Espace scientifique > Colloquesseminaires > Un siècle de sites funéraires de la Grande Guerre : de l'histoire à la valorisation patrimoniale

Un siècle de sites funéraires de la Grande Guerre : de l'histoire à la valorisation patrimoniale

Affiche du colloque « Un siècle de sites funéraires de la Grande Guerre : de l’histoire à la valorisation patrimoniale »
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Ce colloque international, qui se tiendra les 21 et 22 octobre à l'université Paris-Ouest Nanterre, vise à éclairer la « valeur universelle exceptionnelle » (VUE) qui donne sens aux sites funéraires de la Grande Guerre.

Il revient sur le passage, au cours de la Grande Guerre, de la fosse commune à la tombe individuelle, impliquant des transformations culturelles et anthropologiques majeures dans le traitement des corps et dans l'élaboration du deuil des individus et des familles. En invitant des experts nationaux et internationaux, le colloque souligne cette évolution ainsi que les appropriations variées : patriotiques, nationalistes, pacifistes, étatiques et sociales, individuelles des pratiques funéraires liées à la Grande Guerre. Au cours des présentations et discussions, le colloque interrogera les modalités de valorisation de ce patrimoine, non seulement lieu de mémoire, mais aussi lieu de réflexion sur la guerre et la paix.

Il se tiendra sous le haut patronage de Monsieur Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.

Programme

21 octobre

9h – Ouverture
Serge Barcellini, Secrétaire général de l’Association Paysages et Sites de Mémoire de la Grande Guerre, Président général du Souvenir Français
Myriam Achari, Directrice de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives, Ministère de la Défense

9h30 – Introduction
Annette Becker, Histoire contemporaine (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
Stéphane Tison, Histoire contemporaine (Université du Maine)

Nouvelles pratiques funéraires : une rupture anthropologique et culturelle

9h45-10h40 – L’individualisation des pratiques funéraires au xixe siècle en Europe
Gaëlle Clavandier, Sociologie (Université de Saint-Etienne) « La réforme du droit funéraire et des cimetières  comme avant-garde (XIXe siècle) »
Bruno Bertherat, Histoire contemporaine (Université d’Avignon) « Le siècle des tombes (France-XIXe siècle) Brève histoire d’un paradoxe »

Discussion et pause

10h50-12h05 – Le passage de la fosse commune  à la tombe individuelle dans le cadre des conflits militaires
Elise Julien, Histoire contemporaine (IEP, Lille) « Un tournant dans l’histoire des rites funéraires : présentation de la Valeur Universelle Exceptionnelle »
Jeffrey Aarnio, Deputy Director, Operations Interpretation & Visitor Services (American Battle Monuments Commission) « Les rites funéraires de la guerre de Sécession »
Serge Barcellini, Président général (Souvenir Français) « La création du Souvenir Français 1887-1920 »

Discussion

12h05-13h – La question de l’identification des défunts des années 1870 à nos jours
Michel Signoli, Archéo-anthropologie (CNRS, Marseille) « Fouiller et étudier les restes de soldats de la Grande Guerre : entre problématiques scientifiques et enjeux mémoriaux »
Layla Renshaw, Anthropologie et médecine légale (Kingston University, Londres) « Forensic Science, Memory and Mourning: The Imaginative and Affective Properties of Mass Grave Investigations at Fromelles »

Discussion et déjeuner

Des morts du monde entier, des cultures funéraires variées

14h30-15h25 – La prise en compte des diversités culturelles, religieuses et ethniques
Dominiek Dendooven, Histoire contemporaine  (Universiteit Antwerpen / In Flanders Fields Museum, Ypres) « Les sites funéraires de la Première Guerre mondiale : lieux de mémoires multi-culturelles »
Nicholas Saunders, Archéologie et anthropologie (University of Bristol) « Conflict. Heritage, Gold and Tourism: The Hejaz Railway and the Arab Revolt, 1916-2016 »

Discussion

15h25-16h20 – La sépulture de l’adversaire
Daniela Schily, Secrétaire générale (Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge) « Les tombes des victimes de guerre et leur signification pour l’Allemagne »
Bruno Duchêne, Archéologue, responsable d’opération (INRAP) « La fouille des deux cimetières provisoires allemands de Boult-sur-Suippe (Marne) »

Discussion et pause

16h35-17h30 – La sépulture française
Liliane Chanson, Chef du bureau des lieux de mémoire et des nécropoles (DMPA) « Les caractéristiques du modèle funéraire français »
Béatrix Pau, Histoire contemporaine (Béziers) « Des familles divisées dans le deuil : laisser des corps dans les cimetières militaires ou demander leur restitution »

Discussion

17h30-18h25 – La sépulture des soldats alliés d’origine étrangère
Edward Madigan, Histoire contemporaine (Royal Holloway, University of London) « Their Name Liveth For Evermore: the Cemeteries of the Western Front in British History, Culture and Identity »
Bruce Scates, Histoire contemporaine (Monash University, Melbourne) « Colonising a Commemorative Landscape: Australia’s remembrance trail  on the Western front »

18h30 – Conclusion de la première journée
Laurence Van Ypersele, Histoire contemporaine (Université catholique de Louvain / FNRS)

Samedi 22 octobre

Sites funéraires, sites de réflexion  sur la guerre et la paix

9h-9h55 – Célébrations et pèlerinage : une histoire des usages des sites funéraires
Jay Winter, Histoire contemporaine (Yale University) « Célébrations et pèlerinages dans l’entre-deux-guerres »
Stéphane Tison, Histoire contemporaine (Université du Maine) « Entre pèlerinage et tourisme. La visite au cimetière militaire à travers les livres d’or de nécropoles françaises (des années 1960 à nos jours) »

Discussion

9h55-10h50 – Sites de tragédie humaine inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO : gestion et valorisation
Philippe Mesnard, Littérature comparée (Université de Clermont-Ferrand) « Comprendre et/ou ressentir. Quelques cas de dispositifs mémoriels »
Piotr Cywinski, Directeur du musée d’Auschwitz « Auschwitz – entre mémoire et éducation »

Discussion et pause

11h05-12h40 – Le tourisme de mémoire
Annette Becker, Histoire contemporaine (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) & Charles Forsdick, Littérature française (Liverpool University) « Tourisme des catastrophes, sites de souffrances, sites de mémoire : perspectives comparées »
Dominique Vanneste, Géographie (Katholieke Universiteit Leuven) « What makes the transition from a war heritagescape to a memoryscape for the visitor? The case of the WWI sites in Flanders (Belgium) »
Colin Kerr, Director External Relations (Commonwealth War Graves Commission) « War cemeteries : what is their relevance in the modern age & why should people still come? »
Christophe de Chassey, Sous-directeur Hébergements et Filières Touristiques (Atout France) « Mise en tourisme des patrimoines et sites de la Grande Guerre : coordination des acteurs et actions vers les publics internationaux »

Discussion

12h40 – Conclusion du colloque
Valérie Rosoux, Sciences politiques (FNRS) « Drames humains et réconciliation : une mémoire commune est-elle possible ? »

13h – Clôture
Laurent Stéfanini, Ambassadeur de France auprès de l’UNESCO
Claude Léonard, Président de l’Association Paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre

Déjeuner de clôture

Informations pratiques

Université Paris Ouest Nanterre
La Défense Bâtiment B, salle des conférences
200, avenue de la République
92001 Nanterre Cedex

Accès par le RER A ou le train, ligne L au départ de Saint-Lazare Arrêt : Nanterre Université

Entrée libre dans la limite des places disponibles