« La guerre des tranchées : treize objets ont la parole » par le collège Anne Frank de Plescop - Académie de Rennes

« La guerre des tranchées : treize objets ont la parole » par le collège Anne Frank de Plescop - Académie de Rennes

Objets associés au travail de recherche des élèves
© Collège Anne Frank
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

L'idée est née avant tout de la lecture passionnante de l'ouvrage Les armes et la chair dans lequel Stéphane Audoin-Rouzeau présente trois objets de mort de la Première Guerre mondiale. Donner ainsi la parole à des « objets mémoire » nous a semblé présenter plusieurs intérêts dans notre enseignement du conflit.

Ils permettraient tout d'abord une approche plus concrète et plus significative de l'événement puis, par leur choix, donneraient la possibilité d'aborder tous les aspects de la guerre que doivent découvrir les élèves. Par un travail sur des objets trouvés localement, nous avions aussi l'occasion de mêler l'histoire locale à une approche habituellement plus globale du conflit. La guerre s'inscrivant ainsi dans une proximité géographique et affective. La manière d'enseigner la Grande Guerre s'en trouverait donc renouvelée. Ainsi une carte postale « Poilu cherchant ses poux » a permis d’aborder les conditions de vie au front, une autre écrite par une jeune femme à son fiancé au front le courrier avec l’arrière, les marraines de guerre, la censure. Un groupe a retracé l’itinéraire d’un soldat et l’évolution de son état d’esprit à partir d’un ensemble de lettres et de l’avis de décès d’un soldat. En partant d’une prothèse d’avant-bras, un binôme a élargi ses recherches aux blessures de guerre, à la médecine de guerre et aux gueules cassées. Le même souci de partir de l’objet particulier pour aboutir au général a guidé le travail d’autres élèves sur des revues de 1914 et 1916, le monument aux morts de notre commune, une médaille du combattant, des morceaux de barbelés, des obus sculptés, une gourde, des boucles de ceinture et un obus. Cette approche par les objets s'inscrit aussi dans une démarche pédagogique active associant deux matières, l'histoire et le français, privilégiant le travail coopératif et le travail collaboratif entre les élèves d'une même classe mais aussi entre deux classes. Nous y avons  mêlé activités orales et écrites avec des supports numériques.

Le déroulement

Deux classes se sont mises au travail autour des 13 objets collectés. 13 groupes de deux élèves d'une même classe ont tout d'abord mené des enquêtes sur les objets avec des  mots-clés pour aboutir à une production numérique qui a permis ensuite la construction d'un schéma heuristique autour de la guerre des tranchées. La passation des objets étudiés à la deuxième classe s'est faite à l'oral en prenant appui sur les documents numériques. Par groupes, la deuxième classe a débuté un atelier d'écriture avec la consigne d'écrire une histoire réaliste se déroulant pendant la guerre dans laquelle l'objet tiré au sort joue un rôle important. Elle doit se terminer en expliquant comment l'objet est parvenu jusqu'aux élèves. Les informations collectées lors de l'enquête devant  être utilisées. Le choix de la mise en forme finale (carnet manuscrit, récit dactylographié, lettres) a aussi été  un aspect important de la production. Ce travail d’écriture a été mené après la lecture de récits de la première guerre mondiale de Céline, Barbusse, Gaudé et Cendrars, un travail sur le vocabulaire de la première guerre mondiale et l’analyse de séquences extraites du film Les Sentiers de la gloire de Kubrick.

Pour la restitution à la première classe des récits fictifs, les élèves ont mis en voix et en image leurs productions et créé de petits films sur tablettes numériques.

À Verdun

La dernière étape est de se rendre à Verdun pour découvrir les lieux réels de la guerre et d'y placer les objets. Chaque groupe aura  pour mission de réfléchir à une mise en scène de son objet et de le photographier.

Au retour, et pour clôturer le projet, nous souhaitons exposer dans le collège les trois étapes du travail mené par les deux classes autour de chaque objet : l'enquête, le récit, la photographie.