Espace scientifique > Colloquesseminaires > Colloque "100 ans après, les mutineries"

Colloque "100 ans après, les mutineries"

C'est sur le Chemin des Dames que les premières mutineries ont commencé en France au printemps 1917. Ici, des militaires français transportent des bidons au milieu des ruines de Craonnelle, le 2 juillet 1917.
© Archives départementales de l’Aisne
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Les 9 et 10 juin, la Société Historique de Soissons organise un colloque sur le thème des mutineries pendant la Première Guerre mondiale, 100 ans après les premières désobéissances au sein de l'armée française.

Les mutineries dans l’armée française en 1917 sont maintenant bien connues. Elles ont fait l’objet d’importants travaux dont le plus récent «14-18: le refus de la guerre»  d’André Loez en 2010. Mais on peut se demander si le prisme français n’a pas eu tendance à isoler les mutineries françaises des autres phénomènes de refus qui ont touché d’autres armées belligérantes.

C’est pourquoi, à l’occasion du centenaire de l’année 1917 et de l'offensive du Chemin des Dames, un colloque organisé par la Société Historique de Soissons se propose de resituer le phénomène des refus collectifs dans le contexte plus large du premier conflit mondial. D’autre part, il est proposé d’aborder la question de la perception des mutineries de 1917 dans l’espace public aujourd’hui. En effet, quels enjeux politiques et sociaux revêtent encore aujourd’hui les refus collectifs de guerre et ses représentations culturelles toujours présentes ?

Le programme du colloque

La première journée, le 9 juin, s'articulera autour du thème "Mutineries et refus de guerre". Différentes formes et figures du refus collectif des mutineries seront abordées, ainsi que les cadres militaires et l'expérience du refus collectif.

La deuxième journée, le 10 juin, s'intéressera principalement à la perception des mutineries aujourd'hui (à la télévision, à l'école), et veillera à démystifier les différents chemins de mémoire. La conclusion du colloque se fera sous la forme d'un débat entre Hervé Chabaud (rédacteur en chef de l'Union), Michel Sarter (directeur des Archives départementales de l'Aisne), Antoine Flandrin (journaliste au Monde), Guy Marival (professeur honoraire) et Denis Rolland (président de la Société Historique de Soissons).

> Télécharger le programme complet du colloque (PDF)

Informations pratiques
Vendredi 9 et samedi 10 juin 2017, à 9h30
Le Mail
Centre culturel
Rue Jean de Dormans
02200 Soissons

Entrée libre