Espace pédagogique > Ressources Pedagogiques > Exemples de Projets Scolaires > Deuxieme Degre > Les chansons de poilus étudiés par des collégiens de Biarritz

Les chansons de poilus étudiés par des collégiens de Biarritz

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Au cours du Centenaire, des élèves de 3e du collège Immaculée-Conception de Biarritz se sont penchés sur la Première Guerre mondiale à travers différents chant de Poilus, ainsi que par l'étude des parcours individuels de soldats basques de la région. Un projet mené dans le cadre des EPI intitulé "La Grande Guerre et les chants de guerre, de paix et d'amour". 

Les élèves de 3e du collège Immaculée-Conception de Biarritz réalisent une étude de la Première Guerre mondiale à travers le chant de poilus, en s’attachant à trois types de chansons marquant divers étapes de la guerre : « Le Chant du Départ », chant d’engagement patriotique et républicain (1914) ; « Maitia nun zira », chant en langue basque d’amour et nostalgique interprété dans les tranchées ; « La Chanson de Craonne », chant de révolte et pacifique (1917). Ce travail est mené dans le cadre des EPI, Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, associant les disciplines d’histoire, de musique et de langue régionale basque, durant l’année scolaire 2018-19.

Origines d’un projet pédagogique associant la guerre et le chant

L'idée a été de donner un sens concret aux enseignements en histoire portant sur la période du XXe siècle, en analysant la place des militaires et des civils dans un conflit marqué par la « brutalisation ». Cette réflexion a permis de faire le lien avec les pratiques de la Seconde Guerre mondiale et les méthodes guerrières utilisées dans les conflits actuels dans le monde. Pour cela, il apparaissait intéressant de créer une dynamique pédagogique d’EPI, permettant d’inclure une réflexion « culturelle », plus compréhensible pour de jeunes élèves de 3e.

Il s’agit en filigrane, de poser déjà les bases d’un questionnement scientifique inspiré par deux écoles, avec deux théories, celle du « consentement » et celle de la « contrainte », afin d’expliquer comment les poilus ont tenu aussi longtemps dans des conditions de vie et de guerre extrêmes. Cette question de la vie des poilus dans les tranchées est parfaitement compréhensible par les élèves de 3e qui, très naturellement, interrogent souvent leurs professeurs à partir de la simple vue et analyse de photographies de tranchées par exemple.

Les objectifs de l’étude de la Grande Guerre à travers le chant

Ce projet permet de développer des connaissances (les savoirs) et des méthodes (le savoir-faire) dans le cadre des compétences du socle commun du collège. Les élèves doivent : situer le conflit dans le temps et l’espace, rédiger des textes, inscrire le chant dans l’histoire, utiliser des outils numériques, réaliser un travail collectif, utiliser et classer des documents d’époque, analyser le contexte de vie des soldats.

L’analyse de trois chants pratiqués par des poilus permet d’imaginer les motivations des militaires et civils mobilisés, allant d’un patriotisme républicain (« Le chant du Départ ») à une révolte face à la guerre (« La Chanson de Craonne »), en passant par la nostalgie envers la famille et la « petite patrie » (« Maitia nun zira », en basque « Où es-tu ma Bien-aimée ? »). Mais cette analyse prend tout son sens lorsque la proximité fait écho aux élèves, cette proximité étant celle de soldats de la région, dont les noms sont inscrits sur le Monument au Morts de Biarritz dans le cadre de leur engagement au sein du 49e Régiment d’infanterie de Bayonne, notamment.

La production finale

A l’aide de leur tablette, d’un équipement « fond vert » pour l’audiovisuel, d’une table de mixage, de ressources Internet, les élèves produisent un document final sous forme de documentaire. Ce documentaire porte donc sur la Première Guerre mondiale, avec des enregistrements de chants interprétés par les classes de 3e, avec accompagnement instrumental des 4e et 5e « Option musique » du collège.

La progression du projet

Le projet s’achève, après plusieurs semaines de travaux en interdisciplinarité, et étude du thème 1 du programme de 3e : « L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945). Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale ».