La sélection du Centenaire - du 28 juillet au 3 août 2014

La sélection du Centenaire - du 28 juillet au 3 août 2014

Empire Soldiers sur scène.
© Vincent Bonnevialle
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)
Le label Centenaire

Chaque semaine, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Temps fort du Centenaire

1er - 3 août - Mobilisation et entrée en guerre

Désireux de commémorer par une rencontre bilatérale la date du 3 août 1914, jour de la déclaration de guerre de l’Allemagne à la France, les chefs d’Etat français et allemand ont choisi le site du Hartmannswillerkopf (Haut-Rhin) pour rendre hommage à la mémoire des combattants français et allemands de la Première Guerre mondiale et célébrer l’amitié franco-allemande.

Du 1er au 3 août 2014
Lieu : Hartmannswillerkopf, Vieil Armand (68700)
centenaire.org

Cérémonie

31 juillet 1914, la mort de Jean Jaurès

La mairie de Paris rend hommage à Jean Jaurès sur les lieux même de son assassinat, au café du Croissant, le jeudi 31 juillet prochain à 10h00. La lecture du poème de Victor Hugo « Liberté, égalité, fraternité », déclamé lors de l’entrée au Panthéon de Jaurès en 1924, précédera un dépôt de gerbe du Premier adjoint à la Maire de Paris au pied de la plaque rappelant l’événement.

Le 31 juillet 2014 à 10h
Lieu : Café du Croissant (146 rue Montmartre, Paris 2e)
www.paris.fr

Exposition

14 – Menschen – Krieg

À l'instar de son exposition permanente, le Musée de la Bundeswehr ne cherche pas à retracer le conflit comme une histoire-bataille, mais préfère se pencher sur les thématiques avec un regard et une muséographie moderne. De ce fait, les stances et vitrines consacrées pour quelques mois à la guerre n'essaient pas de traiter de tous les théâtres d'opération, mais davantage de se concentrer sur la paix fragile précédant le conflit, les Balkans, le front arrière et l'enfer de la guerre des machines à l'Ouest. Ce discours non-traditionnel se traduit dans le choix des collections exposées, évitant le surplus d'uniformes, de médailles ou d'armes pour favoriser l'insolite et le symbolique.

Du 31 juillet au 30 mars 2015
Du jeudi au mardi de 10h à 18h, le lundi de 10h à 21h. Fermé le mercredi
Lieu : Militärhistorisches Museum der Bundeswehr (Olbrichtplatz, 01099 Dresden, Allemagne)
www.mhmbw.de

Merci ! 100 photos pour un Centenaire

Exposition conçue et réalisée par Jean-Claude Narcy, journaliste, Président du Comité des mécènes de la Mission du Centenaire, avec le concours de l’historien Jean-Pierre Verney, organisée par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale en co-production avec la Ville de Paris, l’ECPAD, JCDecaux, et la Parisienne de photographie. Les documents présentés offrent un regard transverse sur le premier conflit mondial : les personnalités marquantes de la Grande Guerre, les nations étrangères engagées aux cotés de la France, des scènes de la vie quotidienne à l’arrière, soulignant la mobilisation totale du pays pour l’effort de guerre et la participation de Paris et des Parisiens dans le conflit, des vues insolites…

Du 1er août au 30 septembre 2014
Tous les jours, 24h/24
Lieu : Champs-Elysées (Paris 8e)
centenaire.org

Brouillon Kub : les artistes cubistes et la caricature

Exposition réalisée par le LaM avec les Musées de Belfort. Commissariat : Nicolas Surlapierre, directeur des Musées de Belfort et Jeanne Bathilde Lacourt, conservatrice en charge de l'art moderne au LaM. À l’aube de la Première Guerre mondiale, cubisme, futurisme et autres « ismes » riment avec « fumisme » et sont suspectés de saper la tradition picturale de la France. Le débat fait rage jusqu’à l’Assemblée nationale, où l’on accuse les cubistes de n’être que des « malfaiteurs qui se comportent dans le monde des arts comme les apaches dans la vie ordinaire. » C’est à travers le viseur de la « petite presse » et des « journaux amusants » que le LaM et les Musées de la Ville de Belfort proposent de voir les peintres cubistes et, plus généralement, ceux qui relèvent de « l’avant-garde ». Un terme militaire qui est bientôt compris dans son sens littéral : un détachement de l’ennemi, une mission de  reconnaissance dans un territoire qu’il s’apprête à envahir. Les premières contre-attaques sont de bonne guerre, répétant des plaisanteries sur la vie de bohème des artistes. Le ton et les supports changent après la déclaration de guerre. On ne rit plus : le Kubisme s’écrit désormais avec un K, et il est la cible à abattre.

Jusqu'au 21 septembre 2014
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h
Lieu : LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut (1 allée du Musée, 59650 Villeneuve d'Ascq)
www.musenor.com 
www.musee-lam.fr

Été 1914. Les derniers jours de l’ancien monde

Exposition organisée par la Bibliothèque nationale de France.
Cette exposition retrace les quelques jours qui précédent la déclaration de la guerre, du 23 juillet au 4 août 1914. Le parcours de l’exposition s’organise autour de la chronologie resserrée des évènements et l’enchaînement des décisions diplomatiques, politiques et militaires qui aboutissent à la conflagration générale. Les répercussions de la crise à l’échelle des individus (célèbres ou anonymes) sont également évoquées, tandis que des séquences thématiques viennent rythmer et approfondir la chronologie.

Jusqu'au 3 août 2014
Du mardi au samedi de 10h à 19h et dimanche de 13h à 19h

Lieu : Bibliothèque nationale de France (Quai François-Mauriac, Paris 6e)
www.bnf.fr

40 000 monuments pour 1 350 000 morts de 14-18, Les Rencontres de la photographie d'Arles

La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Rencontres de la photographie d’Arles, et l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion, (CNRS et Université de Lille 3), avec le soutien de la Fondation d’entreprise CARAC, ont organisé un recensement photographique participatif de tous les monuments aux morts français, sous le parrainage du photographe Raymond Depardon. Ce recensement fait l’objet d’une exposition présentée lors des Rencontres de la photographie d’Arles et intitulée 40 000 monuments pour 1 350 000 morts de 14-18.

Jusqu'au 31 août 2014
Lieu : Arles (13), Chapelle des Frères Prêcheurs

www.rencontres-arles.com

Spectacle vivant

2 août 1914, Le Lavoir par la Cie Théâtre et Toiles

Jaurès vient d’être assassiné. La guerre et la mobilisation générale s’annoncent. Brigitte Damiens met en scène, autour d’un lavoir, les éclats de vie de onze lavandières à l’aube de la Grande Guerre. Le spectacle, rythmé par une partition sur instruments de percussion et par des chants, fait résonner ces histoires simples dans le contexte de la catastrophe imminente.

Le 2 août 2014, à 21h30
Lieu : Festival des Nuits de la Mayenne 2014, Manoir du Plessis-Guilleux (53960 Bonchamp-lès-Laval)

www.theatre-et-toiles.fr
www.nuitsdelamayenne.com

Le violoncelle de guerre, Maurice Maréchal et le Poilu par Tandem Concerts

« Le Poilu » est le nom que Maurice Maréchal donna à son violoncelle fabriqué en juin 1915. Deux de ses compagnons de régiment, menuisiers dans le civil, le conçurent à partir de bois de caisse de munitions allemandes et de morceaux de porte en chêne. Emmanuelle Bertrand, elle-même violoncelliste, invite dans ce spectacle musical original, à entendre à nouveau la voix de cet instrument hors norme que Maurice Maréchal considérait comme aussi précieux qu'un Stradivarius. À ses côtés se trouvent Christophe Malavoy ou Didier Sandre qui prêtent alternativement leur voix à la lecture d'extraits des Carnets de guerre du célèbre violoncelliste.

Le 3 août 2014, à 21h
Lieu : Festival de musique d'Hardelot (Hôtel du Parc, 62000 Hardelot)
www.facebook.com/LeVioloncelledeGuerre
www.festival-hardelot.fr

Spectacle son et lumière

Bridiers 1900-1925, du rouge garance au rouge sang

Cette fresque historique organisée par l'Association pour la Mise en Valeur du Patrimoine de Bridiers réunit plus de 500 bénévoles et professionnels dont 350 acteurs, plus de 600 costumes, des décors et des accessoires réalisés par les bénévoles, une cavalerie professionnelle, des attelages et divers animaux, des effets sons et lumières, de la pyrotechnie, pour un spectacle son et lumière de grande ampleur sur un site historique de plus de 5 hectares.

Du 1er au 4 août 2014 à 22h
Lieu : Chateau de Bridiers (23300 La Souterraine)
www.fresque.bridiers.fr

Concert

Commémoration du Centenaire dans le cadre du Festival interceltique de Lorient

2014 célèbre le centenaire de la Grande Guerre qui a marqué l’Europe, la France et, bien-sûr, la Bretagne et les bretons. Cette dramatique tranche d’histoire commune avec différentes nations celtes, est soulignée par de nombreuses actions symboliques qui s’intègrent dans le programme du Festival pour le souvenir et la mémoire. La Grande Parade du 3 août, date qui marque le début de la guerre cent ans plus tôt, se met aux couleurs du Centenaire avec des uniformes de poilus, des véhicules d’époques et la présence de pipes bands originaires des pays qui ont participé au conflit. De plus, les Nuits Interceltiques, autre évènement majeur du Festival, intègrent non seulement des costumes d’époque, des airs musicaux significatifs de la Grande Guerre mais également des images et archives historiques provenant de l’artiste Mathurin Méheut (prêts du Musée de Lamballe) qui participa à la Grande Guerre et qui rapporta de nombreux témoignages émouvants.

Du 1er au 10 août 2014
Lieu : Lorient (56100)
www.festival-interceltique.com

Empire Soldiers de Brain Damage meets Vibronics

À la suite de la sortie de leur album Empire Soldiers en 2013, la tournée du groupe Brain Damage meets Vibronics permet d’évoquer à travers le monde les destins oubliés de combattants venus des Indes en des Caraïbes comme Madu Messenger et M. Parvez. En effet, lors du conflit, des troupes furent recrutées dans les colonies françaises et britanniques. Des centaines de milliers d’hommes furent alors répartis sur le front. Le projet propose d’évoquer la mémoire de ces hommes qui ont combattu souvent à des milliers de kilomètres de leurs terres natales. Le spectacle est le fruit d’une rencontre franco-anglaise, dans le but de mettre en musique et de diffuser le travail de 4 poètes vocalistes de renom.

Le 2 août 2014
Lieu : Reggae Geel festival (Belgique)
www.brain-damage.fr

Conférence

L’entrée en guerre

Conférence par Jean-Jacques Becker, Emérite Paris Ouest Nanterre – La Défense, Président d’honneur du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre. Le 1er août 1914, vers 16h à quelques minutes d’intervalle, la France et l’Allemagne décrétaient la mobilisation générale. Le 3 août 1914 à 18h, l’Allemagne déclarait la guerre à la France. Ce qu’on allait appeler très vite la Grande Guerre avait commencé. Comment en est-on arrivé là ?

Le 3 août 2014 à 18h
Lieu : Historial de la Grande Guerre, Château de Péronne (Place André Audinot, 80201 Péronne)
www.historial.org