La sélection du Centenaire - Août 2015

La sélection du Centenaire - Août 2015

Exposition "Limoges 14-18. Etre artiste dans la Grande Guerre"
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Chaque mois, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale vous propose une sélection parmi les manifestations labellisées en France et dans le monde, fragments d’une saison culturelle à part entière. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques sont au rendez-vous et témoignent de la grande diversité des voix de cette commémoration. Consultez l’intégralité des manifestations sur l’agenda du Centenaire en ligne.

Spectacles

Cinq femmes racontent la Grande Guerre

Ce spectacle multimédia raconte la vie de cinq femmes, d'âge et de conditions culturelles et sociales différentes, à Belle-Ile-en-Mer durant la Grande Guerre.

11 et 12 août
Sauzon
www.facebook.com/1418BelleIle

Chartreuse au coeur à bord du VSB

Le spectacle déambulatoire invite le public à une traversée de la Chartreuse qui lui fera découvrir le rôle essentiel des femmes et de la solidarité dans l'évolution du massif pendant la Grande Guerre. Le spectacle démarre fin août 1914. Dans le val de Couz, les temps sont difficiles comme partout en France. Les femmes se regroupent pour unir leurs maigres forces, tandis que leurs hommes se battent au front. Surgit une élégante et improbable « garçonne » des années 1920, accompagnée de sa fille de 12 ans : ce sont la Diva Devine et Espérance, qui descendent et remontent magiquement le temps à leur guise. Ce sont elles qui conduiront le public dans la traversée de la Chartreuse dans le fameux train Voiron-Saint-Béron « VSB ». Il sera en service jusqu’en 1936. Son truculent contrôleur se conduit à chaque arrêt comme un « aboyeur » touristique, listant les ressources des communes, celles servant de stations comme celles rendues accessibles par le relais de voitures. Au fil de l’aventure, il va faire la paire avec la Diva Devine, qui agrémente ses propos de couplets connus de chansons des années 1880-1920.

Dimanche 2 août à 17h30
Samedi 8 août à 19h
Dimanche 9 aout à 17h30
Vendredi 14 août à 19h
Samedi 15 août à 19h
Samedi 22 août à 19h

Départ parking de la Chapelle, 73360 Saint-Christophe-la-Grotte

www.animgrotte.com/

Démonstration verrier

Dans le cadre de l'exposition Le Verre dans la Guerre, Frédéric Demoisson, verrier et artisan d'art, fera une démonstration de création d'ustensiles et contenants en verre pour laboratoire.

23 août 2015
64, rue Jules Bancelin, 55120 Les Islettes
www.verre-argonne.org

Expositions

L'archéologie de la Grande Guerre

L’exposition démontre combien les découvertes archéologiques d’aujourd’hui permettent d’enrichir nos connaissances sur l’histoire de la Première Guerre mondiale.

Jusqu'au 15 août 2015
Casino, Rue Paul Doumer, 62000 Arras
www.explorearras.com/fr/agenda/

Le système Séré de Rivières de 1874 à nos jours et son rôle pendant la Grande Guerre

Exposition photos et historiques sur les fortifications françaises que les allemands appelaient « la barrière de Fer » et qui obligeront la Triplice à basculer dans un conflit européen.

Jusqu'au 21 août 2015
Citadelle de Montmédy, Montmédy
www.fortiffsere.fr/

"14". De la guerre de mouvement à la guerre de position : le "grignotage"

À travers le parcours de 100 combattants bas-alpins, le projet évoque la guerre durant quatre ans, au front et à l’arrière, par des actions scientifiques, culturelles et éducatives diversifiées

Jusqu'au 28 août 2015
Site des Archives Départementales
www.cg04.fr/index.php?id=1

Limoges 14-18. Être artiste dans la Grande Guerre

Cette exposition consacre la Ville de Limoges comme un foyer national essentiel des arts avant et après la Grande Guerre. Les années qui précèdent la Grande Guerre attestent en effet d’un réel dynamisme culturel et artistique de la capitale limousine, alors inscrite dans une dynamique de création déjà reconnue nationalement grâce à ses artistes et ses industries d’art. L'exposition revient sur le bouleversement de la Grande Guerre : comment les artistes en lien avec Limoges - artistes mobilisés, missionnés ou confrontés au quotidien de la guerre - ont-ils perçu, traduit, représenté et vécu le conflit dans ce que l’on nommait « l’arrière » ? L'exposition qui s’articule autour de parcours-portraits de ces artistes issus d’horizons sociaux et culturels multiples, mais aussi autour de supports variés comme la photographie, le dessin, l’émail, la porcelaine ou la peinture.

Jusqu'au 30 août 2015
Musée de la Résistance de Limoges
7 rue Neuve Sainte-Etienne, Limoges

Arrête-toi passant... Les affiches, soutiens de la Grande guerre

Pendant la guerre, les murs se couvrent d’affiches qui appellent l'arrière à participer à l’effort de guerre : incitation à verser son or, protection des éprouvés, aide aux familles nombreuses…

Jusqu'au 31 août 2015
Musée départemental d'art ancien et contemporain
1, place Lagarde,  88000 Epinal

Brive dans la grande guerre

Richement documentée, l'exposition des Archives municipales revient sur le bouleversement vécu par les brivistes, au front et à l'arrière, lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale.

Jusqu'au 20 novembre 2015
Archives municipales de Brive, Place de l'Hôtel de ville, 19100 Brive-la-Gaillarde
archives.brive.fr

Au musée de la Grande Guerre de Meaux

Exposition temporaire « Mon violon m'a sauvé la vie »

Destins de musiciens dans la Grande Guerre. Ouverture de l'exposition temporaire consacrée à Lucien Durosoir (1878-1955), est l’un des plus grands violonistes français au début du XXe siècle. Mobilisé en 1914, il sera tout au long de la guerre brancardier puis colombophile, mais surtout, son talent musical va l’amener à faire partie, à la demande du Général Mangin, d’un quatuor de musique de chambre rassemblant notamment André Caplet (alto) et Maurice Maréchal (violoncelle). Une situation exceptionnelle sur le front qui l’amènera à écrire dans une de ses lettres : « mon violon m’a sauvé la vie ». Après la guerre, Lucien Durosoir ne se produit plus, mais compose. Sa musique a été retrouvée il y a dix ans par son fils. Le Durosoir compositeur, totalement méconnu, est donc une découverte majeure dans l’histoire de la musique française du XXe siècle. Cet incroyable destin, est le fil rouge de l’exposition 2015 du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. Celle-ci abordera à travers une sélection de portraits de musiciens issus des différents pays belligérants, comment le conflit a pu influencer leur rapport à la musique. Vie fauchée ou transformée par la mutilation, composition nourrie du fracas et du chaos de la guerre, silence assourdissant témoin du traumatisme de l’expérience…  sont les conséquences immédiates d’un art confronté à la destruction.

Du 20 juin au 31 décembre 2015
Musée de la Grande Guerre, Rue Lazare Ponticelli, 77100 Meaux
www.museedelagrandeguerre.eu

À l’Historial de la Grande Guerre de Péronne

Exposition Face à Face. Regards sur la dé(re)figuration

La nouvelle exposition temporaire de l’Historial de Péronne s’intéresse au parcours des Gueules cassées, de la Grande Guerre à nos jours, et à leur acceptation par la société. Confiée au professeur Bernard Devauchelle, Président de l’Institut Faire Faces, Chef de service de Chirurgie Maxillo-Faciale au CHU d’Amiens, elle met en perspective les pratiques médicales dans le domaine de la chirurgie réparatrice et leur évolution depuis 1914.

Du 22 juin au 11 novembre 2015
Château de Péronne, Place André Audinot, 80200 Péronne
www.historial.org