Espace scientifique > Colloquesseminaires > Gares en guerre

Gares en guerre

Troupes coloniales anglaises (Inde) en transit dans la gare de Carcassonne, plaque photographique.
© Archives départementales de l'Aude
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le colloque «  Gares en guerre » en prenant comme objet le nœud de réseaux et le lieu de croisement des flux que sont les gares, doit contribuer à l’histoire de la Première Guerre mondiale comme guerre totale : quels flux, ininterrompus et croissants, d’hommes, de marchandises, d’équipements, de courrier, quelles mobilités ont animé cette guerre perçue comme statique à partir de la fin de l’année 1914 ?

En réunissant autour du thème de la gare des historiens des systèmes techniques et de l’économie, de l’architecture, de la guerre, des cultures de la mobilité, des comportements, de la littérature et de l’art, issus des pays belligérants ou les prenant comme sujets d’étude, il doit mettre en évidence l’importance du transport non seulement dans l’économie de la guerre mais aussi dans sa perception et sa mémoire, interroger la constitution de la représentation des gares comme lieu-repère de la guerre et du soldat et, au-delà, la contribution du déplacement sous l’uniforme à la constitution d’une culture de guerre.

Du point de vue du patrimoine et de la perception des lieux, le colloque doit mettre en évidence le rôle historique, la continuité patrimoniale des grandes gares urbaines et sensibiliser le public d’aujourd’hui, ainsi que les responsables du patrimoine et de l’aménagement urbain, à l’existence mais également à la disparition du patrimoine technique et paysager des gares, qu’elles soient urbaines, rurales, de fret.

Programme

Mercredi 3 septembre

11h – 12h30 - Ouverture

Accueil par Rémi Féraud, maire du 10e arrondissement de Paris et Michèle Merger, présidente du Comité scientifique de Rails et histoire, l’Association pour l’histoire des chemins de fer.

Jeannine Christophe, présidente d’honneur d’Histoire et Vies du 10e « Guerre à la guerre ». Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923)

Introduction au colloque par Emmanuelle Cronier, maître de conférences à l’université de Picardie - Jules Verne

14h – 16h - Transports exceptionnels sous la présidence d’Arnaud Passalacqua, maître de conférences à l’université Paris-Diderot

  • «  Gare et front : la logique de répartition des troupes dans le plan XVII de Joffre » par Jesus Gonzalez-Feliu, ingénieur de recherche en production et analyse de données CNRS, Nicolas Ovtracht, ingénieur en géomatique CNRS, Antoine Parent, professeur des Universités en sciences économiques, IEP de Lyon
  • « Les gares du train Michon : un élément explicatif de l’occupation dans la durée par les Allemands du secteur de Fromelles » par Chantal Dhennin, agrégée, doctorante en histoire contemporaine, Lille Université, ULCO, Laboratoire UR H.I.L.L.
  • « Shrinking Worlds : Mobility, Rail Transport and the German Occupation August 1914 - January 1919 » par Paul J.G.M.J. Van Heesvelde,MA in Modern History - Special PhD Fellow, FWO (Research Foundation Flanders)

Discussion – Pause

  • « The way to the front - Stations and railway connections in Thessaloniki in World War I » par Andreas Bouroutis, Doctoral Candidate in Political Sciences
  • « Gares et chemins de fer du front russo-roumain en 1916-1919 » par Jean-noël Grandhomme, maître de conférences en histoire contemporaine université de Strasbourg, Ionela MOSCOVICI, docteur en histoire université de Babes-Bolyai de Cluj-Napoca, Roumanie, université de Strasbourg

Discussion

Jeudi 4 septembre

9h – 10h30 - La gare, sas entre le front et l’arrière, sous la présidence de Stéphanie Sauget, maître de conférences à l’université François-Rabelais, Tours

  • « Fuir ou subir : le lamentable exode des immigrés italiens de lorraine (août-septembre 1914) » par Pierre-Louis Buzzi, Étudiant en master histoire à l’université de Strasbourg
  • « Council Tea for the Troops - Preston Station and the Sailors’ and Soldiers’ Free Buffet »  par Emma Heslewood, Curator of History Harris Museum & Art Gallery, Preston City

Discussion – Pause

11h – 12h30 - Gares régulatrices sous la présidence de Stéphanie Sauget

  • « Soigner ou trier ? Les infirmières de gare de la Croix Rouge (1914-1918) » par Sofiane BOuHDIBa, professeur de démographie à la Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, université de Tunis
  • « Les Bahnhofsmission, une œuvre de gare dans la tourmente de la guerre » par Romain DEVauCHELLE, doctorant en co-tutelle, université Paris-Ouest Nanterre et Humboldt Universität, Berlin

Discussion

14h – 16h - La gare, sas entre le front et l’arrière sous la présidence de Michèle Merger, présidente du Comité scientifique de Rails et histoire

  • « Gares en guerre : l’adaptation du négoce des vins languedociens au conflit et à ses conséquences (1914-1920) » par Stéphane Lebras, ATER en histoire contemporaine, université de Pau et des Pays de l’Adour, histoire rurale et entrepreneuriale ITEM-EA 3002 - UPPA CRISES-EA 4424 - Montpellier III
  • « La Gare du Nord... à Saint-Quentin, une gare en zone occupée, 1914-1918 » par Frédéric Pillet, chargé d’études documentaires, Ville de Saint-Quentin
  • « Gares en guerre dans une région de l’arrière : le cas de la Bretagne (1914-1919) » par Yann Lagadec, maître de conférences à l’université de Haute-Bretagne

Discussion – Pause

16h30- 18h - La gare, sas entre le front et l’arrière sous la présidence de Michèle Merger, présidente du Comité scientifique de Rails et histoire

  • « Les gares frontalières haut-savoyardes durant la Première Guerre mondiale » par Emilie Cottet Dumoulin, docteur en histoire contemporaine, université de Grenoble
  • « Une gare, une usine, une ville. Aoste et le chemin de fer pendant la Grande Guerre » par Alessandro Celi, archiviste paléographe et enseignant, Regione autonoma Valle d’Aosta

Discussion

Vendredi 5 septembre

9h – 10h30 - Gares régulatrices sous la présidence de Christian Chevandier, professeur à l’université du Havre

  • « La ligne américaine : un chemin de fer éphémère dans la Nièvre 1917-1919 » par Michaël Vottero, conservateur des Monuments Historiques, Bourgogne
  • « Archéologie de la Grande Guerre : les recherches archéologiques sur les gares régulatrices françaises et américaines de Marcilly-sur-Tille, 1914-1919 (Côte-d’Or) » par Frédéric Devevey, Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP)

Discussion - Pause

11h – 12h30 - Constructions et reconstructions sous la présidence de Christian Chevandier

  • « Les chemins de fer d’Alsace-lorraine et la guerre 1914-1918 » Joël Forthoffer, Expert, Comité international des transports ferroviaires à Berne
  • « La reconstitution des gares de la compagnie du Nord : la modernité avant tout » par Aurélien Prevot, enseignant

Discussion

14h - 16h30 - La gare, sas entre le front et l’arrière : représentations sous la présidence de Paul van Heesvelde, Main Modern History - Special PhD Fellow FWO (Research Foundation Flanders)

  • « Rememberance of (haidar Pasha) haydarpasa Station in the First World War » Nevin Cosar, Professor Yildiz Technical university, Istanbul, et Sevtap Demirci, associate Professor Bogazici university, Istanbul
  • « De Bucarest à Moscou, Paris et Vienne. Les gares et les voyages en train dans le front de l’est du point de vue des mémorialistes ou des écrivains roumains ou étrangers » par Dorin Stanescu, docteur en histoire, université de Bucarest, Roumanie
  • « The imagery and narratives of French train stations and the construction of the memory of the Great War, 1914-1940 » par Natalia Starostina, associate Professor in History, Young Harris College, USA

Discussion

Conclusions par Stéphanie Sauget

18h - Inauguration « Du Pain et des liens 1914-2014 » sur le parvis de la gare de Paris Est

19h - concert de l’Orchestre d’harmonie du chemin de fer du Nord

 

Informations pratiques

Lieu : Mairie du 10e arrondissement

72, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris

Métro : Château-d’eau-Jacques-Bonsergent-Strasbourg-Saint-Denis

Bus : 38-39-47

 

L'inscription est gratuite mais obligatoire

L'inscription sur place ne sera possible que dans la mesure des places disponibles.

Le colloque se déroule en français et en anglais, sans traduction.

L'enregistrement des débats sera disponible

localisation

Adresse : 72, rue du Faubourg Saint-Martin
Paris
France