La sélection du Centenaire - du 27 octobre au 2 novembre 2014

La sélection du Centenaire - du 27 octobre au 2 novembre 2014

Ceux de 14.
© Jean-Claude Roca/Native/France 3
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le label CentenaireChaque semaine, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Exposition

La mémoire traversée. Paysages et visages de la Grande Guerre

Éléphant Paname présente une exposition sur le thème de la mémoire qui questionne ses visiteurs sur les multiples résonances de ce moment clé de l’histoire que fut la grande guerre. Composant avec les vestiges, les images et les paysages de ce conflit, 26 photographes contemporains confrontent leur approche du champ de bataille avec le souvenir qu’ont pu en avoir les derniers témoins aujourd’hui disparus. Fidèle à sa vocation de proposer un regard décalé et original sur des thèmes très variés, Éléphant Paname convoque des créateurs contemporains dont les œuvres constituent un discours visuel aussi novateur que personnel et contrastent avec le contenu des célébrations du Centenaire. L’exposition s’articule sur les trois niveaux de l’hôtel particulier qui inspirent trois étapes d’un parcours à travers les visions différentes, souvent antinomiques, des photographes partis sur les pas des combattants. Elle met en lumière les ravages du temps, questionne notre propre perception du paysage, y compris ce que nous imaginions immuable.

Du 31 octobre 2014 au 18 janvier 2015
Lieu : Éléphant Paname 10, rue Volney 75002 Paris
www.elephantpaname.com

La musique au fusil

Exposition présentée dans le cadre du réseau « Guerre et Paix » fédéré par l'association des Conservateurs des Musées du Nord-pas-de-Calais. Lors de la Grande Guerre, l’une des activités principales des soldats, entre les combats, fut le chant, la danse et la musique instrumentale. Dans la boue des tranchées, dans des baraquements de fortune en seconde ligne, dans les camps de prisonniers, ces hommes rivalisaient d’imagination pour sortir de l’horreur de leur quotidien, du bruit de la guerre. Claude Ribouillault, musicien, collectionneur d’instruments de facture populaire, nous entraîne à la rencontre de ces hommes et de cette musique vécue comme un antidote. Ici, l’instrument n’est ni arme ni meurtrier mais musique tout simplement.

Du 31 octobre 2014 au 31 janvier 2015
Lieu : Musée des Augustins d’Hazebrouck, Ancien Couvent des Augustins, Place Georges Degroote 59190 Hazebrouck
www.musenor.com

1914/1918, la vie quotidienne, du village d'Ile-de-France aux zones de conflit

À l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, la mairie de Châtenay-Malabry propose une exposition d'archives, en l'honneur des soldats dont les descendants châtenaisiens ont aimablement mis leurs archives familiales à la disposition de la commune. Documents administratifs, textes historiques, matériel militaire, photographies de guerre, objets sculptés, art visuel, partitions de musique et bien d'autres pièces sont exhibées.

Jusqu'au 31 octobre 2014 (du 10 septembre au 31 octobre 2014)
Lieu : Hall de l'Hôtel de ville 92000 Châtenay-Malabry
archives.chatenay-malabry.fr

1914-1918 Côte d'Or, un territoire en guerre

Les Jardins du département accueillent 22 photographies grand format, issues de collections publiques et privées, qui présentent la Côte d'Or entre 1914 et 1918. Elles révèlent notamment le lien entre les Poilus et l'arrière. Chaque panneau est accompagné d'un texte explicatif et d'un QR code, qui renvoie vers des contenus complémentaires disponibles sur le site du Conseil Général.

Jusqu'au 11 novembre 2014 (du 8 septembre au 11 novembre 2014)
Entrée libre de 8h à 17h (du lundi au vendredi)
Lieu : Conseil Général de la Côte-d'Or 53 bis, rue de la Préfecture 21000 Dijon
www.cotedor.fr

Abel Pann Œuvres de guerre (1915-1917)

Présentée à l’occasion du centenaire du premier conflit mondial, l’exposition réunit 60 estampes réalisées par Abel Pann de 1915 à 1917. Ces œuvres-manifestes, dont le Mahj conserve une importante collection, évoquent les exactions de l’armée allemande sur le front occidental, mais aussi la dramatique situation des juifs sur le front oriental. Célébré dans le monde juif pour ses peintures sur les thèmes bibliques, Abel Pann (Kreslawka, 1883 –Jérusalem, 1963) est l’auteur d’une œuvre peu connue, aussi multiple par ses supports (peintures, dessins, estampes) que par ses sujets (héros et scènes bibliques, judaïsme d’Europe orientale, scènes de Palestine, société française) ou que par ses tonalités (romantique, lyrique, caricaturale). De 1914 à 1917, Abel Pann réalise des affiches populaires, destinées à éveiller le sentiment patriotique et à renforcer le moral des Français. Il s’inquiète aussi de la situation de ses coreligionnaires sur le front oriental. Dès juillet 1914, les juifs subissent des exactions de la part de l’armée tsariste et de la population polonaise. Abel Pann dénonce ces persécutions par une impressionnante suite de dessins, La Cruche de larmes, exécutés entre décembre 1915 et la fin de 1916. Ceux-ci s’inscrivent dans une vaste entreprise de documentation artistique de l’histoire juive. Mais l’ambassadeur russe à Paris intervient pour en empêcher la publication. En 1917, certain que les juifs de la diaspora seront toujours perdants, Abel Pann part pour les États-Unis. Il s’établit en Palestine à partir de 1920, enseigne à l’école Bezalel et entame la création d’une œuvre sur la Bible. Dans le cadre de l'exposition, une journée d'étude sera organisée le vendredi 14 novembre 2014 sur le thème : Une guerre fratricide ? Juifs allemands et français dans la Grande Guerre.

Jusqu'au 30 novembre 2014 (du 29 avril au 30 novembre 2014)
Entrée libre
Lieu : Musée d'art et d'histoire du Judaïsme 71, rue du Temple 75003 Paris
www.mahj.org/

Les députés et la Grande Guerre

Cette exposition présente la place et le rôle tenus par la Chambre des députés de la XIe législature de la Troisième République (1914-1919), à travers de nombreux documents issus des archives et du fonds de la bibliothèque de l’Assemblée nationale. Elle explique comment, malgré les exigences de la conduite militaire de la guerre, la nécessité de l’unité de décision et du secret, le Parlement est resté un lieu de débat, de travail législatif et de contrôle du Gouvernement. L’exposition montre que les députés sous les drapeaux – près d’un tiers d’entre eux – ont été confrontés pendant la guerre à un choix : rester sous l’uniforme, revenir à la Chambre ou concilier les devoirs politique et militaire. La mémoire des députés tués au cours de leur mandat est honorée dans la salle des Quatre-Colonnes. Un hommage particulier est rendu à Jean Jaurès, réélu député en avril et assassiné le 31 juillet 1914, avant même l’éclatement du conflit, alors que, face au péril imminent, il garde l’espoir que la paix prévaudra. Présentée tout au long du parcours de visite du Palais-Bourbon et enrichie sur le site internet de l’Assemblée, cette exposition est ouverte aux visiteurs de l’Assemblée nationale.

Jusqu'au 31 décembre 2014 (du 24 juin au 31 décembre 2014)
Lieu : Assemblée Nationale 126 rue de l'université 75007 Paris
www2.assemblee-nationale.fr

Les Jeux de l'oie de la Grande Guerre

Quelle surprise de découvrir que le jeu du « Jusqu’au bout, nouveau de la guerre de 1914 » indique en son centre la victoire de la Triple Entente (France, Russie et Grande-Bretagne) alors que ce jeu est édité en 1914 au tout début du conflit. La présence des drapeaux et armoiries des pays en guerre révèle une vision patriotique. L’image des tranchées et la diabolisation de l’Allemagne par la présence du casque à pointe sont une représentation critique de cet affrontement qui s’éternise. Enfin, malgré l’horreur, des dessinateurs tels que Gus Bofa et Guy Arnoux, anciens soldats, évoquent cette guerre avec humour pour appréhender le quotidien du front. On trouve aussi d’autres approches : pédagogique, sociale, militariste… Ces jeux, comme le « jeu de l’oie renouvelé des Boches » et le « jeu du soldat Français », qui traitent de l’horreur des tranchées, de la mobilisation des soldats, de l’évolution technologique de l’armement et de la mondialisation de ce conflit permettent au visiteur d’avoir un nouveau regard sur la réalité de cette guerre. Estampes, plateaux de jeux, pions et boîtes de jeux sont exposés de manière chronologique pour mieux comprendre l’évolution de ce conflit et sont accompagnés d’archives de la Ville.

Jusqu'au 4 janvier 2015 (du 18 octobre 2014 au 4 janvier 2015)
Entrée gratuite. Du mercredi au dimanche, de 14h à 18h
Lieu : Palais du roi de Rome 78120 Rambouillet
www.rambouillet.fr

Spectacle

Léger au front

Au fil du spectacle, l'acteur-lecteur sur scène se transforme, sous les doigts du sculpteur, en une statue de boue vivante, tandis qu’un musicien accompagne de sa musique. La métamorphose s'opère ainsi sous les yeux du spectateur. L’alliance du théâtre, de la sculpture et de la musique fait revivre par la parole de manière originale et émouvante des extraits de cette correspondance épistolaire entre Léger et Poughon qui eut lieu en 1914, alors que le peintre était dans les tranchées.

jeudi 30 octobre à 20h
Landesmuseum de Bonn, Allemagne
http://www.landesmuseum-bonn.lvr.de

Colloque

Les mises en guerre de l’État. 1914-1918 en perspective

Cent ans après le début de la Grande Guerre, l’association CRID 14-18 souhaite s’interroger sur la manière dont les sociétés européennes sont saisies par la guerre en 1914-1918 et interroger sous un angle neuf le rôle de l'Etat. Une cinquantaine de chercheurs du monde entier viendront discuter, en particulier, de ces mises en guerre dans les champs de l’armée, de l’éducation, de la santé de l’économie ainsi que de la redistribution des pouvoirs entre échelle nationale et échelle locale. Les conférences auront lieu à l’auditorium du Conservatoire, à Laon, le 31 octobre 2014, et à l’Hôtel de Ville de Craonne le 1er novembre 2014 et sont ouvertes au public. Ces deux journées seront précédées, le 30 octobre, d’une séance inaugurale à l’Institut historique allemand à Paris.

Du 30 octobre au 1er novembre 2014
Le 30 octobre 2014 de 13h45 à 18h, le 31 octobre 2014 de 9h à 16h45 et le 1er novembre 2014 de 9h à 16h. Ouvert à un public large sans inscription préalable et dans la limite des places disponibles
Lieux : Institut historique allemand, 8, rue du Parc Royal, 75008 Paris / 1, rue René Bondelle 02000 Laon / Salle des Fêtes de l'Hôtel de Ville de Craonne 02160, de 9 h à 16 h
blog.misesenguerre14-18.fr

Télévision

Ceux de 14

Série en six épisodes adaptée de l'œuvre de Maurice Genevoix, réalisée par Olivier Schatzky, produite par Jean-Luc Michaux/Native Production et France 3 (France Télévisions) et diffusée dans le cadre du programme de la chaîne consacré à la Première Guerre mondiale. En 1914, Maurice Genevoix est un jeune normalien, beau, séduisant, brillant. La mobilisation le jette soudain, avec toute sa génération, dans « un monde prodigieux », celui de la guerre. Ballotté dans cette terrible tempête de l’histoire, au bout d’un parcours tumultueux, souvent cocasse et toujours émouvant, cloué enfin avec ses hommes au pied du piton des Éparges, il sentira, après l’exaltation des débuts, et la fraternité des combats, se lever le sentiment amer de l’absurdité du conflit. Ceux de 14 est une « Band of Brothers » sympathique, braillarde, indisciplinée, parfois frondeuse, râleuse, souvent drôle, mais toujours héroïque.

Les mardi 28 octobre et 4 novembre 2014
À 20 h 45 sur France 3
www.france3.fr