La sélection du Centenaire - du 14 au 20 juillet 2014

La sélection du Centenaire - du 14 au 20 juillet 2014

I AM de Lemi Ponifasio au Festival d'Avignon 2014.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)
Le label Centenaire

Chaque semaine, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Temps fort du Centenaire

13 - 14 juillet : Lancement international du Centenaire

La fête nationale du 14 juillet 2014 se met aux couleurs du centenaire de la Première Guerre mondiale et rassemble les représentants et les citoyens de 80 anciens pays belligérants de la Grande Guerre. Pour la première fois, l’ensemble des nations ayant participé au premier conflit mondial en Europe se réunissent pour une manifestation commémorative exceptionnelle. Ce sont ainsi près de 200 militaires et 250 jeunes gens venus du monde entier qui seront présents lors du défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées. A la suite d’une semaine de rencontres et de visites, les jeunes âgés de 18 à 25 ans, participent au tableau de clôture du défilé, chorégraphié par José Montalvo, artiste permanent du théâtre national de Chaillot. Autour de la fête nationale, une série d’évènements rythment les commémorations : un meeting aérien et un colloque organisés par les Aéroports de Paris pour les 100 ans du Bourget retracent l’histoire de l’aviation depuis 1914, la reconstitution d’un bivouac de « Poilus » aux Tuileries fait renaître le quotidien des soldats des tranchées, un concert « guerre et paix » pour la seconde édition du Concert de Paris réunit les plus grands artistes lyriques internationaux et enfin le feu d’artifice du 14 juillet est conçu par le Groupe F comme un spectacle-hommage aux victimes de la « Der des Der ».

Le 13 et 14 juillet 2014
Lieu : Paris

Expositions

Armand, Wilhelm et les autres - Une guerre partagée, de la Touraine au nord du lac de Constance

La Maison du Souvenir de Maillé, les Archives départementales d’Indre-et-Loire et le service Culturel de l’arrondissement du nord du Lac de Constance (Allemagne) s’associent pour évoquer les destins de six soldats, trois Français et trois Allemands, plongés dans la tourmente de la guerre 1914-1918. Présentée simultanément en France et en Allemagne, cette exposition s’intéresse plus particulièrement aux lettres et billets rédigés par ces hommes à destination de leurs proches. À travers ces courriers, ce sont les préoccupations quotidiennes des poilus et des « vert-de-gris » que les initiateurs de ce projet ont souhaité mettre en lumière.

Du 10 juillet au 31 décembre 2014
Du mercredi au samedi de 10h30 à 13h00 et de 14h00 à 18h00 - dimanche et lundi de 14h00 à 18h0
Lieu : Maison du souvenir de Maillé (1 Rue de la Paix, 37800 Maillé)
www.maisondusouvenir.fr

Autre lieu : Kressbronn (Allemagne) à partir du 6 juillet

Marseille dans l'effort de guerre 1914-1918

L’exposition présentée par la CCIMP au Palais de la Bourse rappelle comment l’assemblée consulaire et les entreprises locales se sont associées à l’effort de guerre. Dans une scénographie originale de Stéphan Muntaner, sont évoquées les « travaux de guerre » de la Chambre de Commerce (émissions de monnaies divisionnaires, répartitions de blés et charbons nationaux, aide à la souscription d’emprunts) mais aussi le formidable travail accompli par les industriels locaux, ceux que l’on appela les « organisateurs de la Victoire » et leurs personnels. En accompagnement, dans la Galerie du Musée de la Marine, la CCI Marseille-Provence, qui conserve l’une des plus belles collections de publicités anciennes d’Europe, présente une sélection des affiches destinées à la promotion des emprunts nationaux, de 1915 à 1920. Sur ces lithographies aux slogans lancinants (« Souscrivez... », « On souscrit... »), se découvrent des signatures d’artistes appréciés, tels Poulbot, Bouisset, Dellepiane parmi d’autres, aux styles originaux et aux représentations ingénieuses.

Du 14 juillet au 14 septembre 2014
Lieu : Palais de la Bourse (
9, La Canebière, 13001 Marseille)
www.ccimp.com

40 000 monuments pour 1 350 000 morts de 14-18, Les Rencontres de la photographie d'Arles

La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Rencontres de la photographie d’Arles, et l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion, (CNRS et Université de Lille 3), avec le soutien de la Fondation d’entreprise CARAC, ont organisé un recensement photographique participatif de tous les monuments aux morts français, sous le parrainage du photographe Raymond Depardon. Ce recensement fait l’objet d’une exposition présentée lors des Rencontres de la photographie d’Arles et intitulée 40 000 monuments pour 1 350 000 morts de14-18.

Du 7 juillet au 21 septembre 2014
Lieu : Arles (13), Chapelle des Frères Prêcheurs
www.rencontres-arles.com

Spectacle vivant

I AM de Lemi Ponifasio

Une parole scandaleuse autant qu'une imploration. Il y a dans cette locution « I AM » la fierté de l'homme qui s'affirme sujet. Il y a la ferveur de celui qui réclame la reconnaissance. Autour de lui, Lemi Ponifasio a réuni un petit peuple, composé des artistes de sa compagnie, MAU, mais aussi de personnes rencontrées à Avignon et dans chacune des villes de sa tournée. Ensemble, dans la Cour d'honneur du Palais des papes, ils se lèvent. Venus de l'autre bout du monde ou bien des marges intérieures, ils montrent leur visage à l'Empire, aux puissants, ils participent à une cérémonie en l'honneur des vingt millions d'êtres humains morts pendant la Première Guerre mondiale. Ils deviennent les anonymes et ceux qui ne sont jamais nommés. Ils nous rappellent que la guerre n'épargne aucune catégorie, ni aucun continent. Des îles du Pacifique où le conflit est aujourd'hui toujours commémoré, Lemi Ponifasio convoque le théâtre de mythes et de cris d'Heiner Müller et d'Antonin Artaud, les visions plastiques de Colin McCahon, la force des choeurs maoris et samoans et invente les termes et la grammaire d'un langage universel, le langage d'une conversation entre Dieu et les morts, mais aussi entre les auteurs du présent et les fantômes du passé, témoins mélancoliques d'un siècle plein de la faillite de l'humanité.

Du 18 au 23 juillet 2014, à 22h
Lieu : Cour d'honneur du Palais des papes (84000 Avignon)
www.festival-avignon.com

La fleur au fusil par la Cie Théorème de Planck

Pris dans l'horreur de la Grande Guerre 14-18, une guerre industrielle, sans visage, qui détruit les hommes, les Poilus ordinaires de La Fleur au Fusil cherchent à tâtons les moyens d'en sortir vivants, inventant toutes sortes de stratégies pour désobéir et sauver un peu de leur humanité et de leur dignité. Sur scène, les personnages sont interprétés par un seul acteur, François Bourcier, qui après le succès de Lettres de Délation et de Résister c'est Exister, les incarne tous, comme s'ils étaient les mille et une facettes d'un même visage : celui du Poilu de 14-18.

Du 6 au 26 juillet 2014, à 17h30
Lieu : Festival d’Avignon « Off », Collège de la Salle (3, place Louis Pasteur, 84000 Avignon)
www.avignonleoff.com

Concerts

VoCE 2014-1018 Voix et Chemins d’Europe / Un parcours artistique entre mémoire et création

VoCE 2014-2018 suscite des rencontres européennes musicales (pratique vocale) et citoyennes (écoles de paix). Ce pèlerinage d’humanité de jeunes et d'adultes produit une création artistique européenne. L’année 2014 est celle du lancement du projet VoCE. Premiers anniversaires, premières commémorations, plusieurs temps forts s’organisent, et les regards se tournent plus particulièrement vers Sarajevo avec la première rencontre des chorales européennes du 16 au 20 juillet 2014.

Du 16 au 20 juillet 2014
Lieu : Sarajevo
voce20142018.com

Empire Soldiers - Brain Damage meets Vibronics 

Vibronics et Brain Damage se réunissent autour d'un concept, une inspiration narrative : l'expérience de soldats issus des empires coloniaux anglais et français lors de la Première Guerre mondiale. Forts d'une réflexion sur ce sujet sensible, les musiciens du projet, aux origines diverses, anglo-francaises, caribéennes, asiatiques ou africaines se permettent ici d'opérer un rapprochement culturel opposé à certains modèles d'asservissements et de communautarismes. Les intervenants vocaux sollicités, Madu Messenger, M Parvez, Sir Jean et Mohammed El Amraoui nous présentent une série de textes traitant, dans ce cadre précis, de sujets clés comme le voyage, l’amitié, la guerre, et la mort. Ce projet a donc notamment pour but d’offir une expérience d’apprentissage sur une période encore souvent méconnue de notre histoire, établissant des parallèles troublants avec des considérations plus contemporaines, de chocs culturels, d’immigrations, de pouvoir impériaux et d’horreurs de guerre, qui nous touchent tous encore à l’heure actuelle.

Le 17 juillet au Seasplash festival (Pula, Croatie)
Le 18 juillet au Dour Festival (Dour, Belgique)
Le 19 juillet au Théâtre de verdure à (83000, Ramatuelle)
www.brain-damage.fr

La Grande Guerre des Musiciens par La Follia, Orchestre de Chambre d'Alsace

« La Follia, Orchestre de Chambre d'Alsace » propose un spectacle pluridisciplinaire qui plongera le spectateur au cœur des tranchées, aux côtés des combattants et des musiciens de toute l’Europe. Des musiciens, un récitant et des projections photos et vidéo permettront de découvrir ou redécouvrir des œuvres littéraires (extraits de Maurice Genevoix & de Erich Maria Remarque) lues par le comédien Alain Carré et des œuvres musicales variées composées durant la Grande Guerre.

Le 14 juillet 2014
Lieu : Festival des Forêts, Carrières de Tracy-le-mont (60)
www.la-follia.org