restaurée du film J’accuse d’Abel Gance, film exalté et vengeur, plaidoyer contre la violence et la guerre, sera présentée en avant-première mondiale à la Salle Pleyel, lors d’un ciné-concert exceptionnel. Ce chef-d'œuvre du film muet sera mis en valeur par une création musicale symphonique et électronique inédite commandée par la ZDF/ARTE à Philippe Schoeller et interprétée par l’Orchestre Philharmonique de Radio France, sous la direction de Frank Strobel. Le film a été restauré par Lobster Films à Paris et le Eye Film Institute d’Amsterdam en 2007. Cette année du centenaire de la Première Guerre mondiale constitue ainsi une belle opportunité pour faire découvrir l’œuvre d’Abel Gance, sept années après sa restauration et apporte tout son sens à la diffusion de cette nouvelle version. Le projet a été choisi comme événement culturel majeur pour introduire la séquence du 11 novembre, point d’orgue de cette année d’ouverture du cycle commémoratif du Centenaire. Le format « ciné-concert », qui allie création musicale et cinéma muet, a permis d’associer de nombreux acteurs, désireux de contribuer à une belle aventure culturelle, et renforce le caractère exceptionnel de la soirée, qui sera diffusée sur ARTE et sur France Musique.

Le 8 novembre 2014
(Diffusion sur ARTE mardi 11 novembre 2014 à 23h45 et sur France musique dans les lundis de la contemporaine à une date ultérieure)
Lieu : Salle Pleyel 252, rue du faubourg Saint-Honoré 75008 Paris
www.sallepleyel.fr

Cycle cinéma

Pathé autour de la Grande Guerre

À l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, de nombreux films, réalisés pendant la première moitié du XXe siècle, ont fait l'objet d'une restauration. La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé en propose une sélection dans le cadre d'un cycle consacré à la Grande Guerre. Les projections ont lieu au nouveau siège de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé à Paris.

Du 5 au 25 novembre 2014
Lieu : Fondation Jérôme Seydoux-Pathé à Paris, 73 avenue des Gobelins, salle Charles Pathé 75013 Paris
fondation-jeromeseydoux-pathe.com

Lettres d'un temps de guerre

La Bibliothèque Publique d'Information du Centre Pompidou s’associe à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine et présente une programmation de films documentaires axés sur les correspondances de guerre. On a estimé que plus de 1000 lettres par combattant ont été écrites : une lettre par jour en moyenne pendant les quatre années de guerre. Ces traces écrites ont une valeur documentaire, elles sont le témoignage au jour le jour des événements, livrant des impressions brutes et immédiates, rares et précieuses pour l’historien. Les cinéastes s’en sont emparés, s’en servant comme matériau sensible pour décrire cette guerre effroyable. Au-delà de la Grande Guerre, la programmation s’étendra à d’autres guerres, telle que la Seconde Guerre mondiale mais aussi la guerre d’Algérie, la guerre du Liban, l’Irak ou encore les guérillas sud-américaines. Le corpus original d’une vingtaine de films (dont Premier Noël dans les tranchées de Michael Gaumnitz ; La cicatrice de Laurent Veray ; Les poilus d’ailleurs de Mehdi Lalloui ; J’accuse d’Abel Gance), donnera lieu à une programmation qui s’inscrira dans le Mois du film documentaire, durant trois semaines, proposant des séances accompagnées d’exposés d’historiens, de lectures de lettres, de discussions avec des réalisateurs … et au sein de la bibliothèque de sélections d’ouvrages ou outils multimédias (livres, bandes dessinées, jeux vidéos, webdocumentaires…).

Du 7 au 27 novembre 2014
Lieu : Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou 75004 Paris
www.bpi.fr

Assises

31es Assises de la traduction littéraire d'Arles : « Traduire la guerre »

Organisées par ATLAS (Association pour la promotion de la traduction littéraire). Traduire la guerre, comme nous aimerions qu’elle se traduise en paix ! La littérature abonde en histoires de guerre : L’Iliade, Guerre et Paix, Catch 22, À l’Ouest rien de nouveau, Le Sergent dans la neige, etc. Ces livres, il a fallu, il faut encore les traduire, et il ne s’agit pas simplement de connaître la différence entre un kriss, un nunchaku et un crapouillot, entre une détente et une gâchette, il faut aussi savoir pourquoi et comment ces livres sont traduits. Ces trois jours d’Assises seront l’occasion d’une réflexion sur la guerre et les langues : comment les réfugiés parlent-ils de la guerre qu’ils ont fuie dans un pays dont ils ne parlent pas la langue ; les Rwandais racontent-ils le génocide en français ? comment ce français s’est-il transformé en passant dans d’autres pays ; quelles visions de la guerre trouve-t-on dans L’Iliade d’Homère, L’Art de la guerre de Sun Tzu et Considérations actuelles sur la guerre et sur la mort de Freud ; quelle est la place de la guerre dans la littérature pour enfants ? Au programme, conférences, tables rondes, débats et lectures, ateliers...

Du 7 au 9 novembre 2014
Lieu : 13200 Arles (plusieurs lieux)
www.atlas-citl.org