Espace scientifique > Geographie > Une carte IGN pour le Centenaire du Chemin des Dames

Une carte IGN pour le Centenaire du Chemin des Dames

Caix (près). Le chef d'état-major du 35e C.A. explique au président Poincaré et au général Fayolle l'organisation défensive du secteur
© BDIC
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Après les batailles de la Somme et de Verdun, l’IGN poursuit la publication de ses cartes commémoratives, avec une nouvelle parution dans sa série évènement, tourisme & découverte consacrée à la bataille du Chemin des Dames en 1917. Une initiative, comme les deux autres, labellisée par la mission du Centenaire de la première guerre mondiale.

Après celle consacrée en 2014 à la Grande Guerre dans son ensemble au 1 : 410 000 puis celles dédiées en 2016 plus spécifiquement à la Bataille de Verdun et à celle de la Somme au 1 : 75 000, la carte IGN du Chemin des Dames vient de paraître en partenariat avec le département de l’Aisne qui fut particulièrement touché par les combats, de Saint-Quentin à Château-Thierry.

A la même échelle du 1 : 75 000 (1 cm pour 750 m) que les TOP75, il s’agit en outre d’une carte de tourisme mémoriel où sont mis en valeur les villages détruits ainsi que tous les lieux de visites, les vestiges militaires accessibles ou non, les monuments commémoratifs, les cimetières français, allemands ou anglais.

La légende est trilingue ainsi que les courts textes explicatifs en marge qui rappellent notamment la chronologie de cette bataille depuis le premier repli allemand sur la ligne Hindenburg entre le 15 et le 19 mars 1917 jusqu’au dernier, sur l’Ailette, le 2 novembre, en passant par les offensives françaises des généraux Nivelle puis Pétain.

Les lignes de front du 15 mars et du 15 avril ainsi que les avancées françaises des  16, 18 et 20 avril, puis du 6 mai et des 23 et 25 octobre 1917 sont tracées sur ce fond de carte d’aujourd’hui dans un triangle qui va de Laon au nord à Soissons à l’ouest et Reims à l’est.

Un zoom sur le Chemin des Dames donne l’occasion d’en savoir plus sur la topographie des lieux de ces affrontements en localisant plus précisément la Caverne du Dragon ou le village de Craonne rendu tristement célèbre par la chanson.

À propos de l’IGN

L’IGN est l’opérateur de l’Etat en matière d’information géographique et forestière de référence, certifiée neutre et interopérable. L’Institut développe en permanence de nouveaux référentiels, produits et géoservices, répondant aux besoins croissants et évolutifs en données cartographiques et en informations géolocalisées. Puissant acteur public du numérique pour la description multi-thèmes du territoire, l’Institut intervient en appui à l’évaluation et à la mise en œuvre des politiques publiques de prévention des risques, d’aménagement du territoire, de développement durable, de défense et de sécurité.

Grâce à ses cinq laboratoires de recherche, l’IGN entretient un potentiel d’innovation de haut niveau dans les domaines de la géodésie, de la topographie vectorielle, de l’optique et de l’électronique, du traitement des images et d’inventaire forestier.

L’ENSG-Géomatique, l’Ecole nationale des sciences géographiques de l’IGN, forme les futurs ingénieurs de  l’information géographique.

L’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) est placé sous la double tutelle de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer et du ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.