Espace pédagogique > Ressources Pedagogiques > Exemples de Projets Scolaires > Deuxieme Degre > Retour sur le voyage 2018 des « Jeunes ambassadeurs néo-zélandais » en France

Retour sur le voyage 2018 des « Jeunes ambassadeurs néo-zélandais » en France

Les 6 jeunes ambassadeurs néo-zélandais du programme d'échange "Shared Histories" dans le locaux de la Mission du Centenaire.
© Mission du Centenaire
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Après leur expédition d’avril dernier en Nouvelle-Zélande à l’occasion des cérémonies commémoratives de l’ANZAC DAY, les jeunes ambassadeurs français ont accueilli leurs homologues kiwis le 1er juillet pour continuer leur aventure.

En effet, le devoir de mémoire des jeunes ambassadeurs ne s’est pas arrêté en Nouvelle Zélande. Les jeunes ambassadeurs néo-zélandais sont venus sur les traces de leurs ancêtres disparus dans la Grande Guerre. On imagine leur émotion lorsqu’ils ont arpenté les cimetières de Longueval, le mémorial de la Caterpillar Valley et Ypres, où ils se sont recueillis sur les tombes des soldats disparus. Le point d’orgue de leur séjour fut le weekend commun à Le Quesnoy où tous les jeunes ambassadeurs ont pu rendre hommage aux Néo-zélandais disparus lors de la bataille décisive du 4 novembre 1918 qui a libéré la ville.

Ce séjour a également permis aux jeunes kiwis de retrouver leurs amis français et faire connaissance avec leur famille. Des liens profonds se sont créés entre les jeunes qui, malgré la distance, les différences culturelles et linguistiques,  se sont trouvés de nombreux points communs et ont développé une amitié sincère qui durera sans doute bien au-delà des commémorations.

Pendant quelques mois, les cinq ambassadeurs d’Arras - Julie, Aurélie, Elliot, Camille et Virginie, élèves au Lycée Guy Mollet - ont préparé les visites d’Arras et de la Carrière Wellington. Ainsi, les kiwis ont pu découvrir les Hauts-de-France et les conditions de vie des soldats dans les sous-sols de la ville lors de la bataille d’Arras, laquelle a fait notamment de nombreuses victimes néo-zélandaises.

Les cinq ambassadeurs de Péronne (Adrien, Cassidy, Emma, Alan et Inès) ont ensuite pris le relais en présentant leur travail sur l’Historial et en emmenant l’ensemble des jeunes ambassadeurs sur les vestiges des tranchées de Frise.

Le groupe s’est retrouvé à Le Quesnoy, lieu hautement symbolique pour les Néo-zélandais, le temps d’un dernier weekend tous ensemble. Une visite guidée réalisée par l’association Le Quesnoy - Nouvelle Zélande, une cérémonie avec Madame le maire et la rencontre des jeunes enfants du conseil municipal furent au programme de ce séjour à Le Quesnoy. Des moments riches en émotions pour les jeunes ambassadeurs.

Les élèves néo-zélandais ont continué leur périple sur les terres de Belgique pendant une semaine et ont retrouvé leurs amis français accompagnés de leur famille à l’occasion du défilé militaire sur les Champs Elysée le 14 juillet dernier. Un ultime hommage aux soldats qui se battent encore aujourd’hui pour la liberté et la paix.

Ce projet commémoratif soutenu par la Mission du Centenaire va bien au-delà d’un hommage rendu aux soldats tombés lors des combats de la Grande Guerre. Les jeunes participants de ce projet ont pris pleinement conscience de l’importance de l’Histoire. Comprendre le passé est nécessaire pour que les peuples, fiers de leur identité, vivent mieux leur présent et puisse construire un avenir plus serein.

Ce séjour, dont les étapes sont visibles sur le site sharedhistories.com a été ponctué de moments poignants que les jeunes ambassadeurs et leurs professeurs ne sont pas prêts d’oublier et qui fait maintenant parti de leur vie et donc de leur histoire.