Espace scientifique > Colloquesseminaires > « Société et Défense nationale » le rôle des tirailleurs sénégalais au XXe siècle

« Société et Défense nationale » le rôle des tirailleurs sénégalais au XXe siècle

Recto de la carte-photo expédiée de Saint Raphaël le 20 octobre 1915 représentant trois tirailleurs sénégalais posant devant un photographe, dont le dénommé Mebeye M’Baye auteur du texte.
© Collection privée
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale au Sénégal, en marge du XVe sommet de la francophonie qui se tiendra  à Dakar du 25 au 30 novembre 2014, le Service de Coopération et d’Action culturelle  de l’Ambassade de France à Dakar et l’Institut Français du Sénégal organisent plusieurs événements commémoratifs à l’automne 2014 à Dakar, parallèlement aux manifestations officielles organisées par les autorités sénégalaises, et notamment la Journée du Tirailleur. Dans cette perspective, un colloque international est prévu dont le thème porte sur : « Les tirailleurs sénégalais dans la Grande Guerre : Europe, Afrique, mise en perspective de la Grande Guerre et des enjeux géopolitiques en Afrique » les 19 et 20 novembre 2014, à l’Hôtel Ngor Diarama de Dakar.

Le thème du XVe sommet de la francophonie « Femmes et Jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement » cible prioritairement les jeunes. L’objectif est de sensibiliser les jeunes francophones sur le rôle des tirailleurs sénégalais durant la Première Guerre mondiale et de contribuer à la transmission de la mémoire de ces événements aux jeunes générations, qui ignorent souvent tout du sujet ou en ont une vision déformée et constituée d’idées reçues véhiculées par les media.

Les expositions « la Force Noire : de 1857 aux indépendances » et «  Combattants et citoyens » présentées sur le lieu du colloque et à l’Institut Français de Dakar illustreront directement les thèmes abordés par les universitaires dans leurs communications.

Ce colloque aura lieu les 19 et 20 novembre 2014 à l'Hôtel Ngor Diarama, salle Karabane, à Dakar.

Thématique et argumentaire du colloque

S’appuyant sur une thématique générale « Société et Défense nationale », ce colloque mettra en perspective le rôle des tirailleurs sénégalais au XXe siècle, notamment durant la Première Guerre mondiale, y compris jusqu’en 1919, et les questions de géopolitique et de défense en Afrique. Il sera animé par des historiens sénégalais et français, ainsi que par des experts militaires et des spécialistes des questions militaires en Afrique durant la période coloniale et la période actuelle.

Un siècle après l’événement, l’histoire des tirailleurs sénégalais reste mal connue voire inconnue des jeunes générations. Absente des programmes scolaires ou y occupant la portion congrue, cette mémoire revisitée, que partagent la France, le Sénégal et nombre d’autres pays, permettra de mieux cerner la participation des tirailleurs sénégalais dans la Grande Guerre.

L'objectif est de mettre en perspective, d’un siècle à l’autre, les relations entre la France et les pays d’Afrique subsaharienne qui ont apporté leur concours à la France, notamment par le corps des tirailleurs sénégalais. Cette réflexion permettra d’évoquer d’un point de vue historique les questions de géopolitique de l’Afrique francophone aujourd’hui, et leur enracinement dans l’histoire coloniale des XIXe et XXe siècles.

Ce colloque sera organisé par le SCAC et l’Institut français du Sénégal,en partenariat avec l’UCAD, la Direction du patrimoine historique des forces armées du Sénégal et le musée des forces armées du Sénégal.

Le comité d’organisation est présidé par le Professeur Iba Der Thiam, ancien ministre de l’Education Nationale du Président Abdou Diouf et Premier vice-président de l’Assemblée Nationale, Professeur des Universités, enseignant-chercheur d’Histoire au Département d’Histoire de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar. Il est composé de représentants du SCAC et de l’Institut Français du Sénégal, d’historiens français et sénégalais résidant à Dakar, le Recteur de l’UCAD, le Professeur Saliou NDIAYE, MM. Cyr Descamps, Maître de conférences honoraire, Docteur en Préhistoire, Pierre Rosière, chercheur historien muséographe, spécialiste de l’histoire militaire coloniale, Mamadou Koné, professeur d’histoire détaché conseiller scientifique au Musée des Forces armées, et d’universitaires sénégalais proposés par le président du comité scientifique, M. Iba Der Thiam et le Directeur du Musée des Forces armées du Sénégal.

Thèmes abordés par le colloque qui feront l’objet de communications

1) Les tirailleurs sénégalais dans la Grande Guerre

  • Procédures de recrutement de 1914 à 1918 – La « Force noire » du général Mangin ;
  • Conditions de transport vers l’Europe ;
  • Participation des tirailleurs aux principaux champs de bataille en Europe, en Mer noire et en Afrique (Togo, Cameroun, Afrique de l’Est, Afrique du Sud-ouest) ;
  • L’effort de guerre de la population du Sénégal ;
  • La situation, de 1914 à 1918, des tirailleurs qui ne sont pas morts au combat ;
  • Le retour en Afrique : question des pensions et de la citoyenneté, réinsertion dans le pays, intégration dans l’administration ;
  • La revendication d’égalité des droits : la place du Sénégal dans la guerre et le prix du combat pour l’égalité ;
  • Héritage et traces de la Grande Guerre : monuments, récits, témoignages, lettres.

2) Mise en perspective avec les enjeux géopolitiques en Afrique :

  • Les découpages successifs des territoires : géopolitique de l’Afrique contemporaine ;
  • La présence militaire française en Afrique : mise en perspective avec la construction d’une architecture de sécurité africaine opérationnelle et les objectifs de la coopération structurelle au service des forces africaines ;
  • la Défense nationale dans les États-nations et la situation de l’Afrique subsaharienne aujourd’hui.

Intervenants et invités

Du côté de la France, les invités en tant qu’intervenants sont :

  • Marc Michel, historien français spécialiste de l'histoire contemporaine de l'Afrique, l'histoire coloniale et la décolonisation, membre du comité scientifique de l'Historial de la Grande Guerre à Péronne ;
  • Julien Fargettas, Docteur en histoire, a consacré sa thèse aux Tirailleurs sénégalais de la Seconde Guerre Mondiale (IEP d'Aix / Université de Provence) ;
  • Antoine Champeaux, ancien conservateur du Musée des Troupes de Marine à Fréjus ;
  • Eric Deroo, auteur et réalisateur spécialisé dans l’histoire coloniale, concepteur de l’exposition « la Force Noire : de 1857 aux indépendances », ainsi que des expositions « Combattants et citoyens : présences des Afriques, des Caraïbes et de l’Océan indien dans l’armée française », en 15 tableaux et « Combattants et citoyens : présences maghrébines et orientales dans l’armée française », en 15 tableaux ;
  • Julie d’Andurain, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, directrice des Etudes du bureau recherche du CDEF (Ecole militaire) ;
  • Philippe David, Académie des Sciences d’Outre-mer ;
  • Jean-Marie Milleliri, médecin spécialiste en santé publique et en épidémiologie tropicale, conseiller régional des programmes ONUSIDA ;
  • Danielle Domergue-Cloarec, professeur émérite Montpellier III, spécialiste d'Histoire contemporaine (colonisation, décolonisation et crises en Afrique) ;
  • Pascal Boniface, expert  en géopolitique, directeur de l’IRIS.

Par le Sénégal :

  • Iba Der Thiam, Agrégé de l’Université, Docteur d’Etat, Ancien Ministre, Ancien 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale, Docteur Honoris Causa de l’Université de Franche Comté, membre du Comité International créé par l’UNESCO pour l’Histoire de l’Humanité
  • Ibrahima Thioub, professeur d’histoire à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, Recteur de l’Université ;
  • Abdoul Sow, ancien doyen de la Faculté des Sciences et Technologies de l’Education de la Formation à Dakar ;
  • Professeur Saliou Mbaye, archiviste paléographe (Chartes), ancien Directeur des Archives du Sénégal ;
  • Babacar Fall, professeur à la FASTEF ;
  • Mor Ndao, Département d’Histoire de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD;
  • Amadou Fadel Kane, professeur du Département de Géographie de l’UCAD
  • Thierno Bah, Ancien Professeur Titulaire à l’Université de Yaoundé
  • Dr. Mamoudou SY, Ph.D, Professeur certifié d'Histoire et de Géographie
  • Moustapha Kebe, Inspecteur de Spécialité
  • Général Lamine Cissé, successivement Chef d'état-major général des armées puis Ministre de l'Intérieur au Sénégal, chef du Bureau des Nations unies en Afrique de l'Ouest
  • Professeur Yoro Fall, président du comité scientifique et rapporteur général du projet Histoire Générale du Sénégal
  • Idrissa Bâ, professeur au Département d’Histoire de l’UCAD

Programme des communications

Conférences inaugurales

« Les soldats noirs en France durant la Grande Guerre, une expérience ambiguë », Marc Michel.

« Le Sénégal dans la Grande Guerre : Enjeux, Défis et Conséquences », Pr. Iba Der Thiam.

Les tirailleurs sénégalais et les troupes coloniales dans la guerre

« Les Tirailleurs Sénégalais de 1854 à 1920 », Gana Fall.

« La force noire de Mangin, entre mondialisation et massification des armées », Julie d’Andurain.

« Les 159 bataillons de tirailleurs sénégalais, malgaches et somalis en 1914-1918 : instruction, entraînement, emploi et engagement », Antoine Champeaux.

« Les représentations des tirailleurs dans l’iconographie », Eric Deroo.

La guerre en Afrique

« La Campagne du Togo de 1914 », Philippe DAVID (communication présentée par Cyr Descamps).

« La 1ère Guerre mondiale au Cameroun : Enjeux et implication géopolitiques », Thierno Bah.

« Politique et recrutements des Tirailleurs sénégalais pendant la Première Guerre mondiale : la Côte d’Ivoire », Danielle Domergue-Cloarec.

« La première guerre mondiale et ses répercussions en AOF. Les révoltes anti-françaises dans le Sud-Ouest de la colonie du Haut Sénégal-Niger (cercles de Koutiala, Bobo Dioulasso et Fada Ngourma) entre 1914 et 1916 », Dr. Mamoudou Sy.

« Le travail forcé et l’effort de guerre en Afrique pendant la première guerre mondiale », Babacar Fall.

Les problèmes sanitaires et médicaux

« Les tirailleurs sénégalais confrontés aux difficultés sanitaires et médicales », Jean-Marie Milleliri

«  De la grippe espagnole de 1918 à la peste, ou l’apport des sources relatives à l’Histoire de la Santé conservées aux Archives du Sénégal », Saliou Mbaye.

Témoignages épistolaires de tirailleurs

Présentation en avant-première de l’ouvrage « Tirailleurs Sénégalais : Témoignages épistolaires : 1914-1918 », Cyr Descamps et Pierre Rosière.                            

Le Sénégal dans la Grande Guerre

« Les résistances des populations de la Basse Casamance à l'effort de guerre (première e deuxième guerre mondiale) », Moustapha Kebe.

« Les tirailleurs sénégalais et leur utilisation dans la Grande Guerre », Mor Ndao.

« L’apport de la religion dans l’effort de guerre au Sénégal, 1914-1918 », Abdou Sow.

« Le traitement de la Grande Guerre par l’Ecole de Dakar. Bilan et perspectives », Idrissa Ba

Enjeux géopolitiques de 1919 à la mondialisation

« Délimitations et découpages territoriaux en Afrique de l'Ouest de 1884 à 1914 : fondements spatiaux des Etats et des nations actuels et leur implication dans la géopolitique (sous-régionale), entre Méditerranée et Golfe de Guinée », Amadou Fadel Kane.

« Le règlement international de la Grande Guerre en Afrique », Marc Michel.

« La fin de la Force Noire. Les décolonisations militaires des territoires français de l’Afrique subsaharienne. Constitution des armées nationales africaines et place des militaires dans les nouveaux états », Julien Fargettas.

« Présentation du Projet Histoire Générale du Sénégal », Iba Der Thiam et Yoro Fall, Rapporteur Général du projet.

« Conclusion générale sur la gouvernance mondiale : quelles leçons tirer de la fin des deux guerres mondiales et de celle de la guerre froide pour établir un nouvel ordre international ? Quel ordre mondial aujourd’hui ? », Pascal Boniface.