Georges Clemenceau, le "Père de la Victoire"

Georges Clemenceau, le "Père de la Victoire"

Après une année 1917 qui a vu grandir "la fatigue des peuples", marquée par l'echec de l'offensive Nivelle, les mouvements de grèves et les mutineries, le président Raymond Poincaré, devant l’impasse militaire, politique et diplomatique de la guerre, nomme Georges Clemenceau chef du gouvernement et Ministre de la guerre le 14 novembre. Adversaire résolu des pacifistes et de tous ceux qui prônent une paix de compromis, soutien du général Foch, Clemenceau n’en impose pas moins l’armistice le 11 novembre 1918, et restera dans la mémoire nationale comme "le Père la Victoire". 

Articles et discours de Clemenceau