Espace scientifique > Colloquesseminaires > Guerre en Vosges, la guerre de montagne, 1914-1918 - Appel à communication

Guerre en Vosges, la guerre de montagne, 1914-1918 - Appel à communication

Vue d’artilleurs posant devant une pièce de 155 mm longue de Bange en position de tir derrière une butte de terre.
© Archives départementales des Vosges
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, les conseils généraux du Haut-Rhin et des Vosges, sans exclure l’organisation de manifestations ponctuelles sur le reste de la période, ont choisi de faire de 2015 une année majeure de commémoration. L’un des projets phares de cette commémoration est l’organisation d’un colloque sur la guerre de montagne par les Archives des deux départements concernés.

Ce colloque s’adressera au grand public qui montre depuis plusieurs années un intérêt croissant pour les événements de la Grande Guerre, mais aussi aux historiens amateurs ou professionnels désireux de découvrir un aspect méconnu de la guerre. Il ne s’adressera pas seulement aux habitants du massif vosgien, qui souhaiteraient mieux connaître les combats qui se sont déroulés dans leur région, mais aussi à un public plus large, français ou étranger, qui s’intéresserait aux différents modes de combats de la Grande Guerre.

Des traductions allemande et anglaise des résumés des interventions (voire une traduction simultanée des interventions elles-mêmes), ainsi que la participation souhaitée d’historiens étrangers devraient permettre de faire connaître le point de vue des différentes nations impliquées dans ce type de combats.

Le massif vosgien a été le théâtre de combats longs et meurtriers. Toutefois, ces combats n’ont, jusqu’à une date récente, pas fait l’objet d’une mise en valeur, et sont par conséquent relativement mal connus des amateurs de tourisme et de mémoire.

Depuis quelques années, des actions de valorisation ont commencé à voir le jour : pour les favoriser, a été créé le « Pôle d’excellence rurale (PER) Tourisme de mémoire 14-18 », co-piloté par l’Agence de développement touristique du Haut-Rhin (ADT 68) et le Conseil général des Vosges, labellisé en date du 13 février 2012. Sont membres de ce PER huit communautés de communes, quatre dans le Haut-Rhin et quatre dans les Vosges, où se trouvent les lieux de combat. Le sujet choisi pour le colloque, la guerre de montagne, et les visites prévues au cours de celui-ci, s’inscrivent pleinement dans les opérations de mise en valeur des sites.

Le but du colloque est de démontrer la spécificité de la guerre de montagne.

Se déroulant sur trois jours, il comporte trois angles d’approche :

  • théoriser la guerre de montagne ;
  • montrer l’évolution des hommes et des techniques ;
  • étudier la guerre de montagne sur d’autres fronts.

Axe 1 : théoriser la guerre de montagne

Dans cette première partie, il est prévu d’insister sur la segmentation du champ de bataille. La période 1870-1914 voit la théorisation, la cartographie, la préfiguration de la guerre industrielle. Les unités effectuent un travail spécifique, technique et militaire. Une première intervention abordant le massif vosgien avant la guerre pourrait contextualiser les suivantes. Pourraient ensuite être abordés la prospective militaire, l’impact de la guerre de 1870, la question de savoir si les Vosges sont pensées comme un champ de bataille (place des Vosges dans les dispositifs français et allemand).

Axe 2 : hommes et techniques, évolution

Des communications permettraient de dresser une analyse précise des hommes, des techniques et de la typologie des combats. Seraient également étudiés la spécificité militaire de la guerre de montagne, l’évolution des techniques, l’alimentation du front, les moyens de transport, l’évolution des techniques de combat.

Axe 3 : la guerre de montagne sur d’autres fronts

Cette dernière partie offrirait l’occasion d’ouvrir le colloque vers d’autres perspectives : pratique de la guerre de montagne dans d’autres régions et pays, conséquences de la guerre sur les civils (notions d’arrière-front et de front arrière).

Il est fait appel à des historiens français, allemands, autrichiens, italiens ou d’autres nationalités, étudiants en cours de thèse, professeurs d’université, s’étant intéressés à un ou plusieurs thèmes en rapport avec la guerre de montagne.

Envoi des candidatures

Les candidats proposeront un résumé de leur future intervention (entre 500 et 1000 signes) accompagné d’un curriculum vitae avant le 31 mars 2015  au conseil général des Vosges ou conseil général du Haut-Rhin.

Comité scientifique

François Cochet, professeur à l’université de Lorraine
Jean-Noël Grandhomme, maître de conférences à l’université d’Alsace
Lieutenant Ariane Pinauldt, conservatrice du musée des troupes de montagne
Damien Parmentier, docteur en histoire, directeur général adjoint, conseil général des Vosges
Yann Prouillet, directeur éditorial, spécialiste du premier conflit mondial dans les Vosges
Jean-Claude Fombaron, enseignant
Jean-Luc Eichenlaub, directeur des Archives départementales du Haut-Rhin
François Petrazoller, directeur des Archives départementales des Vosges

Modalités pratiques

Les frais de voyage sont remboursés intégralement par les organisateurs.

Les frais de transport sur place, les frais d’hébergement et de repas sont intégralement pris en charge par les organisateurs.

Les éventuelles traductions simultanées et traductions d’articles sont prises en charge par les organisateurs.

Un résumé de chaque intervention est remis aux organisateurs au plus tard un mois avant la date d’intervention.

Les communications écrites sont remises aux organisateurs au plus tard le jour de l’intervention.

Les Actes du colloque sont publiés par les organisateurs au plus tard au 1er trimestre 2016.