Espace scientifique > Colloquesseminaires > La Grande Guerre et le Liban

La Grande Guerre et le Liban

Chabtine (Caza de Batroun). Village ravagé par la famine.
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Quatre tables rondes, réunissant historiens, écrivains, chercheurs et universitaires de renom, raconteront le Mont-Liban durant la guerre de 14-18, aborderont les contextes historique et culturel qui tissent la trame foisonnante du Levant, réfléchiront à la difficulté de la transmission de la mémoire et aux tentatives de surmonter les traumatismes de l’Histoire par le récit ou le cinéma. Ils se pencheront enfin sur le présent et l’avenir d’un Moyen-Orient dont les spasmes violents laissent croire à une refonte de la carte géopolitique établie cent ans plus tôt par les accords Sykes-Picot.

Programme

Mercredi 12 novembre

Lieu : Mairie du 1er, 4 Place du Louvre 75001 Paris (Métro Louvre, Rivoli, Chatelet) Salle des mariages -2ème étage)

15h45 – Le Liban dans la Grande Guerre

16h –Ouverture de la table ronde par Carole H. Dagher, présidente de l’Association des Amis de la Bibliothèque Orientale de Beyrouth, chargée des affaires culturelles de l’Ambassade du Liban en France

  • Les Jésuites au Liban et la Grande Guerre de 1914-1918 au Liban par Christian Taoutel, professeur d’histoire à l’USJet à l’École Internationale de Beyrouth-IC
  • La Famine occultée (Mont-Liban,1915-1918) par Youssef Mouawad, historien et avocat, ancien chargé de cours à l’AUB, la LAU et Notre-Dame University
  • Une entreprise difficile : l’aide de la France au Mont-Liban pendant la grande famine (1916-1919) par Yann Bouyrat, historien, chargé de cours à l’UCO d’Angers et membre du CEMMC à Bordeaux
  • Un témoignage familial par Hikmat Beyhum, chercheur en géopolitique, membre à vie de la Société de Géographie

Modératrice: Carole H. Dagher

17h45 –Pause

18h –Vernissage de l’exposition - Allocutions de : M. Jean-François Legaret, Maire du 1er arrondissement, M. Ghady el-Khoury, chargé d’affaires a.i.de l’Ambassade du Liban en France, M. David Zivie, Directeur général adjoint de la Mission du Centenaire, R.P.Salim Daccache s.j.,Recteur de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, Mme Carole Dagher, présidente de l’AABOB.

Mardi 18 novembre

Lieu : IReMMo – 5/7 rue Basse des Carmes 75005 Paris (M° Maubert-Mutualité)

18h– Cent ans après, le Proche-Orient est-il entre dans l’ère post Sykes-Picot ?

18h15–Ouverture de la table ronde par Joseph Maila, directeur de programme au sein de l’ESSEC IRENÉ (Institut de recherche et d’enseignement sur la négociation), ancien directeur de la Prospective au Ministère français des Affaires Étrangères

  • Les États arabes du Mashreq face au défi des confrontations stratégiques et de la résurgence des identités sous-nationales par Nassif Hitti, ambassadeur de la Ligue des États arabes à Rome et auprès du Saint-Siège, universitaire
  • 1920 et la fragmentation du Proche-Orient par Jean-Paul Chagnollaud, professeur de Sciences-Politiques, directeur de l’IReMMo
  • La fin de l’ère Sykes-Picot : mythe ou réalité ? par Karim Bitar, géopolitologue et consultant, directeur de recherche à l’IRIS, directeur de la revue l’ENA hors les murs
  • La fin d'une époque vue de la Turquie : les craintes, les responsabilités et les perspectives par Ahmet Insel, professeur d’économie et de science politique à l’Université Galatasaray, coordinateur du comité éditorial des éditions İletisim à Istanbul.

Modérateur : Joseph Maila

Jeudi 20 novembre

Lieu : Mairie du 1er-Salle des mariages -2ème étage

15h30 – Le contexte historique et culturel au Proche-Orient

15h45 – Ouverture de la table ronde par Myra Prince, vice-présidente de l’AABOB, directrice des éditions Geuthner

  • Du Mont-Liban au Grand Liban : les stipulations des accords secrets par Gérard D. Khoury, historien, écrivain
  • Les intérêts culturels français dans l’Empire ottoman finissant par Jacques Thobie, professeur émérite Université Paris 8, maître de conférences à Panthéon-Sorbonne, officier des Palmes académiques
  • Naissance littéraire du Liban francophone par Daniel Lançon, professeur de littératures française et francophones, Université Stendhal-Grenoble 3
  • La France, le Liban et la question arabe 1914-1918, témoignage de K.T. Khairallah par Samir Khairallah, docteur en Histoire, spécialiste de l’arabe et du syriaque à la BnF
  • Autour du roman de Toufic Youssef Awwad Al-Raghif (Le Pain) par Zeina Toutounji -Gauvard, interprète et attachée de presse

Modératrice : Myra Prince

17h15 –Pause

17h30 – Ouverture de la table ronde "Mémoire et transmissions" par Jean-Marc Fevret, historien

Mémoires du Liban : un enjeu d’existence

Le récit de mémoire, quel statut ? par Aïda Kanafani-Zahar, Chargée de recherche, CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale, Paris

Héritages et transmission par Philippe Aractingi, Auteur réalisateur

Dépositaire de traumatismes collectifs : vécu et témoignage  par Antoine Boustany, président de l’Ordre des médecins du Liban

Modérateur : Jean-Marc Fevret