Espace scientifique > Jusserand, le diplomate qui facilita l'entrée en guerre des Etats-Unis en 1917

Jusserand, le diplomate qui facilita l'entrée en guerre des Etats-Unis en 1917

Jean Jules Jusserand, en 1910
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les 27 et 28 mai, le village de Saint-Hâon-Le-Chatel, situé dans la Loire, commémore le centenaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis à travers l'histoire d'un célèbre personnage local, le diplomate Jean Jules Jusserand.

Un intellectuel brillant, érudit, un humaniste

De l’étudiant talentueux (docteur ès lettres), qui passe sa jeunesse à Lyon et dans le village de Saint-Haon-le-Châtel, Jusserand devient un intellectuel érudit en histoire et en littérature anglaise. Il ne cessa d’écrire et de publier tout au long de sa vie des ouvrages de référence (19 œuvres). Récompensé en 1917 par le premier prix Pulitzer pour son étude intitulée With Americans of Past and Present days, Jusserand fut nommé Président de l’association historique américaine en 1921 et se vit remettre le titre de docteur honoriscausa par 16 grandes universités américaines dont celles de Chicago, New York University, Harvard, Yale et Columbia. De ses voyages, il est revenu avec des carnets de croquis et d’aquarelles. Jusserand fut, par ailleurs, l’un des fondateurs de l’Alliance française en 1883, une institution qui œuvre pour le rayonnement mondial de la culture française.

Un diplomate sage et visionnaire

Pendant ses 30 années de carrière diplomatique, Jusserand fut notamment ambassadeur de France à Washington de 1903 à 1925, soit une période cruciale pour les Etats-Unis qui émergeaient comme puissance mondiale. Jusserand, anglophile, marié à une Américaine, était l'un des rares à avoir compris la nature singulière de la relation franco-américaine, et ce depuis la Révolution. En 1905, la tension était à son comble ("Le coup de Tanger") entre la France et le Kaiser allemand ; Jusserand joua un rôle primordial à la conférence d’Algésiras en 1906. En 1914, les États-Unis ont décidé de rester neutres, mais le torpillage du Lusitania ébranla l’opinion des Américains. Jusserand œuvre en coulisse pour obtenir la rupture des relations diplomatiques des USA avec l’Allemagne. Inlassablement, Jusserand, a mené une action diplomatique faite de sagesse et d’efficacité qui a trouvé le succès avec l’entrée en guerre des États-Unis le 16 avril 1917. Le 13 décembre 1918, le président Wilson arrive  à Paris... accompagné de Jean Jules Jusserand.

Programme des deux journées

Samedi 27 mai 2017

9h30 : Défilé et commémoration (Stèle Jusserand, monument aux Morts).
11h : Inauguration de l’exposition Jusserand.
11h30 : Chorale de Saint - Haon - le Châtel (musique franco - américaine) en l’église.
15h : Conférence « Jean-Jules Jusserand » par Jean Mathieu, chercheur - généalogiste.
16h30 : Conférence « Histoire des relations franco - américaines » par Dennis Bark, maître de conférence à la Hoover Institution, Université de Stanford (USA).
17h30 : Conférence « 1917 : première mondialisation » par Vincent Michelot, professeur agrégé à l’Institut des Sciences politiques de Lyon.
19h : Concert de l’orchestre d’harmonie des anciens et amis du 99 e RIA de Lyon Repas Franco - américain, salle Bel-Air. (Le concert et le repas sont payants)

Dimanche 28 mai 2017

9h30 : Colloque et débats autour de « 1917, première mondialisation » animés par les étudiants de Sciences - Po Lyon, les élèves de la Cité scolaire internationale de Lyon et les élèves des lycées roannais. Interventions d’universitaires, historiens et journalistes.
12h30 : Conclusions du colloque par Vincent Michelot.
14h30 : Lecture publique du livre de Jean Jules « Le sentiment américain » cour de l’Hôtel Pelletier suivi d’un dépôt de gerbe sur la tombe de Jean Jules Jusserand.
16h30 : Clôture des cérémonies. Réception en mairie.

Informations pratiques
Samedi 27 et dimanche 28 mai
Ouvert à tous (sauf le repas-concert du samedi 27 mai)
Toutes les manifestations ont lieu au coeur du village.
> En savoir plus